Edition du 21-10-2020

VIH : Abivax présentera les données concernant la phase IIa d’ABX464

Publié le vendredi 15 décembre 2017

VIH : Abivax présentera les données concernant la phase IIa d’ABX464 Abivax, la société de biotechnologie exploitant le système immunitaire pour développer un remède fonctionnel contre le VIH, des traitements pour des maladies inflammatoires/auto-immunes, mais également pour le cancer, a annoncé aujourd’hui les résultats de la première cohorte de son essai clinique de phase IIa, ABX464-005.

Les résultats montrent une réduction statistiquement significative (p <0,01) du réservoir viral du VIH dans le sang chez les participants à l’étude, atteints du VIH, et confirment la réduction du réservoir de VIH grâce à ABX464, déjà mise en avant lors de l’étude précédente de phase IIa ABX464-004. De plus, de nouvelles données sur les effets anti-inflammatoires d’ABX464 sur le tissu rectal seront également présentées. Ces nouvelles données seront présentées lors d’une séance plénière orale au cours de la 8ème édition de la Conférence Internationale sur la Persistance du VIH pendant les Traitements se déroulant à Miami, en Floride.

Le réservoir de VIH est un groupe de cellules immunitaires de l’organisme, qui sont infectées par le VIH, mais qui ne sont cependant pas impactées par les molécules antivirales commercialisées à ce jour. Ceci explique pourquoi il est à ce stade difficile de pouvoir viser à une rémission, ou aboutir à une guérison. De son côté, ABX464 cible le réservoir de VIH afin de pouvoir permettre une rémission et, à terme, potentiellement, une guérison.

« Les données de notre étude ABX464-005 sont très prometteuses et suggèrent qu’ABX464 pourrait potentiellement jouer un rôle crucial dans les futures stratégies d’éradication ou de guérison du VIH », a déclaré le Dr Ross Cranston, qui présentera les données et qui est également l’Investigateur Principal de l’étude à l’Hôpital Universitaire Germans Trias i Pujol, à Badalona, Barcelone, Espagne. « Lors de cette conférence, nous allons présenter les données de la première cohorte après une administration orale de 28 jours. »

Pour la première cohorte, 11 participants atteints du VIH ont reçu 150 mg d’ABX464 pendant 28 jours en plus de leur traitement antirétroviral. Des échantillons de sang et des biopsies rectales ont été recueillies à des intervalles de temps prédéterminés, permettant ainsi de quantifier les réductions du réservoir viral et l’inflammation des muqueuses au fil du temps. La deuxième cohorte, actuellement en cours, comprend 12 participants qui recevront 50 mg d’ABX464 pendant trois mois en plus de leur traitement antirétroviral. Des prélèvements à intervalles prédéfinis sont également effectués sur les participants. L’intestin constituant probablement le plus grand réservoir de VIH du corps humain, l’objectif est ici de quantifier la variation du réservoir du VIH dans le sang mais aussi le niveau d’inflammation du tissu rectal.

Le Pr. Bonaventura Clotet, Directeur de l’Institut de Recherche Irsi Caixa Aids et Chef de l’Unité des Maladies Infectieuses à l’Hôpital Universitaire Germans Trias i Pujol à Badalona, Barcelone, a commenté : « Suite aux données recueillies lors de l’essai ABX464-004, nous avons pu obtenir la première preuve de la réduction des réservoirs du VIH dans le sang grâce à ABX464. L’analyse des échantillons de ABX464-005, effectuée dans notre laboratoire, a validé de façon notoire le potentiel d’ABX464 vers la guérison fonctionnelle du VIH. Nos tests, plus sensibles que ceux utilisés lors de l’étude précédente, nous ont permis non seulement de montrer qu’ABX464 réduisait le réservoir de VIH dans le sang, mais aussi que son effet était plus important que ce qui a été observé précédemment. »

Le Dr Jean-Marc Steens, Directeur Médical chez ABIVAX, a ajouté : « Nos nouvelles données sur les effets anti-inflammatoires d’ABX464 sur le tissu rectal sont très encourageantes. Elles viennent soutenir le développement continu d’ABX464 pour le traitement du VIH et des maladies inflammatoires comme la colite ulcéreuse. La sélection de notre abstract par le comité d’organisation, pour une présentation orale plénière lors de cette conférence prestigieuse, constitue une validation importante de notre travail par la communauté scientifique et médicale. Nous sommes impatients de discuter de ces résultats avec les experts du domaine afin de pouvoir positionner ABX464 parmi les stratégies de guérison potentielles. »

Source : ABIVAX








MyPharma Editions

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents