Edition du 20-09-2021

Santé connectée : Bpifrance et la Cnam partenaires pour identifier les start-ups françaises innovantes

Publié le mercredi 18 avril 2018

Santé connectée : Bpifrance et la Cnam partenaires pour identifier les start-ups françaises innovantesLancé fin 2017 par Bpifrance pour investir en phase d’amorçage dans des start-ups de la Santé connectée, le fonds Patient Autonome, est doté de 50 millions d’euros. Bpifrance noue aujourd’hui un partenariat structurant avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam) afin d’identifier les start-ups françaises développant des solutions et produits innovants répondant aux enjeux de santé de la population française.

Les investissements du fonds auront pour objectif de renforcer le déploiement de solutions innovantes visant à accroître l’autonomie du patient grâce à la santé connectée. Ils permettront, le plus souvent, de finaliser un prototype, valider sa pertinence et sa portée sur un marché, stabiliser une stratégie de développement notamment à l’international afin d’accélérer la signature de contrats.

Dans le cadre du partenariat, la Cnam apportera son expertise en termes de besoins des patients et de pratiques des professionnels de santé, qui permettra d’évaluer plus finement le potentiel des innovations développées, en prenant notamment en compte les contraintes réglementaires française et européenne et leurs évolutions en cours.

Par ailleurs, fort des contacts récurrents de l’Assurance Maladie avec les start-ups dans le champ de l’innovation en santé, ce partenariat doit permettre de diversifier les sources d’identification d’acteurs prometteurs à soutenir financièrement.

Ce partenariat permettra au fonds Patient Autonome de maximiser ses opportunités d’investissement tout en sélectionnant des innovations riches en valeur médicale et financièrement pérennes, représentatives de l’excellence française sur les marchés mondiaux.

Dans le prolongement de ce partenariat, le fonds annoncera prochainement ses premiers investissements.

Le fonds Patient Autonome de Bpifrance cible les start-ups qui développent des innovations permettant :
• Une optimisation des coûts de santé,
• Une meilleure prise en charge en participant à renforcer la relation entre un professionnel de santé et son patient (télémédecine, monitoring à distance, thérapies digitales),
• Une amélioration de la qualité et de l’efficience des soins,
• Des améliorations du parcours de soins en particulier sur les maladies chroniques (diabète, cancers, santé mentale, …), en aidant à la prévention des maladies et de leurs complications, en facilitant le diagnostic de la maladie et en suivant son évolution en temps réel notamment grâce à l’intelligence artificielle, le « deep/machine learning ».

Source : Bpifrance








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents