Edition du 05-03-2021

Sensorion signe avec l’Institut Pasteur un accord cadre de partenariat sur des programmes de Thérapie Génique

Publié le lundi 27 mai 2019

Sensorion signe avec l’Institut Pasteur un accord cadre de partenariat sur des programmes de Thérapie GéniqueSensorion a annoncé aujourd’hui la signature avec l’Institut Pasteur (Paris) d’un accord cadre de partenariat de recherche octroyant une option de licences exclusives à Sensorion afin de développer et commercialiser des candidats médicaments en thérapie génique issus de projets collaboratifs pour la restauration, le traitement et la prévention des problèmes auditifs.

Conformément à la lettre d’intention annoncée le 23 novembre 2018, Sensorion et l’Institut Pasteur ont mis à profit ces six derniers mois pour négocier un accord cadre de partenariat comportant, à l’issue d’un programme de recherche, une option exclusive de licences. Les termes de la licence sont prédéfinis pour deux programmes spécifiques visant à corriger des formes monogéniques héréditaires de surdité parmi lesquelles le syndrome de Usher de type 1 et les surdités causées par une mutation du gène codant pour l’Otoferline. S’agissant des autres projets dans le domaine des formes monogéniques héréditaires de surdité, les termes de la licence seront négociés en fonction des résultats des programmes de recherche. Enfin, Sensorion dispose d’un droit de préférence concernant les programmes de recherche de l’Institut Pasteur dans le domaine des maladies génétiques de l’oreille interne en vue de mettre en place des collaborations.

En cas de changement de contrôle de Sensorion non agréé par le conseil d’administration de Sensorion, l’Institut Pasteur aura la faculté de résilier l’accord cadre.

L’unité Génétique et Physiologie de l’audition à l’Institut Pasteur, dirigée par le Professeur Christine Petit, a développé, au cours de ces 25 dernières années, une expertise mondialement reconnue autour de la physiologie et de la physiopathologie moléculaire du système auditif. De récentes avancées ont conduit à l’élaboration de programmes de thérapie génique pour soigner des maladies de l’oreille interne. Des chercheurs, dont l’équipe de l’Institut Pasteur, sont parvenus à restaurer l’audition chez un modèle murin de la surdité DFNB9 (Otoferline), un trouble auditif représentant l’un des cas les plus fréquents de surdité congénitale d’origine génétique. Ces travaux ont fait l’objet de publication dans une revue scientifique prestigieuse1.

« Je suis particuliérement satisfaite de cet accord signé entre l’Institut Pasteur et Sensorion. Il va nous permettre de franchir une nouvelle étape dans la transformation de nos avancées scientifiques en innovations au bénéfice des patients, qu’il s’agisse de contribuer à l’élaboration de nouveaux outils diagnostiques, de faire évoluer le parcours de soin des patients ou de développer des traitements curatifs des atteintes auditives », dit le Professeur Christine Petit. Le Professeur Christine Petit, MD, PhD, Présidente du Conseil Scientifique de Sensorion est une généticienne et neurobiologiste de renommée mondiale dans le domaine de l’audition et de ses atteintes.

« Nous condidérons que les travaux scientifiques des équipes dirigées par Christine Petit sont d’un intérêt majeur pour la santé publique et aux prémices d’un domaine hélas de plus en plus préoccupant. Nous sommes ravis de travailler avec Sensorion, société française très dynamique et présentant les atouts pour permettre à l’Institut Pasteur de remplir l’une des ses missions, à savoir transformer sa recherche académique d’excellence en produits bénéficiant aux patients avec des partenaires du monde socio-économique », déclare Dr Isabelle Buckle, Directrice des Applications de la Recherche et des Relations Industrielles de l’Institut Pasteur.

« Cet accord confirme la relation stratégique que Sensorion a bâti avec les scientifiques de renommée internationale de l’Institut Pasteur et je m’en réjouis. Une nouvelle étape s’ouvre pour Sensorion qui sera désormais en mesure d’offrir le pipeline le plus large permettant de développer des options thérapeutiques pour Prévenir, Traiter et Restaurer les pathologies de l’oreille interne. Aux deux candidats médicament en cours que sont le SENS 111 et le SENS 401 s’ajoutent aujourd’hui des candidats médicaments innovants en thérapie génique permettant de proposer des solutions médicales adéquates pour traiter les maladies handicapantes de l’oreille interne », commente Nawal Ouzren, Directrice Générale de Sensorion.

__________________

1 Dual AAV-mediated gene therapy restores hearing in a DFNB9 mouse model. PNAS 2019 116 (10): 4496-450 Akil O., Dyka, Calvet C., Emptoz A., Lahlou G, Nouaille S, Boutet de Monvel J., Hardelin JP., Hauswirth W., Avan P., Petit C, Safieddine S., and Lustig L. Communiqué de presse : https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/therapie-genique-inverse-durablement-surdite-congenitale-souris

Source : Sensorion








MyPharma Editions

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

GeNeuro : approbation du DSMB pour la poursuite de son étude de Phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP

Publié le 4 mars 2021
GeNeuro : approbation du DSMB pour la poursuite de son étude de Phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements ciblant des facteurs clés de progression des maladies neurodégénératives auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé que le Comité de surveillance et de suivi (Drug Safety Monitoring Board, ou DSMB) a autorisé la poursuite, comme prévu et sans modification, de l’étude de Phase 2 évaluant le temelimab chez des patients atteints de sclérose en plaques (SEP).

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents