Edition du 23-04-2018

Tourisme médical : des mesures pour développer le marché français

Publié le mercredi 4 novembre 2015

Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius et la ministre de la santé, Marisol Touraine, ont annoncé début août 2015 plusieurs mesures, dont la création d’une « task force », dans l’objectif de développer l’accueil des patients étrangers. Le marché mondial du tourisme médical est estimé à 60 milliards d’euros.

Soins dentaires, chirurgie esthétique et même traitements du cancer… Le  marché mondial du tourisme médical connait aujourd’hui une forte croissance estimée à près de 20% par an. En effet, le nombre de patients se rendant à l’étranger pour recevoir des soins de santé programmés aurait doublé en cinq ans pour culminer à environ seize millions de patients.

Aujourd’hui, de nombreux pays ont développé leur offre de soins en direction de ces patients voyageurs. C’est notamment le cas de la Thaïlande, de la Pologne, d’Israël, de la Turquie,  de l’Inde mais également des États-Unis, de l’Angleterre ou bien encore de l’Allemagne où chaque année près de deux cents mille patients étrangers viendraient se faire soigner.

Si un Français sur dix se déclare prêt à se faire soigner à l’étranger, la France semble encore à la traîne et accueillerait moins de 1% des malades étrangers. Selon un rapport remis en juin dernier par l’économiste de la santé Jean de Kervasdoué, le tourisme médical pourrait pourtant ramener 2 milliards d’euros sur le territoire français créant par la même occasion jusqu’à 30 000 emplois en cinq ans. En France, certaines entreprises, à l’instar de Novacorpus, se sont positionnées sur ce marché en pleine expansion.

Une étude réalisée en mars dernier par France stratégie soulignait les nombreux atouts de la France sur le marché international : soins de qualité, techniques de pointe, professionnels reconnus, des temps d’accès aux soins assez courts et des tarifs compétitifs. La France bénéficie par ailleurs d’une solide réputation pour la qualité de ses soins (en 2000, un classement de l’Organisation mondiale de la santé positionnait la France comme le meilleur système au monde)

C’est pourquoi le Ministre des Affaires étrangères et du tourisme, Laurent Fabius et la Ministre de la Santé Marisol Touraine ont annoncé en août dernier leur intention de « développer l’attractivité médicale des établissements de santé français ». Première mesure présentée: la création d’une « task force » regroupant les fédérations et les principaux établissements de santé « afin de partager les bonnes pratiques et définir les principes encadrant leurs actions ». Les deux ministres ont également annoncé la création d’une brochure et d’un portail Internet présentant l’offre de soins française à destination des patients étrangers, des allègements administratifs pour l’accueil de médecins et de patients étrangers, ainsi que l’accompagnement des métiers touchant à la conciergerie médicale et à l’hôtellerie à proximité des zones de soins. Ces mesures devraient être mise en œuvre d’ici la fin de l’année.








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions