Edition du 23-07-2019

VIH : Gilead soumet une DDN auprès de la FDA pour une combinaison à dose fixe d’emtricitabine/ténofovir alafénamide

Publié le jeudi 9 avril 2015

Gilead Sciences a annoncé la soumission d’une Demande de drogue nouvelle (DDN) auprès de FDA pour deux doses d’une combinaison à dose fixe expérimentale d’emtricitabine et de ténofovir alafénamide (200/10 mg et 200/25 mg) (F/TAF) pour le traitement de l’infection par le VIH-1 chez des adultes et des patients pédiatriques âgés de 12 ans et plus, en combinaison avec d’autres agents antirétroviraux contre le VIH.

TAF est un nouvel inhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse (INTI) qui s’est avéré d’une grande efficacité antivirale à une dose 10 fois inférieure à celle du Viread® (ténofovir disoproxil fumarate, TDF) de Gilead, et qui présente également une amélioration des paramètres d’analyses rénaux et osseux dans les essais cliniques.

« Gilead a une longue histoire de traitements innovants pour le VIH, et, avec F/TAF, nous avons le potentiel d’optimiser encore plus les thérapies pour les patients atteints du VIH qui font face à un traitement antirétroviral pour le reste de leur vie », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président directeur en charge de la recherche et du développement et directeur scientifique de Gilead Sciences. « Grâce à sa forte efficacité antivirale et à son profil de sécurité favorable, F/TAF peut fournir une dorsale améliorée pour une nouvelle génération de schémas posologiques pour le VIH. »

La soumission faite aujourd’hui est la deuxième DDN concernant le F/TAF soumise par Gilead à l’examen de la FDA. En novembre 2014, Gilead a déposé une DDN pour un schéma posologique à comprimé à prise uniquotidienne expérimental contenant l’elvitégravir 150 mg, le cobicistat 150 mg, l’emtricitabine 200 mg et TAF 10 mg (E/C/F/TAF). En vertu de la loi « Prescription Drug User Fee Act », la FDA a fixé une date d’action cible au 5 novembre 2015. En outre, une demande d’autorisation de mise sur le marché de E/C/F/TAF dans l’Union européenne a été validée dans son intégralité le 23 décembre 2014.

La DDN F/TAF est appuyée par des données d’études cliniques de Phase 3 évaluant la sécurité d’emploi et l’efficacité d’E/C/F/TAF pour le traitement de l’infection par le VIH-1 chez des adultes naïfs de traitement chez lesquels le schéma à base de F/TAF (administré en tant qu’E/C/F/TAF) a entraîné une efficacité non-inférieure et amélioré les paramètres de laboratoire rénaux et osseux comparé à un traitement à base de F/TDF (administré en tant qu’E/C/F/TDF ou Stribild®). La DDN est également appuyée par les données d’autres études de Phase 3 évaluant le schéma posologique à base de F/TAF (administré en tant qu’E/C/F/TAF) chez des adolescents naïfs de traitement, des adultes non-virémiques qui ont changé de schéma posologique et des adultes atteints d’insuffisance rénale légère à modérée. Enfin, des études de bioéquivalence ont démontré que la formulation des combinaisons à dose fixe de F/TAF atteignait les mêmes concentrations médicamenteuses dans le sang que le traitement E/C/F/TAF.

La dose recommandée de F/TAF est 200/25 mg ; si utilisé en combinaison avec un inhibiteur de la protéase administré avec le ritonavir ou le cobicistat, la dose recommandée est de 200/10 mg.

D’autres schémas posologiques à base de F/TAF pour le traitement du VIH sont en cours de développement. En décembre 2014, Gilead a annoncé l’expansion de ses accords existants avec Janssen Sciences Ireland UC pour le développement et la commercialisation de deux nouveaux schémas posologiques à comprimé à prise uniquotidienne expérimentaux contenant F/TAF. L’un des schémas combine F/TAF avec la rilpivirine de Janssen. L’autre contient F/TAF, le cobicistat et le darunavir de Janssen.

Gilead compte présenter une demande réglementaire pour le F/TAF dans l’Union européenne au cours du deuxième trimestre 2015.

Source :  Gilead Sciences








MyPharma Editions

Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Publié le 23 juillet 2019
Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Sanofi a annoncé la signature d’un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu®, pour la prévention et le traitement de la grippe, sur le marché américain de l’automédication. Aux termes de cet accord, Sanofi sera responsable de la conduite des négociations avec la FDA afin d’obtenir l’autorisation du switch de Tamiflu en OTC, ainsi que des activités exclusives de commercialisation et de distribution de ce produit sur le marché de la Santé Grand Public des Etats-Unis et des activités scientifiques s’y rapportant.

Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Publié le 22 juillet 2019
Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Deux accords collectifs, l’un sur la formation professionnelle et le second sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), ont été signés le 4 juillet par le Leem (Les Entreprises du Médicament), et 5 organisations syndicales de salariés (la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UNSA). Ces organisations représentent une audience de 84,81 %, seule la CGT est non-signataire. L’accord sur la formation professionnelle est le premier signé suite à la réforme de septembre 2018.

LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

Publié le 22 juillet 2019
LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

LEO Pharma et Bayer viennent d’annoncer que les conditions nécessaires au transfert des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer chez LEO Pharma étaient désormais remplies. Les deux entreprises avaient mentionné la transaction pour la première fois le 31 juillet 2018, la première étape du rachat ayant été finalisée le 4 septembre de la même année avec l’acquisition desdits produits aux États-Unis. Aujourd’hui, la finalisation de l’acquisition concerne tous les autres pays.

Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Publié le 19 juillet 2019
Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’autorité de santé britannique, la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) de procéder à un essai clinique de Phase 1/2a de TG6002 administré par voie intra-artérielle hépatique (IAH) chez des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec des métastases au foie non opérables.

Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d’experts internationaux en thérapie génique du SNC

Publié le 19 juillet 2019
Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d'experts internationaux en thérapie génique du SNC

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la création d’un Conseil Scientifique consultatif (SAB pour Scientific Advisory Board) composé d’experts de renom international dans la découverte et le développement de thérapies géniques.

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Publié le 19 juillet 2019
Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Advicenne, société pharmaceutique de spécialité développant et commercialisant des produits thérapeutiques pour le traitement de maladies orphelines, annonce aujourd’hui avoir signé un accord de prêt d’un montant de 20 M€ avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union européenne (UE), dans le cadre du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou Plan Juncker.

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents