Edition du 21-02-2019

Virus Zika : Valneva et Emergent initient un essai de Phase I avec leur candidat vaccin

Publié le mardi 27 février 2018

Virus Zika : Valneva et Emergent initient un essai de Phase I avec leur candidat vaccinEmergent BioSolutions, le groupe international spécialisé dans les sciences de la vie et Valneva, la société de biotechnologie spécialisée dans le développement de vaccins innovants, ont annoncé l’initiation d’un essai clinique de Phase I aux Etats-Unis pour évaluer l’innocuité et l’immunogénicité de VLA1601, leur candidat vaccin contre le virus Zika.  

L’essai clinique de Phase I est une étude randomisée, à double-aveugle, contrôlée par placebo et conduite dans un seul centre clinique. Deux dosages différents de VLA1601 seront étudiés sur environ 65 adultes sains selon deux schémas de vaccination distincts. Les premières données de l’essai devraient être disponibles fin 2018 ou début 2019.

Adam Havey, Vice Président exécutif des activités commerciales d’Emergent BioSolutions, a indiqué, « L’engagement d’Emergent dans sa mission – protéger et améliorer la vie – nous pousse à trouver des solutions pour lutter contre le virus Zika dont les conséquences demeurent aujourd’hui un défi de Santé publique qui requiert toute notre attention. Notre collaboration avec Valneva pour cette étude de Phase I a pour objectif d’apporter une contribution significative à la recherche mondiale dans ce domaine. »

Thomas Lingelbach, Président & CEO de Valneva, a indiqué, « Nous sommes ravis que notre collaboration avec Emergent ait permis de faire entrer en développement clinique un candidat vaccin extrêmement prometteur. Ce candidat a déjà démontré un excellent profil préclinique, comparable à celui du vaccin de Valneva, déjà enregistré, contre l’encéphalite japonaise. »

Selon les termes de l’accord signé en juillet 2017, les parties partageront l’intégralité des coûts de développement jusqu’à l’obtention des données de Phase I aux Etats-Unis. Valneva sera responsable de l’exécution du programme jusqu’à la clôture de l’essai de Phase I par le biais d’une structure de gouvernance conjointe.

Une fois les résultats de Phase I obtenus, Emergent disposera d’une option pour poursuivre le développement et la commercialisation du vaccin en échange d’un premier paiement d’étape de €5 millions dans le cadre de son accord de licence exclusive mondiale signé avec Valneva. L’accord inclut également des paiements d’étape additionnels pouvant s’élever jusqu’à €44 millions liés au développement clinique du produit, à sa mise sur le marché et à sa commercialisation, ainsi que des redevances futures sur les ventes nettes du produit. Valneva aura en outre le droit, avant le début de l’essai clinique de Phase III, de négocier des droits de commercialisation exclusifs en Europe.

Les deux sociétés devraient, par ailleurs, signer ultérieurement un accord de transfert de technologie vers le site de fabrication de Bayview d’Emergent situé à Baltimore (Maryland, Etats-Unis).

Source : Valneva








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions