Edition du 18-08-2022

Accueil » Et aussi » Médecine » VIH

VIH: vivre autrement son traitement grâce au web

Publié le mercredi 1 décembre 2010

Mieux intégrer la prise de médicaments dans le quotidien c’est tout un défi pour les personnes vivant avec le VIH. En essai clinique auprès de patients du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) depuis décembre 2009, le projet de recherche clinique virtuel VIH-TAVIE (VIH-Traitement, Assistance Virtuelle Infirmière et Enseignement) permet aux patients de tester une application web unique, novatrice et conviviale.

Intégrer la prise de médicaments dans son style de vie, sa routine, prendre la thérapie dans diverses situations peut être compliqué, par exemple en voyage ou au restaurant, et avec des effets secondaires importants. Les patients passent par des épreuves qui changeront aussi leur vie, cela sans compter les moments de remise en question et d’anxiété face à la thérapie.

« Bien sûr, cette pharmacopée leur sauve la vie, mais intégrer différents médicaments antirétroviraux, qui doivent être pris selon un horaire strict et sous d’autres conditions, peut s’avérer tout un défi à long terme et devenir contraignant et exigeant. Sans compter que plusieurs de ces personnes peuvent être découragées et se sentir démunies devant ces changements dans leur vie », souligne José Côté, chercheuse principale du projet VIH-TAVIE, chercheuse au CRCHUM et titulaire de la Chaire sur les nouvelles pratiques de soins infirmiers de l’Université de Montréal.

Considérant l’incidence et la prévalence des problèmes chroniques de santé et de leurs impacts sur l’utilisation des services de santé, l’arrivée de nouveaux modes de prestation des soins tels que VIH-TAVIE pourrait offrir une alternative dans la gestion de la prise de médicaments. L’originalité de cette application Web réside dans son processus interactif avec l’utilisateur, contrairement à d’autres sites d’information dans lesquels l’interaction est minimale. Aussi, tant l’infirmière virtuelle que celle en chair et en os (la même!), Geneviève Rouleau, coordonnatrice de l’étude, assure des rétroactions et des renforcements positifs sur la démarche du patient, lors de séances à l’ordinateur. L’assistante virtuelle personnifiée par l’infirmière engage le patient dans un processus d’apprentissage et de développement d’habiletés d’autogestion dans la prise de ses antirétroviraux.

L’application a été développée conjointement avec M. Yann-Gaël Guéhéneuc de l’École polytechnique, école d’ingénieurs affiliée à l’Université de Montréal, et le Service du multimédia du CHUM.

Source : Université de Montréal








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents