Edition du 14-12-2018

VIH/sida : UNITAID intervient sur les marchés des médicaments pour garantir les traitements

Publié le vendredi 27 novembre 2009

logo_VIH/sida : UNITAID intervient sur les marchés des médicaments pour garantir les traitements sur le long terme Selon les résultats d’une étude réalisée par l’Université de Boston, l’approche innovante de fourniture de médicaments adoptée par UNITAID a révolutionné un certain nombre de niches sur le marché des médicaments contre le sida. La création imminente d’une communauté de brevets pour les antirétroviraux (ARV) pourrait démultiplier ces bons résultats et permettre d’économiser potentiellement dix millions de dollars par an.

« L’impact en santé publique de ce type d’intervention sur le marché peut être incroyable », a affirmé Philippe Douste-Blazy, Président d’UNITAID. « Les gouvernements et autres fournisseurs de médicaments dans les pays en développement peuvent maintenant compter sur une gamme plus importante de produits disponibles à un prix plus abordable. La dure réalité d’enfants qui meurent pour des causes liées au VIH dans les pays pauvres pourra bientôt appartenir au passé ».

En générant une offre et une demande durables pour de nouvelles formulations essentielles, UNITAID a stimulé une concurrence saine et une meilleure réponse du marché aux besoins des patients dans les pays en développement. Ainsi, la promotion par UNITAID des combinaisons à dose fixe (CDF) dont la qualité est garantie – trois comprimés en un, ce qui constitue la meilleure option de traitement pour les enfants – et les garanties d’achat anticipé auprès des fabricants, a encouragé la production durable de nombreux nouveaux produits et a permis de doubler le nombre de CDF adaptées aux besoins des enfants de 6 à 12 ans en seulement deux ans. Plus de 300 000 enfants dans le monde reçoivent aujourd’hui un traitement, dont au moins 70% bénéficient du soutien d’UNITAID par la voie de son partenariat avec l’Initiative contre le VIH/sida de la Fondation Clinton (CHAI).

Dans le domaine des traitements de seconde ligne (combinaisons de médicaments plus actives nécessaires pour les personnes qui développent des résistances ou pour lesquelles les traitements classiques sont inefficaces), UNITAID et CHAI sont parvenus à obtenir des baisses de prix entre 40% et 60%, et permettent de fournir 50% du marché des traitements de seconde ligne dans les pays en développement.

La création d’une communauté de brevets pour les antirétroviraux (ARV)
La Communauté de brevets UNITAID pour les médicaments antirétroviraux – actuellement en cours de développement et prévue pour être opérationnelle dès 2010 – pourra également permettre d’élargir les marchés des pays en développement et d’économiser, selon les projections a minima de l’Université de Boston, dix millions de dollars par an. En effet, grâce à la promotion d’une concurrence accrue et à des réductions de prix supplémentaires, cette action permettra d’accroître les fonds et de traiter plus de personnes sur le long terme.

Cette communauté de brevets permettra de donner aux fabricants de produits princeps la possibilité de mettre à disposition des fabricants de génériques leurs brevets afin de produire des médicaments à destination des pays en développement moyennant le versement d’une rémunération. L’objectif principal de la communauté de brevets est d’introduire plus de fabricants sur le marché, d’augmenter le nombre de médicaments adaptés aux besoins des patients dans les pays en développement, et de rendre disponibles et abordables des médicaments nouveaux et plus efficaces mais dont le prix est aujourd’hui prohibitif. Par exemple, l’Université de Boston estime que « Atripla », une CDF fabriquée par Gilead, qui est déjà disponible sous forme générique au prix de 465 dollars US par an et par patient, pourrait voir son prix baisser à 190 dollars US dès la première année de fonctionnement de la communauté de brevets et pourrait atteindre 100 dollars en quatre ans.

Une action concentrée sur les segments de marchés de « niches »
Ainsi, 92% des patients ont aujourd’hui accès aux médicaments grâce à la concurrence introduite par les fabricants de génériques, qui ont permis de faire baisser le prix des traitements et ont rendu possible la production de thérapies combinées. Mais les nouveaux médicaments essentiels recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont protégés par des brevets pour de nombreuses années à venir et sont par conséquent très onéreux. De plus, ils ne sont pas adaptés pour une utilisation dans un contexte de ressources limitées ou n’existent pas dans des formulations adaptées aux enfants. L’initiative d’UNITAID vise à répondre à une demande constante en créant l’offre nécessaire de ces nouveaux médicaments essentiels à des prix abordables.

Conscient du fait que l’accès aux médicaments et aux autres produits de santé est largement influencé par les forces du marché, UNITAID a depuis le début choisi de concentrer son action sur certains segments de marchés peu financés – ou « niches » – et d’offrir aux fabricants la garantie nécessaire, en assurant des financements sur le long terme, pour développer de nouvelles formulations et produire des volumes plus importants. En même temps, UNITAID a investi dans les travaux du Programme de préqualification de l’OMS afin de renforcer l’assurance qualité de la production des médicaments, assurant ainsi un marché « de la qualité » à un nombre plus important de fabricants et encourageant la concurrence pour faire baisser les prix.

Source : UNITAID








MyPharma Editions

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Publié le 13 décembre 2018
Biocorp et Lindal partenaires pour commercialiser le dispositif Inspair

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Vari, filiale de Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation. Ce partenariat donne à VARI l’opportunité d’intégrer et de commercialiser Inspair™. Le contrat comprend une clause d’exclusivité couvrant plusieurs pays d’Amérique du Sud, Europe de l’est, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est.

Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Publié le 13 décembre 2018
Takeda et la New York Academy of Sciences présentent les lauréats du prix 2019 Innovators in Science

Takeda, le laboratoire pharmaceutique japonais, et la New York Academy of Sciences viennent d’annoncer les lauréats du deuxième prix annuel « Innovators in Science » pour leur engagement et leur excellence dans la médecine régénérative.

DBV Technologies : des données à l’appui de l’induction de l’immunotolérance par la peau lors de l’ISDS 2018

Publié le 13 décembre 2018
DBV Technologies : des données à l'appui de l'induction de l'immunotolérance par la peau lors de l'ISDS 2018

DBV Technologies a annoncé qu’une présentation orale évaluant les différences du profil immunitaire de la peau d’individus sains selon les zones du corps avait été présenté par le Dr Ester Del Duca de l’École de médecine Icahn du Mont Sinaï, lors du 3ème Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit ou ISDS) à Vienne, en Autriche, du 12 au 15 décembre 2018.

Stallergenes Greer : plusieurs nominations au Conseil d’administration

Publié le 12 décembre 2018

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé le 12 décembre 2018 les nominations de Stefan Meister en tant que Président du Conseil d’administration, de Michele Antonelli en tant que membre du Conseil d’administration et Directeur général et de Elmar Schnee en tant que principal administrateur indépendant.

Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Publié le 12 décembre 2018
Theradiag : Bertrand de Castelnau nommé Directeur Général

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé la nomination, ce jour par le Conseil d’administration, de Bertrand de Castelnau en tant que Directeur Général. Bertrand de Castelnau succède à Michel Finance, dont le mandat prendra fin le 31 décembre 2018, et prendra ses fonctions à compter du 21 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions