Edition du 21-10-2020

Accueil » Industrie » Produits » VIH

VIH: feu vert de la FDA pour de nouvelles formulations de Viread® pour les enfants infectés

Publié le vendredi 20 janvier 2012

La société californienne Gilead Sciences a annoncé aujourd’hui que la U.S. Food and Drug Administration (FDA) avait approuvé Viread®(fumarate de ténofovir disoproxil) en combinaison avec d’autres agents antirétroviraux pour le traitement de l’infection par le VIH-1 des patients pédiatriques âgés de 2 à 12 ans.

La FDA a approuvé une Demande supplémentaire de drogue nouvelle (sNDA) pour trois comprimés à plus faible concentration à prise unique quotidienne de Viread en doses de 150 mg, 200 mg et 250 mg pour les enfants âgés de 6 à 12 ans. L’agence a également approuvé une Demande de drogue nouvelle (NDA) pour une formulation de poudre orale de Viread pour les enfants âgés de 2 à 5 ans. L’ingrédient actif de Viread, le fumarate de ténofovir disoproxil, est aujourd’hui la molécule la plus prescrite pour les adultes suivant un traitement anti-VIH aux États-Unis.

Viread a été approuvé initialement par la FDA en 2001 en tant que comprimé de 300 mg à prise unique quotidienne destiné aux personnes âgées de 18 ans et plus pour le traitement de l’infection par le VIH en combinaison avec d’autres antirétroviraux. En mars 2010, la dose de 300 mg a été approuvée aux États-Unis pour les adolescents de 12 à 17 ans. Chez les patients pédiatriques, l’utilisation des comprimés à plus faible concentration ou de la formulation de poudre orale du Viread est basée sur l’âge et le poids du patient. L’innocuité et l’efficacité du Viread n’ont pas été établies chez les enfants de moins de deux ans. Chez les patients adultes infectés par le VIH, la dose est constituée d’un comprimé de Viread 300 mg une fois par jour, par voie orale, avec ou sans repas. Pour les adultes incapables d’avaler des comprimés Viread, une formulation de poudre orale égale à 300 mg peut être utilisée.

Les demandes réglementaires pédiatriques pour Viread étaient appuyées par les données cliniques d’une étude d’innocuité et d’efficacité de Phase 3 d’un schéma posologique antirétroviral contenant du Viread comparé à un schéma posologique antirétroviral contenant de la zidovudine ou de la stavudine chez des enfants âgés de 2 à 12 ans infectés par le VIH non naïfs de traitement. Le profil d’innocuité observé dans l’étude était conforme à celui observé dans des essais cliniques chez des adultes. Les demandes ont été soumises à la FDA le 18 juillet 2011.

« Les tests VIH prénatals et les interventions antirétrovirales pendant la grossesse ont contribué à une baisse dramatique du nombre d’enfants nés avec le VIH aux États-Unis. Il existe toutefois encore un besoin non satisfait pour des formulations pédiatriques au goût neutre thermostables qui ne nécessitent pas de réfrigération, en particulier dans les cadres à revenus limités où la transmission de la mère à l’enfant constitue encore un défi majeur », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif en recherche et développement et directeur scientifique de Gilead Sciences. « Nous sommes très heureux d’offrir une nouvelle option thérapeutique importante aux plus jeunes patients infectés par le VIH, et nous nous efforcerons de mettre les formulations pédiatriques de Viread sur le marché dans les plus brefs délais ».

D’après l’Organisation mondiale de la santé, environ 2,5 millions d’enfants de moins de 15 ans sont infectés par le VIH dans le monde, et plus de 90 % d’entre eux vivent en Afrique subsaharienne. En vue d’accélérer la disponibilité des formulations pédiatriques dans les pays à faibles revenus, Gilead a annoncé en juillet 2011 de nouvelles mesures incitatives visant à encourager ses partenaires de fabrication indiens à développer des formulations pédiatriques de ses médicaments anti-VIH.

Source : Gilead








MyPharma Editions

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents