Edition du 22-04-2021

Takeda et MD Anderson collaborent pour accélérer le développement clinique de la plateforme thérapeutique par cellules CAR NK à usage standardisé

Publié le jeudi 7 novembre 2019

Takeda et MD Anderson collaborent pour accélérer le développement clinique de la plateforme thérapeutique par cellules CAR NK à usage standardiséL’Université du Texas MD Anderson Cancer Center et Takeda ont annoncé un accord de licence exclusive et un accord de recherche pour développer des thérapies par cellules tueuses naturelles dirigées vers le récepteur antigénique chimérique et dérivées du sang ombilical (CAR NK), « blindées » par IL-15, pour le traitement des affections malignes à cellules B et d’autres cancers.

Dans le cadre de cet accord, Takeda recevra l’accès à la plateforme CAR NK de MD Anderson et les droits exclusifs pour développer et commercialiser jusqu’à quatre programmes, y compris une thérapie à cellules CAR NK ciblant le CD19, et une thérapie à cellules CAR NK ciblant l’antigène de maturation des cellules B (BCMA). Takeda et MD Anderson collaboreront également sur des recherches visant à développer ces programmes CAR NK.

« Notre objectif est d’améliorer les traitements actuels en développant des cellules CAR NK blindées qui pourraient être administrées de manière standardisée dans un contexte ambulatoire, afin de traiter plus efficacement, plus rapidement et avec des toxicités minimes davantage de patients », déclare Katy Rezvani, D.M., Ph.D., professeure en greffe de cellules souches et thérapie cellulaire chez MD Anderson. « Fort de son expertise en affections malignes hématologiques et de son engagement pour le développement de thérapies cellulaires de prochaine génération, Takeda est le collaborateur idéal pour aider notre équipe à proposer des thérapies avancées de cellules CAR NK aux patients dans l’attente de traitements. »

Une approche novatrice d’administration de cellules CAR prêtes à l’emploi dans un contexte ambulatoire

La plateforme CAR NK allogénique de MD Anderson isole les cellules NK à partir du sang ombilical et les manipule pour exprimer les CAR contre des cibles cancéreuses spécifiques. Les cellules CAR NK sont modifiées par un vecteur rétroviral afin de fournir des gènes à l’efficacité accrue pour attaquer des tumeurs spécifiques. Un CD19 CAR augmente la spécificité cellulaire pour les affections malignes à cellules B, et l’immunocytokine IL-15 optimise la prolifération et la survie des cellules CAR NK dans l’organisme.

À la différence des actuelles thérapies à cellules CAR T qui utilisent les propres cellules T génétiquement modifiées du patient et nécessitent un processus de fabrication de plusieurs semaines, les cellules CAR NK sont destinées à être fabriquées à partir d’un donneur tiers et stockées pour un usage standardisé, permettant ainsi une administration plus rapide du traitement.

Il est prévu que la thérapie à cellules CD19 CAR NK puisse être administrée dans un contexte ambulatoire. Dans une étude clinique de Phase 1/2a en cours traitant des patients atteints d’affection maligne à cellules B récidivante et réfractaire, la thérapie à cellules CD19 CAR NK n’a pas été associée au syndrome grave de relargage de cytokine, ni à la neurotoxicité observée avec les thérapies CAR-T actuelles.

Le développement de la plateforme CAR NK de MD Anderson est dirigé par Dr Rezvani, et reçoit le soutien de la plateforme de thérapie cellulaire adoptive, du Chronic Lymphocytic Leukemia Moon Shot® et du B-Cell Lymphoma Moon Shot®, qui font partie du Moon Shots Program® de l’établissement, un effort collaboratif visant au développement rapide des découvertes scientifiques vers des avancées cliniques pertinentes permettant de sauver des vies.

Takeda : accélérer le développement de multiples plateformes CAR de prochaine génération

« La plateforme CAR NK de MD Anderson représente le potentiel curatif des thérapies cellulaires, c’est pour cette raison que nous faisons du CD19 CAR NK notre principal candidat de thérapie cellulaire en oncologie », déclare Andy Plump, D.M., Ph.D., président de la R&D de Takeda. « Nous devons travailler de manière rapide et pertinente. Dans cette optique, nous projetons de lancer une étude pivot sur le CD19 CAR NK en 2021. »

En plus des thérapies à cellules CAR NK, Takeda et ses partenaires étudient de multiples approches pour améliorer l’innocuité, l’efficacité et l’accessibilité des thérapies à cellules CAR T de première génération, notamment les CAR T gamma delta, les CAR T dérivées de cellules souches pluripotentes induites, les CAR T ciblant les tumeurs solides, et d’autres approches de prochaine génération. Takeda projette de faire passer cinq thérapies cellulaires anticancer en phase clinique d’ici la fin de l’exercice 2020.1 Ces plateformes sont en cours de développement avec des partenaires et en appliquant l’expertise du moteur de thérapie cellulaire translationnelle de Takeda, qui apporte des capacités de bioingénierie, chimiques, de fabrication et contrôle, cliniques et translationnelles depuis un site unique afin de relever plusieurs défis de fabrication rencontrés durant le développement de thérapies cellulaires.

Takeda est responsable du développement, de la fabrication et de la mise sur le marché des produits CAR NK issus de l’accord. MD Anderson recevra un paiement initial et est éligible pour recevoir des versements périodiques de développement et de commercialisation pour chaque cible, ainsi que des redevances échelonnées sur les ventes nettes de tout produit CAR NK.

MD Anderson et Takeda continueront leurs recherches pour des cibles additionnelles et la plateforme CAR NK, sous la direction d’un comité mixte de recherche. MD Anderson mettra en œuvre un plan institutionnel de gestion et de surveillance des conflits d’intérêt pour ces recherches.

Source : MD Anderson / Takeda








MyPharma Editions

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents