Edition du 22-01-2019

TxCell et l’Inserm vont développer de nouveaux CAR-Tregs dans la transplantation et la SEP

Publié le mercredi 3 mai 2017

TxCell et l’Inserm vont développer de nouveaux CAR-Tregs dans la transplantation et la sclérose en plaquesTxCell, Inserm Transfert et de l’Université de Nantes, ont annoncé hier la signature d’un accord de recherche et développement. Cette collaboration fait suite à l’accord de licence mondiale exclusive conclu en décembre 2016 et portant sur une nouvelle population de cellules Treg identifiée par une équipe de l’Inserm. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués.

L’accord annoncé couvre des activités de recherche et développement qui seront menées en collaboration entre TxCell et le Centre pour la Recherche en Transplantation et en Immunologie (CRTI), un centre d’excellence dans le domaine de la transplantation et de l’immunologie. Le CRTI est une unité de recherche (UMR 1064) affiliée à l’Inserm et à l’Université de Nantes. TxCell et le CRTI vont travailler ensemble au développement de cellules Treg CD8+ modifiées génétiquement avec un récepteur à l’antigène chimérique (Chimeric Antigen Receptor, CAR). Ces CAR-Tregs reposeront sur des cellules Tregs propriétaires exprimant le marqueur CD8 (Tregs CD8+). La collaboration se concentrera sur le traitement du rejet de greffe en transplantation et sur les maladies auto-immunes, et plus particulièrement la sclérose en plaques. De plus, TxCell et le CRTI développeront un procédé de fabrication pour permettre la réalisation ultérieure de potentielles études cliniques de preuve de concept.

La collaboration élargira la portée des travaux de recherche réalisés par TxCell sur les cellules Treg CD4+ génétiquement modifiées et explorera en parallèle le potentiel thérapeutique des cellules Treg CD8+ génétiquement modifiées. Ces Tregs CD8+ sont non-cytotoxiques et possèdent un mécanisme d’action unique et hautement immunosuppresseur médié par la libération de cytokines anti-inflammatoires et tolérogènes1,2.

Dans le traitement du rejet de greffe, la collaboration annoncée aujourd’hui complètera la collaboration en cours entre TxCell et l’Université de Colombie-Britannique (UBC) à Vancouver, au Canada. Depuis octobre 2016, TxCell et UBC travaillent ensemble sur le développement d’un produit d’immunothérapie cellulaire basé sur des CAR-Tregs pour la prévention du rejet de greffe dans le cadre de la transplantation d’organes solides. La collaboration entre TxCell et UBC porte sur des cellules CAR-Treg fabriquées à partir de cellules Treg CD4+.

« Au-delà des droits de propriété intellectuelle déjà obtenus en décembre 2016, TxCell bénéficiera désormais de l’expertise du CRTI sur ces nouvelles cellules Treg CD8+, » déclare François Meyer, Directeur de la Recherche de TxCell. « L’évaluation de cellules CAR-CD8+Treg dans des modèles précliniques de transplantation et de maladies auto-immunes, afin de confirmer leur potentiel thérapeutique, nous permettra de nous renforcer sur les marchés clés ciblés par TxCell. »

« Nous sommes très enthousiastes de cette collaboration avec TxCell qui va nous permettre de concrétiser le développement clinique d’une thérapie innovante utilisant des cellules CAR-CD8+Treg. Nous allons travailler ensemble pour évaluer le potentiel de ces CAR-Tregs spécifiques dans le traitement du rejet de greffe et de la sclérose en plaques, » commente le Docteur Carole Guillonneau, chercheuse CNRS et co-directrice de l’équipe 2 du CRTI.

« L’expertise de TxCell dans le développement industriel des cellules Treg CD4+ est un atout important pour une potentielle application clinique des cellules Treg CD8+ que nous avons caractérisées, » ajoute le Docteur Ignacio Anegon, chercheur INSERM et co-directeur de l’équipe 2 au CRTI. « Cette collaboration entre le CRTI et TxCell constitue une solide synergie entre des chercheurs dans le domaine de l’immunothérapie translationnelle et une société de biotechnologie expérimentée. »

En décembre 2016, TxCell a obtenu une licence mondiale exclusive portant sur deux familles de brevets couvrant la nouvelle population de Tregs CD8+ pour l’ensemble des maladies auto-immunes et des troubles liés à la transplantation. L’équipe du CRTI a déjà démontré l’efficacité de cette population de cellules Treg CD8+ dans plusieurs modèles précliniques, dont l’allogreffe cardiaque, le rejet de peau humaine et la maladie du greffon contre hôte (GvHD) chez des souris humanisées pour leur système immunitaire3. Dans ces modèles, l’administration de cellules Treg CD8+ a permis d’éviter, respectivement, le rejet de peau et la GvHD.

En plus de la propriété intellectuelle déjà prise en licence en décembre 2016, TxCell dispose également d’une option exclusive sur les programmes et produits développés dans le cadre de la collaboration annoncée aujourd’hui. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués.

1 Bézie S, Picarda E, Ossart J, Tesson L, Usal C, Renaudin K, Anegon I, Guillonneau C. IL-34 is a Treg-specific cytokine and mediates transplant tolerance. J Clin Invest. 2015 Oct 1;125(10):3952-64.

2 Picarda E, Bézie S, Venturi V, Echasserieau K, Mérieau E, Delhumeau A, Renaudin K, Brouard S, Bernardeau K, Anegon I, Guillonneau C. MHC-derived allopeptide activates TCR-biased CD8+ Tregs and suppresses organ rejection. J Clin Invest. 2014 Jun;124(6):2497-512.

3 Guillonneau C, Hill M, Hubert FX, Chiffoleau E, Hervé C, Li XL, Heslan M, Usal C, Tesson L, Ménoret S, Saoudi A, Le Mauff B, Josien R, Cuturi MC, Anegon I. CD40Ig treatment results in allograft acceptance mediated by CD8CD45RC T cells, IFN-gamma, and indoleamine 2,3-dioxygenase. J Clin Invest. 2007 Apr;117(4):1096-106

Source : Inserm








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions