Edition du 15-10-2018

VIH/sida : UNITAID intervient sur les marchés des médicaments pour garantir les traitements

Publié le vendredi 27 novembre 2009

logo_VIH/sida : UNITAID intervient sur les marchés des médicaments pour garantir les traitements sur le long terme Selon les résultats d’une étude réalisée par l’Université de Boston, l’approche innovante de fourniture de médicaments adoptée par UNITAID a révolutionné un certain nombre de niches sur le marché des médicaments contre le sida. La création imminente d’une communauté de brevets pour les antirétroviraux (ARV) pourrait démultiplier ces bons résultats et permettre d’économiser potentiellement dix millions de dollars par an.

« L’impact en santé publique de ce type d’intervention sur le marché peut être incroyable », a affirmé Philippe Douste-Blazy, Président d’UNITAID. « Les gouvernements et autres fournisseurs de médicaments dans les pays en développement peuvent maintenant compter sur une gamme plus importante de produits disponibles à un prix plus abordable. La dure réalité d’enfants qui meurent pour des causes liées au VIH dans les pays pauvres pourra bientôt appartenir au passé ».

En générant une offre et une demande durables pour de nouvelles formulations essentielles, UNITAID a stimulé une concurrence saine et une meilleure réponse du marché aux besoins des patients dans les pays en développement. Ainsi, la promotion par UNITAID des combinaisons à dose fixe (CDF) dont la qualité est garantie – trois comprimés en un, ce qui constitue la meilleure option de traitement pour les enfants – et les garanties d’achat anticipé auprès des fabricants, a encouragé la production durable de nombreux nouveaux produits et a permis de doubler le nombre de CDF adaptées aux besoins des enfants de 6 à 12 ans en seulement deux ans. Plus de 300 000 enfants dans le monde reçoivent aujourd’hui un traitement, dont au moins 70% bénéficient du soutien d’UNITAID par la voie de son partenariat avec l’Initiative contre le VIH/sida de la Fondation Clinton (CHAI).

Dans le domaine des traitements de seconde ligne (combinaisons de médicaments plus actives nécessaires pour les personnes qui développent des résistances ou pour lesquelles les traitements classiques sont inefficaces), UNITAID et CHAI sont parvenus à obtenir des baisses de prix entre 40% et 60%, et permettent de fournir 50% du marché des traitements de seconde ligne dans les pays en développement.

La création d’une communauté de brevets pour les antirétroviraux (ARV)
La Communauté de brevets UNITAID pour les médicaments antirétroviraux – actuellement en cours de développement et prévue pour être opérationnelle dès 2010 – pourra également permettre d’élargir les marchés des pays en développement et d’économiser, selon les projections a minima de l’Université de Boston, dix millions de dollars par an. En effet, grâce à la promotion d’une concurrence accrue et à des réductions de prix supplémentaires, cette action permettra d’accroître les fonds et de traiter plus de personnes sur le long terme.

Cette communauté de brevets permettra de donner aux fabricants de produits princeps la possibilité de mettre à disposition des fabricants de génériques leurs brevets afin de produire des médicaments à destination des pays en développement moyennant le versement d’une rémunération. L’objectif principal de la communauté de brevets est d’introduire plus de fabricants sur le marché, d’augmenter le nombre de médicaments adaptés aux besoins des patients dans les pays en développement, et de rendre disponibles et abordables des médicaments nouveaux et plus efficaces mais dont le prix est aujourd’hui prohibitif. Par exemple, l’Université de Boston estime que « Atripla », une CDF fabriquée par Gilead, qui est déjà disponible sous forme générique au prix de 465 dollars US par an et par patient, pourrait voir son prix baisser à 190 dollars US dès la première année de fonctionnement de la communauté de brevets et pourrait atteindre 100 dollars en quatre ans.

Une action concentrée sur les segments de marchés de « niches »
Ainsi, 92% des patients ont aujourd’hui accès aux médicaments grâce à la concurrence introduite par les fabricants de génériques, qui ont permis de faire baisser le prix des traitements et ont rendu possible la production de thérapies combinées. Mais les nouveaux médicaments essentiels recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont protégés par des brevets pour de nombreuses années à venir et sont par conséquent très onéreux. De plus, ils ne sont pas adaptés pour une utilisation dans un contexte de ressources limitées ou n’existent pas dans des formulations adaptées aux enfants. L’initiative d’UNITAID vise à répondre à une demande constante en créant l’offre nécessaire de ces nouveaux médicaments essentiels à des prix abordables.

Conscient du fait que l’accès aux médicaments et aux autres produits de santé est largement influencé par les forces du marché, UNITAID a depuis le début choisi de concentrer son action sur certains segments de marchés peu financés – ou « niches » – et d’offrir aux fabricants la garantie nécessaire, en assurant des financements sur le long terme, pour développer de nouvelles formulations et produire des volumes plus importants. En même temps, UNITAID a investi dans les travaux du Programme de préqualification de l’OMS afin de renforcer l’assurance qualité de la production des médicaments, assurant ainsi un marché « de la qualité » à un nombre plus important de fabricants et encourageant la concurrence pour faire baisser les prix.

Source : UNITAID








MyPharma Editions

LNC Therapeutics acquiert les droits d’exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l’université de Cornell

Publié le 15 octobre 2018
LNC Therapeutics acquiert les droits d'exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l'université de Cornell

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, a annoncé avoir conclu avec l’université de Cornell (Ithaca, NY, USA) un accord de license exclusif pour l’acquisition des droits d’exploitation sur sa famille de brevets Christensenella.

Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

Publié le 15 octobre 2018
Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

À la suite de la remise du rapport Villani, le Président de la république avait annoncé que la santé serait un des secteurs prioritaires pour le développement de l’intelligence artificielle. Le 16 mai dernier, Agnès Buzyn avait lancé une mission de préfiguration afin de créer un « Health Data Hub » et d’élargir le système national de données de santé.

Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Publié le 15 octobre 2018
Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Genkyotex, société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, a annoncé qu’un abstract sur des données précliniques démontrant que le GKT831, le produit candidat phare de la société, a fait régresser la fibrose dans un modèle de souris déficientes en MDR2, sera présenté lors du congrès annuel de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) (le « Liver Meeting® »), qui se tiendra à San Francisco du 9 au 13 novembre 2018.

Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Publié le 15 octobre 2018
Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Chugai, la filiale japonaise du groupe pharmaceutique Roche, a annoncé la sortie d’un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde doublé en anglais et sous-titré en chinois, coréen, français et espagnol, célébrant la Journée mondiale de l’arthrite le 12 octobre.

Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Publié le 11 octobre 2018
Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 9 octobre 2018, à la cooptation de Michael Danon, Directeur Général Adjoint et Secrétaire Général du Groupe Pierre Fabre, dans la famille géographique des « moyens laboratoires français ». Il remplace Frédéric Duchesne.

Néovacs : poursuite du développement de l’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Publié le 11 octobre 2018
Néovacs : poursuite du développement de l'IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Néovacs a annoncé la poursuite du développement de son vaccin thérapeutique phare : L’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud avec la société coréenne CKD pharm, sur la base du contrat de licence signé entre les deux sociétés en décembre 2015 d’une valeur potentielle de 5M€ au total. Cet accord de licence vise le développement et la commercialisation de l’IFNalpha Kinoide dans les indications Lupus et Dermatomyosite, en Corée du Sud.

OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d’essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

Publié le 11 octobre 2018
OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d'essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

OSE Immunotherapeutics a annoncé la soumission d’une demande d’autorisation d’un essai clinique de Phase 2 de Tedopi® dans le cancer du pancréas avancé ou métastatique. Cet essai évaluera Tedopi®, 10 néoépitopes associés qui activent les lymphocytes T cytotoxiques, utilisé seul ou en combinaison avec nivolumab, inhibiteur de point de contrôle immunitaire qui lève les freins empêchant l’action des lymphocytes T, versus le traitement de maintenance standard par Folfiri*.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions