Edition du 29-07-2021

Accueil » Industrie » Produits » VIH

VIH: feu vert de la FDA pour de nouvelles formulations de Viread® pour les enfants infectés

Publié le vendredi 20 janvier 2012

La société californienne Gilead Sciences a annoncé aujourd’hui que la U.S. Food and Drug Administration (FDA) avait approuvé Viread®(fumarate de ténofovir disoproxil) en combinaison avec d’autres agents antirétroviraux pour le traitement de l’infection par le VIH-1 des patients pédiatriques âgés de 2 à 12 ans.

La FDA a approuvé une Demande supplémentaire de drogue nouvelle (sNDA) pour trois comprimés à plus faible concentration à prise unique quotidienne de Viread en doses de 150 mg, 200 mg et 250 mg pour les enfants âgés de 6 à 12 ans. L’agence a également approuvé une Demande de drogue nouvelle (NDA) pour une formulation de poudre orale de Viread pour les enfants âgés de 2 à 5 ans. L’ingrédient actif de Viread, le fumarate de ténofovir disoproxil, est aujourd’hui la molécule la plus prescrite pour les adultes suivant un traitement anti-VIH aux États-Unis.

Viread a été approuvé initialement par la FDA en 2001 en tant que comprimé de 300 mg à prise unique quotidienne destiné aux personnes âgées de 18 ans et plus pour le traitement de l’infection par le VIH en combinaison avec d’autres antirétroviraux. En mars 2010, la dose de 300 mg a été approuvée aux États-Unis pour les adolescents de 12 à 17 ans. Chez les patients pédiatriques, l’utilisation des comprimés à plus faible concentration ou de la formulation de poudre orale du Viread est basée sur l’âge et le poids du patient. L’innocuité et l’efficacité du Viread n’ont pas été établies chez les enfants de moins de deux ans. Chez les patients adultes infectés par le VIH, la dose est constituée d’un comprimé de Viread 300 mg une fois par jour, par voie orale, avec ou sans repas. Pour les adultes incapables d’avaler des comprimés Viread, une formulation de poudre orale égale à 300 mg peut être utilisée.

Les demandes réglementaires pédiatriques pour Viread étaient appuyées par les données cliniques d’une étude d’innocuité et d’efficacité de Phase 3 d’un schéma posologique antirétroviral contenant du Viread comparé à un schéma posologique antirétroviral contenant de la zidovudine ou de la stavudine chez des enfants âgés de 2 à 12 ans infectés par le VIH non naïfs de traitement. Le profil d’innocuité observé dans l’étude était conforme à celui observé dans des essais cliniques chez des adultes. Les demandes ont été soumises à la FDA le 18 juillet 2011.

« Les tests VIH prénatals et les interventions antirétrovirales pendant la grossesse ont contribué à une baisse dramatique du nombre d’enfants nés avec le VIH aux États-Unis. Il existe toutefois encore un besoin non satisfait pour des formulations pédiatriques au goût neutre thermostables qui ne nécessitent pas de réfrigération, en particulier dans les cadres à revenus limités où la transmission de la mère à l’enfant constitue encore un défi majeur », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif en recherche et développement et directeur scientifique de Gilead Sciences. « Nous sommes très heureux d’offrir une nouvelle option thérapeutique importante aux plus jeunes patients infectés par le VIH, et nous nous efforcerons de mettre les formulations pédiatriques de Viread sur le marché dans les plus brefs délais ».

D’après l’Organisation mondiale de la santé, environ 2,5 millions d’enfants de moins de 15 ans sont infectés par le VIH dans le monde, et plus de 90 % d’entre eux vivent en Afrique subsaharienne. En vue d’accélérer la disponibilité des formulations pédiatriques dans les pays à faibles revenus, Gilead a annoncé en juillet 2011 de nouvelles mesures incitatives visant à encourager ses partenaires de fabrication indiens à développer des formulations pédiatriques de ses médicaments anti-VIH.

Source : Gilead








MyPharma Editions

Sanofi nomme deux nouveaux dirigeants au Comité Exécutif et annonce la future Présidente d’EUROAPI

Publié le 29 juillet 2021
Sanofi nomme deux nouveaux dirigeants au Comité Exécutif et annonce la future Présidente d'EUROAPI

Le groupe Sanofi vient d’annoncer que Viviane Monges rejoint Sanofi en tant que Présidente du conseil de surveillance d’EUROAPI. Roy Papatheodorou est nommé Vice-Président Exécutif, General Counsel et Responsable Legal, Ethique et Intégrité des Affaires et Brendan O’Callaghan est nommé Vice-Président Exécutif, Responsable Affaires Industrielles Globales.

Valneva : Peter Buhler nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 29 juillet 2021
Valneva : Peter Buhler nommé au poste de Directeur Financier

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Peter Buhler comme directeur financier et membre du directoire.

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents