Edition du 17-11-2018

Tourisme médical : des mesures pour développer le marché français

Publié le mercredi 4 novembre 2015

Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius et la ministre de la santé, Marisol Touraine, ont annoncé début août 2015 plusieurs mesures, dont la création d’une « task force », dans l’objectif de développer l’accueil des patients étrangers. Le marché mondial du tourisme médical est estimé à 60 milliards d’euros.

Soins dentaires, chirurgie esthétique et même traitements du cancer… Le  marché mondial du tourisme médical connait aujourd’hui une forte croissance estimée à près de 20% par an. En effet, le nombre de patients se rendant à l’étranger pour recevoir des soins de santé programmés aurait doublé en cinq ans pour culminer à environ seize millions de patients.

Aujourd’hui, de nombreux pays ont développé leur offre de soins en direction de ces patients voyageurs. C’est notamment le cas de la Thaïlande, de la Pologne, d’Israël, de la Turquie,  de l’Inde mais également des États-Unis, de l’Angleterre ou bien encore de l’Allemagne où chaque année près de deux cents mille patients étrangers viendraient se faire soigner.

Si un Français sur dix se déclare prêt à se faire soigner à l’étranger, la France semble encore à la traîne et accueillerait moins de 1% des malades étrangers. Selon un rapport remis en juin dernier par l’économiste de la santé Jean de Kervasdoué, le tourisme médical pourrait pourtant ramener 2 milliards d’euros sur le territoire français créant par la même occasion jusqu’à 30 000 emplois en cinq ans. En France, certaines entreprises, à l’instar de Novacorpus, se sont positionnées sur ce marché en pleine expansion.

Une étude réalisée en mars dernier par France stratégie soulignait les nombreux atouts de la France sur le marché international : soins de qualité, techniques de pointe, professionnels reconnus, des temps d’accès aux soins assez courts et des tarifs compétitifs. La France bénéficie par ailleurs d’une solide réputation pour la qualité de ses soins (en 2000, un classement de l’Organisation mondiale de la santé positionnait la France comme le meilleur système au monde)

C’est pourquoi le Ministre des Affaires étrangères et du tourisme, Laurent Fabius et la Ministre de la Santé Marisol Touraine ont annoncé en août dernier leur intention de « développer l’attractivité médicale des établissements de santé français ». Première mesure présentée: la création d’une « task force » regroupant les fédérations et les principaux établissements de santé « afin de partager les bonnes pratiques et définir les principes encadrant leurs actions ». Les deux ministres ont également annoncé la création d’une brochure et d’un portail Internet présentant l’offre de soins française à destination des patients étrangers, des allègements administratifs pour l’accueil de médecins et de patients étrangers, ainsi que l’accompagnement des métiers touchant à la conciergerie médicale et à l’hôtellerie à proximité des zones de soins. Ces mesures devraient être mise en œuvre d’ici la fin de l’année.








MyPharma Editions

Alliance Healthcare Group France : François Pogodalla nommé Directeur Administratif et Financier

Publié le 16 novembre 2018
Alliance Healthcare Group France : François Pogodalla nommé Directeur Administratif et Financier

François Pogodalla a été nommé Directeur Administratif et Financier du répartiteur pharmaceutique Alliance Healthcare Group France, à compter du 11 octobre dernier. Membre du comité exécutif, il rapporte directement à Filippo D’Ambrogi, Président d’Alliance Healthcare Group France.

Mayoly Spindler : Sébastien Nicolas nommé Directeur des Opérations Industrielles.

Publié le 16 novembre 2018
Mayoly Spindler : Sébastien Nicolas nommé Directeur des Opérations Industrielles.

Mayoly Spindler, le laboratoire français spécialisé notamment dans le domaines de la gastroentérologie, la dermo-cosmétique, l’ORL et la rhumatologie, a annoncé le 14 novembre dernier la nomination de Sébastien Nicolas au poste de Directeur des Opérations Industrielles.

DBV Technologies : Daniel Tassé nommé au poste de Directeur Général

Publié le 16 novembre 2018
DBV Technologies : Daniel Tassé nommé au poste de Directeur Général

DBV Technologies a annoncé vendredi la nomination unanime par son Conseil d’administration de Daniel Tassé dans le rôle de Directeur Général à compter du 29 novembre 2018. Le Dr Pierre-Henri Benhamou, qui a co-fondé la société en 2002, a décidé de quitter son poste de directeur général mais conserve son poste de président du Conseil.

Servier pose la 1ère pierre de la future unité de bioproduction sur le site de Gidy

Publié le 16 novembre 2018
Servier pose la 1ère pierre de la future unité de bioproduction sur le site de Gidy

Le laboratoire Servier a annoncé jeudi la pose de la 1ère pierre de la future unité de production de médicaments biologiques sur le site industriel de Gidy (Loiret, France). Baptisée Bio-S, l’unité produira des principes actifs et des médicaments issus de cellules vivantes et fabriqués grâce aux techniques de la biotechnologie.

Erytech s’associe au New York Blood Center pour l’approvisionnement et la recherche sur les globules rouges

Publié le 16 novembre 2018
Erytech s’associe au New York Blood Center pour l’approvisionnement et la recherche sur les globules rouges

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes basées sur les globules rouges pour lutter contre des cancers et des maladies orphelines, vient d’annoncer la conclusion d’un partenariat stratégique avec le New York Blood Center (NYBC) pour l’approvisionnement et la recherche sur les globules rouges.

Lysogene : arrivée de Philippe Goupit au conseil d’administration

Publié le 16 novembre 2018
Lysogene : arrivée de Philippe Goupit au conseil d’administration

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé un changement dans la composition de son Conseil d’administration. Philippe Goupit rejoint Lysogene en qualité d’administrateur indépendant.

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions