Edition du 17-01-2021

Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Publié le mercredi 17 octobre 2018

Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302Sarepta Therapeutics, une société américaine leader dans la médecine de précision génétique pour traiter des maladies rares, a annoncé la signature d’un accord de licence avec Lysogene, une société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), pour développer LYS-SAF302, une thérapie génique visant à traiter la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

L’accord signé le lundi 16 octobre confère en outre à Sarepta une option sur un autre candidat de thérapie génique ciblant le SNC de la société Lysogene.

Conformément aux termes de l’accord de licence, Lysogene sera en charge de la conduite de l’étude pivot qui devrait débuter au quatrième trimestre 2018. Sarepta acquiert des droits commerciaux exclusifs sur LYS-SAF302 aux États-Unis et sur les marchés en dehors de l’Europe, et Lysogene conserve l’exclusivité commerciale de LYS-SAF302 en Europe. Sarepta prendra en charge la fabrication mondiale de LYS-SAF302 et approvisionnera Lysogene sur ses marchés.

En 2018, Sarepta versera à Lysogene un total de 26 M$ (22 M€) en numéraire, en sus d’un investissement au capital de Lysogene de 2,5 M$ (2,2 M€). En 2019, Sarepta versera à Lysogene un montant supplémentaire pouvant aller jusqu’à 19 M$ (16 M€).

Au total, Sarepta pourrait verser à Lysogene un montant de 125 M$ (108 M€) au titre de l’ensemble des versements et paiements d’étapes, auquel s’ajouteront des royalties. Les modalités financières de l’accord renforcent considérablement la position de trésorerie de Lysogene, pour également poursuivre le développement de ses autres actifs.

« Nous sommes aujourd’hui aux côtés de la communauté MPS et de Lysogene pour servir notre objectif commun de développer un traitement potentiellement révolutionnaire contre cette maladie cruelle », déclare Doug Ingram, Président Directeur Général de Sarepta. « Nous partageons avec Lysogene un sentiment d’urgence et un engagement profond à mener à bien ce programme, à l’instar de nos autres traitements ciblant des maladies génétiques graves sévèrement débilitantes. Dans cette optique, Sarepta mettra à profit son expertise du traitement des maladies rares et des thérapies géniques pour faire bénéficier la communauté MPS de LYS-SAF302. »

« Ce partenariat avec Sarepta, un leader mondial de l’innovation dans le traitement des maladies génétiques, constitue une avancée formidable pour Lysogene et pour notre engagement d’apporter un traitement aux patients souffrant de MPS IIIA », déclare Karen Aiach, Fondatrice et Directrice Générale de Lysogene. « Nous sommes convaincus que Sarepta est le partenaire idéal pour LYS-SAF302 aux États-Unis et dans les autres pays en dehors de l’Europe. Nous sommes fiers de cette validation importante de nos travaux et nous nous réjouissons de travailler en étroite collaboration avec Sarepta. »

Dans le cadre de ce partenariat, Sarepta investit au capital de Lysogene pour un montant de 2,5 M$ (2,2 M€) à un prix représentant une prime de 30% par rapport à la moyenne pondérée des volumes des cours de bourse de ces cinq derniers jours, par le biais de l’émission de 950 606 actions ordinaires. Ces actions seront assorties des mêmes droits que les actions existantes, et ont été émises à travers une augmentation de capital avec suppression des droits préférentiels de souscription des actionnaires conformément à l’article L.225-138 du Code de Commerce et à la 22e résolution de l’Assemblée Générale Extraordinaire de Lysogene réunie en juin 2018. L’émission de ces actions aura un impact dilutif de 7,1% pour les actionnaires existants de Lysogene. Cette opération ne donne pas lieu à la publication d’un prospectus soumis au visa de l’Autorité des Marchés Financiers conformément à l’article 211-3 du Règlement Général de l’AMF. Lysogene a l’intention d’utiliser le produit de cette émission d’actions pour le financement de ses activités et notamment la poursuite du développement de LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Source : Lysogene








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents