Edition du 23-10-2018

TiGenix confirme l’orientation stratégique du Cx601

Publié le mercredi 20 décembre 2017

TiGenix confirme l'orientation stratégique du Cx601TiGenix, société biopharmaceutique belge qui développe de nouvelles thérapies centrées sur l’exploitation des propriétés anti-inflammatoires de cellules souches allogéniques expansées ou issues de donneurs, a annoncé son intention de concentrer ses ressources et ses capacités sur sa plateforme technologique eASC et sur ses produits candidats Cx601 et Cx611.

Cette décision fait suite au verdict favorable du CHMP sur le Cx601 pour le traitement des fistules périanales complexes dans le cadre de la maladie de Crohn, représentant un nouveau pas vers la commercialisation de ce produit en Europe et soulignant le potentiel de l’emploi de cellules souches allogéniques issues de tissus adipeux dans le traitement de conditions inflammatoires associées à certaines maladies immuno-médiées.

« Maintenant que le Cx601 a reçu une décision favorable en Europe, nous avons revu nos priorités de développement au-delà de notre engagement de poursuivre le développement du Cx601 pour le marché américain et du Cx611 pour le sepsis », déclare Eduardo Bravo, CEO de TiGenix. « Nous sommes convaincus que le Cx601 a un énorme potentiel dans d’autres indications et que nous serons en mesure de générer davantage de valeur pour les actionnaires si nous utilisons nos ressources pour des essais dans ces domaines. Nous avons mené une étude approfondie qui nous a permis d’identifier trois nouvelles indications attrayantes, pour lesquelles nous prévoyons de développer le Cx601 afin d’étendre son marché potentiel. »

Le 15 décembre 2017, TiGenix a annoncé que le Cx601 avait reçu une décision favorable du CHMP pour le traitement des fistules périanales complexes chez les patients adultes présentant une activité luminale inactive / modérée de la maladie de Crohn ayant répondu de manière insuffisante au moins à une thérapie biologique ou conventionnelle. En vertu d’un accord souscrit en juillet 2016, Takeda Pharmaceuticals, importante société pharmaceutique spécialisée en la gastro-entérologie, a acquis un droit exclusif de développement et de commercialisation du Cx601 pour le traitement des fistules périanales complexes chez les patients souffrant de la maladie de Crohn hors des États-Unis. TiGenix conserve tous les droits sur le produit aux États-Unis et réalise actuellement un essai clinique global de phase III (ADMIRE-CD II) conçu pour soutenir une future demande d’autorisation de produits biologiques (Biologic License Application, BLA) aux États-Unis.

TiGenix conserve tous les droits sur le développement de Cx601 dans d’autres indications et a identifié plusieurs domaines dans la maladie fistulisante qui présentent des besoins médicaux sévères non couverts et qui ont des points en commun avec les fistules périanales complexes dans la maladie de Crohn en termes de développement de la maladie et de formes de traitement. La société travaille actuellement avec son Comité Scientifique Consultatif en vue d’établir le plan de développement clinique le plus approprié à chacune de ces indications avant d’entamer un débat avec les Régulateurs lors des réunions de Conseil Scientifique.

TiGenix continue également à progresser dans son essai clinique de phase I/II SEPCELL pour l’évaluation du Cx611 dans le traitement du sepsis sévère secondaire à la pneumonie extra-hospitalière (sCAP) chez des patients exigeant une ventilation mécanique et/ou des vasopresseurs. Le sepsis est une complication potentiellement mortelle d’une infection et touche plus de 15 millions de patients tous les ans, dont la moitié décède[iii]. Il existe un besoin urgent d’améliorer le traitement actuel, et grâce à son mécanisme d’action innovant, le Cx611 peut être une bonne alternative dans le traitement du sepsis sévère, dans la lutte contre le dysfonctionnement immunologique sous-jacent. Les eASC ont prouvé leur capacité de moduler l’inflammation et de réduire les taux de mortalité par sepsis chez les animaux. Les profils de sécurité et de tolérabilité du Cx611 ont été confirmés dans un essai de Phase I réalisé en 2015.

Compte tenu du focus mis sur le Cx601 et sur la technologie de cellules souches allogéniques issues de tissus adipeux, TiGenix ne fera pas d’autres investissements R&D pour sa technologie allogénique de cellules souches cardiaques et examinera des alternatives pour investir dans cette technologie.

Source : TiGenix








MyPharma Editions

Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Publié le 22 octobre 2018
Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Servier et Taiho Oncology ont conjointement annoncé la publication des données cliniques de l’étude pivot de phase III TAS-102 Gastric Study (TAGS) visant à évaluer LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) contre placebo et les meilleurs soins de soutien chez des patients atteints d’un cancer gastro-intestinal métastatique, lourdement pré-traités, ayant progressé ou présentant une intolérance aux précédents traitements.

Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l’asthme

Publié le 22 octobre 2018
Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l'asthme

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) comme traitement d’entretien d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients âgés de 12 ans et plus.

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Publié le 22 octobre 2018
Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Innate Pharma a présenté au congrès de l’ESMO 2018 des données mises à jour de l’essai de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité de la combinaison de monalizumab avec cetuximab (anti-EGFR) chez des patients prétraités présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique.

DBV Technologies : dépôt de sa demande d’AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

Publié le 22 octobre 2018
DBV Technologies : dépôt de sa demande d'AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

DBV Technologies a annoncé le dépôt d’une demande d’autorisation de mise sur le marché de produit biologique (BLA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour Viaskin Peanut, un produit destiné au traitement de l’allergie à l’arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Publié le 22 octobre 2018
Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, ciblant la réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers résistants, a annoncé avoir été invitée à présenter AsiDNA™, son candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides, à l’occasion du 2ème DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019 (DDRTS) qui se tiendra du 29 au 31 janvier 2019 à Boston, MA (Etats-Unis).

Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Publié le 19 octobre 2018
Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi et a recommandé son approbation en Europe.

Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Publié le 19 octobre 2018
Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions