Edition du 26-11-2022

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le mardi 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

L’essai COV-Boost, initié en mai 2021 et mené par l’hôpital universitaire de Southampton NHS Foundation Trust, incluait le candidat vaccin à virus entier, inactivé et adjuvanté contre la COVID-19 de Valneva, VLA2001. L’objectif de l’essai COV-Boost était de rapidement générer des données afin d’éclairer les recommandations du Comité sur la Vaccination et l’Immunisation du Royaume-Uni sur la campagne de rappel effectué cet automne. Les participants ont reçu une dose de rappel relativement tôt, seulement deux à trois mois après l’administration de la deuxième dose de leur primovaccination, alors qu’ils n’avaient à ce stade pas besoin d’un rappel, que ce soit d’un point de vue immunologique ou selon les recommandations actuelles concernant l’intervalle de temps nécessaire entre les injections pour les vaccins contre la COVID-19 déjà enregistrés. Valneva estime probable que le court intervalle entre la deuxième injection et l’injection de rappel ait pu avoir un impact négatif sur les résultats de VLA2001, étant donné qu’un intervalle plus long pour la dose de rappel est généralement requis pour les vaccins inactivés.

La Société a déjà commencé à générer des données afin d ’éclairer les discussions réglementaires pour une possible indication de rappel pour VLA2001. Les premiers résultats provenant d’essais cliniques en cours (rappels de vaccins dits homogènes) sont attendus au premier trimestre 2022. Valneva s’apprête, par ailleurs, à lancer un essai clinique sur les rappels de vaccins de type hétérogène. Tous ces essais testeront une dose de rappel injectée au moins six mois après la primovaccination, en accord avec l’intervalle qui est actuellement recommandé pour les vaccins contre la COVID-19 déjà enregistrés.

Les résultats de l’essai COV-Boost n’ont jamais été destinés à faire partie, et ne feront pas partie, des dossiers soumis par la Société é auprès de l’agence de santé britannique (UK Medicines and Healthcare products Regulatory Agency – MHRA) et de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA). Ces soumissions visent à obtenir une autorisation de mise sur le marché de VLA2001 pour la primovaccination sur la base des données positives de l’étude pivot de Phase 3 Cov-Compare.

Juan Carlos Jaramillo, MD, Chief Medical Officer de Valneva, a déclaré, « Le protocole de l’étude nous amène à penser que COV-Boost ne permet pas de tirer des conclusions quant à l’utilisation de VLA2001 comme rappel dans le cadre réglementaire actuel. Le seuil d’anticorps protecteur n’ayant pas encore été établi, les augmentations relatives des niveaux d’anticorps ne peuvent être considérées comme une indication de l’efficacité. Je suis d’accord avec les déclarations du professeur Faust sur le fait que les données de l’étude décrivent la réponse immunitaire à 28 jours, et non l’efficacité du vaccin, et que la relation entre cette réponse et la protection à long terme est encore mal comprise, d’autant plus que plusieurs études ont montré que des périodes plus longues entre les doses amélioraient la réponse immunitaire. Nous poursuivons nos soumissions réglementaires pour l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché de VLA2001 pour la primovaccination, l’EMA ayant d’ailleurs annoncé hier le début de la revue progressive du dossier d’enregistrement de VLA2001. Nos équipes travaillent avec diligence afin que nous puissions déployer rapidement notre vaccin et nous assurer qu’il atteigne les personnes qui en ont besoin. »

Le 18 octobre 2021, Valneva a annoncé les résultats initiaux positifs de Cov-Compare, l’étude pivot de Phase 3 d’immunogénicité comparative de VLA2001. VLA2001 a démontré une supériorité face au vaccin AZD1222 d’AstraZeneca, en termes de moyenne des titres d’anticorps neutralisants, ainsi qu’une non-infériorité en termes de taux de séroconversion et un meilleur profil de tolérance. La Société a commencé la soumission progressive du dossier d’autorisation de mise sur le marché de VLA2001 auprès de la MHRA le 23 août 2021 et la soumission progressive du dossier d’enregistrement auprès de l’EMA le 2 décembre.

Le 23 novembre 2021, Valneva a annoncé que la Commission Européenne (EC) avait signé un accord pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de VLA2001 pendant une période de deux ans, dont 24,3 millions de doses en 2022. La livraison du vaccin est actuellement prévue pour débuter en avril 2022, sous réserve de l’approbation réglementaire de l’EMA.

Source : Valnev








MyPharma Editions

Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Publié le 24 novembre 2022
Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Chaque année, le Leem dresse un état des lieux des essais cliniques initiés par les industriels sur le sol français et permet de positionner la France au sein de la compétition internationale. Cette 12e édition de l’enquête « Attractivité de la France pour la recherche clinique », menée sur l’année 2021, rapporte des résultats encourageants.

MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d’euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Publié le 24 novembre 2022
MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d'euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Le nouveau prêt signé entre la Banque européenne d’investissement (BEI), soutenue par le Plan d’investissement pour l’Europe, et la société pharmaceutique MedinCell est destiné à soutenir le développement son portefeuille de traitements innovants. Celui-ci est déjà composé de plusieurs produits injectables à action prolongée au stade préclinique et clinique. Un premier traitement utilisant la technologie de MedinCell, BEPO®, devrait arriver sur le marché américain au premier semestre 2023.

La start-up française Posos choisie comme sujet d’étude pour évaluer l’impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

Publié le 23 novembre 2022
La start-up française Posos choisie comme sujet d'étude pour évaluer l'impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

La medtech française Posos, qui propose un outil d’aide à la décision médicale permettant de personnaliser la prise en charge médicamenteuse, a été sélectionnée par le Ministère de la santé comme sujet d’étude pour évaluer l’impact médico-économique de la détection de la iatrogénie (risques dans les prescriptions médicales) aux urgences. Partager la publication « La start-up […]

Leem : nominations au Codeem et à la Commission Accès des patients au progrès thérapeutique

Publié le 23 novembre 2022
Leem : nominations au Codeem et à la Commission Accès des patients au progrès thérapeutique

Le Conseil d’administration du Leem a procédé, le 22 novembre 2022, à la nomination de Delphine Aguiléra Caron (Présidente de Janssen France) au sein du Collège des Industriels du Codeem. Elle y représentera le Conseil d’administration du Leem jusqu’en 2024, fin du mandat actuel du Codeem.

Abbott et Novo Nordisk créent une alliance dans la prise en charge du diabète

Publié le 23 novembre 2022

Abbott et Novo Nordisk, leaders dans la mesure en continu du glucose et dans le traitement du diabète, annoncent que les stylos à insuline connectés réutilisables NovoPen® 6 et NovoPen Echo® Plus sont désormais interopérables avec l’application FreeStyle LibreLink d’Abbott. Cette interopérabilité de technologies de santé connectée est le fruit d’un travail en commun visant […]

Acticor Biotech : premier essai clinique évaluant le glenzocimab dans l’infarctus du myocarde

Publié le 23 novembre 2022
Acticor Biotech : premier essai clinique évaluant le glenzocimab dans l’infarctus du myocarde

Grâce à un partenariat entre l’Université de Birmingham et Acticor Biotech, des patients victimes d’une crise cardiaque seront traités pour la première fois avec glenzocimab, une nouvelle classe de médicaments prometteurs. Ce nouveau médicament susceptible d’améliorer les conditions de vie à long terme des patients victimes d’un infarctus du myocarde va être testé au Royaume-Uni.

Medesis Pharma : création d‘un Conseil Scientifique Permanent d’experts en maladies neurodégénératives

Publié le 22 novembre 2022
Medesis Pharma : création d‘un Conseil Scientifique Permanent d'experts en maladies neurodégénératives

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale, Aonys, a annoncé la création d‘un Conseil Scientifique Consultatif Permanent afin d’accompagner la Société dans ses programmes de recherches et programmes cliniques dédiés aux maladies neurodégénératives.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents