Edition du 22-09-2020

Vaccination H1N1: Roselyne Bachelot accepte d’impliquer les médecins de ville

Publié le mercredi 18 novembre 2009

Michel Chassang président de la CSMF“Nous pourrions, dans des conditions ciblées, en décembre, étendre la vaccination à certains cabinets médicaux”, a indiqué Roselyne Bachelot. Faute en effet d’avoir rencontré le succès escompté, la vaccination en médecine libérale, complémentaire de celle organisée dans les 1 060 centres répartis sur le territoire, semble désormais acquise.

Plusieurs syndicats de médecins libéraux et hospitaliers avaient en effet sonné le tocsin et alerté les pouvoirs publics pour déplorer d’avoir été exclus du dispositif. Le patron de la puissante CSMF (Confédération des syndicats médicaux français), Michel Chassang, s’était d’ailleurs insurgé contre cette mesure en expliquant, non sans raison, qu’il était vain de vouloir convaincre les Français sans associer leurs médecins traitants, et qu’il était temps de les impliquer afin d’augmenter l’efficacité d’une campagne largement boudée par les Français. Ouverts depuis le 12 novembre les centres connaissent une fréquentation pour le moins modeste, ce qui ne manque d’ailleurs pas d’entraîner un  gâchis impressionnant de doses non utilisées.

En évoquant la participation des généralistes à la campagne, Roselyne Bachelot a cependant insisté sur les difficultés pratiques qu’elle entraîne. « C’est simplement une question logistique », a-t-elle souligné, rappelant par ailleurs que le vaccin est livré en flacons multidoses destinés à vacciner dix personnes. Pour mémoire, rappelons que le vaccin doit être conservé dans des conditions de froid bien précises et qu’une une fois les flacons entamés, il doit être utilisé dans les 24 heures. Le patron de la CSMF, qui n’a pas loupé son offensive sur le sujet,  ne perd cependant pas le nord: “Il faut, dit-il, maintenant discuter les modalités, logistiques, administratives et financières”.  Ah, et maintenant qui va payer? “Pour les personnes que nous suivons régulièrement, la vaccination pourrait être faite dans le cadre d’une simple consultation”, estime ainsi Martial Olivier-Koehret, président de MG France, le principal syndicat des médecins généralistes qui, lui aussi, était monté au créneau. Question subsidiaire:  combien de généralistes se déclareront volontaires?  Une fois de plus la boîte de Pandore est ouverte car on imagine mal les praticiens de ville laisser passer le train d’obtenir une compensation supplémentaire pour accomplir des actes dont ils avaient été fort imprudemment exclus.

Hervé Karleskind
www.HKConseils.com








MyPharma Editions

Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Publié le 22 septembre 2020
Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, vient d’annoncer que le professeur Pierre Tambourin rejoint la société en tant que membre du conseil scientifique.

Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Publié le 22 septembre 2020
Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour mener des études cliniques de phase 3 sur ZERVIATE™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Publié le 22 septembre 2020
Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Le groupe Neuraxpharm, société pharmaceutique européenne de premier plan, spécialisée dans le système nerveux central (SNC), a annoncé l’acquisition du médicament de prescription, Buccolam® (midazolam, solution buccale) auprès du laboratoire japonais, Takeda. L’accord entre Neuraxpharm et Takeda comprend les droits mondiaux de Buccolam®. La transaction devrait se conclure d’ici fin 2020, conformément aux conditions légales et réglementaires habituelles.

Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Publié le 21 septembre 2020
Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Pour piloter sa nouvelle direction “Digital & Smart Solutions Accelerator”, Ceva Santé Animale, 5e laboratoire vétérinaire au monde et 1er français, vient de nommer Jean-Marcel Ciet, 33 ans, en qualité de Chief Digital Officer. Il rejoint à ce titre le Comité exécutif pour mener la transformation digitale interne et externe du Groupe.

LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

Publié le 21 septembre 2020
LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

LEO Pharma vient d’annoncer la vente d’un portefeuille de quatre produits non-stratégiques à la société Cheplapharm, une entreprise pharmaceutique familiale basée en Allemagne, pour un montant de 300 millions d’euros. Cet accord représente une étape importante dans le déploiement de la stratégie de LEO Pharma pour 2030, qui renforce l’orientation de la société vers de nouvelles solutions innovantes.

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents