Edition du 13-08-2022

Takeda et MD Anderson collaborent pour accélérer le développement clinique de la plateforme thérapeutique par cellules CAR NK à usage standardisé

Publié le jeudi 7 novembre 2019

Takeda et MD Anderson collaborent pour accélérer le développement clinique de la plateforme thérapeutique par cellules CAR NK à usage standardiséL’Université du Texas MD Anderson Cancer Center et Takeda ont annoncé un accord de licence exclusive et un accord de recherche pour développer des thérapies par cellules tueuses naturelles dirigées vers le récepteur antigénique chimérique et dérivées du sang ombilical (CAR NK), « blindées » par IL-15, pour le traitement des affections malignes à cellules B et d’autres cancers.

Dans le cadre de cet accord, Takeda recevra l’accès à la plateforme CAR NK de MD Anderson et les droits exclusifs pour développer et commercialiser jusqu’à quatre programmes, y compris une thérapie à cellules CAR NK ciblant le CD19, et une thérapie à cellules CAR NK ciblant l’antigène de maturation des cellules B (BCMA). Takeda et MD Anderson collaboreront également sur des recherches visant à développer ces programmes CAR NK.

« Notre objectif est d’améliorer les traitements actuels en développant des cellules CAR NK blindées qui pourraient être administrées de manière standardisée dans un contexte ambulatoire, afin de traiter plus efficacement, plus rapidement et avec des toxicités minimes davantage de patients », déclare Katy Rezvani, D.M., Ph.D., professeure en greffe de cellules souches et thérapie cellulaire chez MD Anderson. « Fort de son expertise en affections malignes hématologiques et de son engagement pour le développement de thérapies cellulaires de prochaine génération, Takeda est le collaborateur idéal pour aider notre équipe à proposer des thérapies avancées de cellules CAR NK aux patients dans l’attente de traitements. »

Une approche novatrice d’administration de cellules CAR prêtes à l’emploi dans un contexte ambulatoire

La plateforme CAR NK allogénique de MD Anderson isole les cellules NK à partir du sang ombilical et les manipule pour exprimer les CAR contre des cibles cancéreuses spécifiques. Les cellules CAR NK sont modifiées par un vecteur rétroviral afin de fournir des gènes à l’efficacité accrue pour attaquer des tumeurs spécifiques. Un CD19 CAR augmente la spécificité cellulaire pour les affections malignes à cellules B, et l’immunocytokine IL-15 optimise la prolifération et la survie des cellules CAR NK dans l’organisme.

À la différence des actuelles thérapies à cellules CAR T qui utilisent les propres cellules T génétiquement modifiées du patient et nécessitent un processus de fabrication de plusieurs semaines, les cellules CAR NK sont destinées à être fabriquées à partir d’un donneur tiers et stockées pour un usage standardisé, permettant ainsi une administration plus rapide du traitement.

Il est prévu que la thérapie à cellules CD19 CAR NK puisse être administrée dans un contexte ambulatoire. Dans une étude clinique de Phase 1/2a en cours traitant des patients atteints d’affection maligne à cellules B récidivante et réfractaire, la thérapie à cellules CD19 CAR NK n’a pas été associée au syndrome grave de relargage de cytokine, ni à la neurotoxicité observée avec les thérapies CAR-T actuelles.

Le développement de la plateforme CAR NK de MD Anderson est dirigé par Dr Rezvani, et reçoit le soutien de la plateforme de thérapie cellulaire adoptive, du Chronic Lymphocytic Leukemia Moon Shot® et du B-Cell Lymphoma Moon Shot®, qui font partie du Moon Shots Program® de l’établissement, un effort collaboratif visant au développement rapide des découvertes scientifiques vers des avancées cliniques pertinentes permettant de sauver des vies.

Takeda : accélérer le développement de multiples plateformes CAR de prochaine génération

« La plateforme CAR NK de MD Anderson représente le potentiel curatif des thérapies cellulaires, c’est pour cette raison que nous faisons du CD19 CAR NK notre principal candidat de thérapie cellulaire en oncologie », déclare Andy Plump, D.M., Ph.D., président de la R&D de Takeda. « Nous devons travailler de manière rapide et pertinente. Dans cette optique, nous projetons de lancer une étude pivot sur le CD19 CAR NK en 2021. »

En plus des thérapies à cellules CAR NK, Takeda et ses partenaires étudient de multiples approches pour améliorer l’innocuité, l’efficacité et l’accessibilité des thérapies à cellules CAR T de première génération, notamment les CAR T gamma delta, les CAR T dérivées de cellules souches pluripotentes induites, les CAR T ciblant les tumeurs solides, et d’autres approches de prochaine génération. Takeda projette de faire passer cinq thérapies cellulaires anticancer en phase clinique d’ici la fin de l’exercice 2020.1 Ces plateformes sont en cours de développement avec des partenaires et en appliquant l’expertise du moteur de thérapie cellulaire translationnelle de Takeda, qui apporte des capacités de bioingénierie, chimiques, de fabrication et contrôle, cliniques et translationnelles depuis un site unique afin de relever plusieurs défis de fabrication rencontrés durant le développement de thérapies cellulaires.

Takeda est responsable du développement, de la fabrication et de la mise sur le marché des produits CAR NK issus de l’accord. MD Anderson recevra un paiement initial et est éligible pour recevoir des versements périodiques de développement et de commercialisation pour chaque cible, ainsi que des redevances échelonnées sur les ventes nettes de tout produit CAR NK.

MD Anderson et Takeda continueront leurs recherches pour des cibles additionnelles et la plateforme CAR NK, sous la direction d’un comité mixte de recherche. MD Anderson mettra en œuvre un plan institutionnel de gestion et de surveillance des conflits d’intérêt pour ces recherches.

Source : MD Anderson / Takeda








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents