Edition du 04-07-2022

AB Science dévoile les résultats de son étude de Phase IIB/III dans les formes progressives de la Sclérose en Plaques

Publié le lundi 14 septembre 2020

AB Science dévoile les résultats de son étude de Phase IIB/III dans les formes progressives de la Sclérose en PlaquesAB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé avoir présenté en première mondiale les principaux résultats de son étude de phase IIB/III (AB07002) évaluant son produit phare, le masitinib, dans les deux formes progressives de la Sclérose en Plaques1 au cours de la 8ème réunion conjointe des Comités Européen (ECTRIMS) et Américain (ACTRIMS) pour le Traitement et la Recherche dans la Sclérose en Plaques (SEP), s’étant déroulée au format virtuel cette année en raison de la pandémie de COVID-19.

Présentés par le Professeur Patrick Vermersch, professeur de neurologie à l’Université de Lille, France, coordonnateur principal de l’étude et expert reconnu de la Sclérose en Plaques, les résultats de cette étude démontrent, pour la première fois au monde, l’efficacité d’un produit thérapeutique dans le traitement des patients souffrant des deux formes progressives de la Sclérose en Plaques.

« Ces résultats d’efficacité constituent les prémices d’une possible révolution dans la prise en charge de la maladie car c’est la première fois qu’un traitement montre une efficacité dans les deux formes progressives de cette pathologie, » commente le Professeur Patrick Vermersch. « A ce jour, il n’existe aucun traitement capable de cibler efficacement les cellules jouant un rôle majeur dans l’évolution des formes progressives de la sclérose en plaques. En outre, le masitinib peut être administré à long terme car il n’est pas un traitement immunosuppresseur, ce qui est un point particulièrement important chez des patients devant recevoir un traitement au long cours et qui, pour certains, ont déjà un système immunitaire affaibli par les traitements reçus antérieurement ou en raison de leur âge. Je suis impatient de poursuivre le développement de ce produit et d’assister à l’émergence d’un nouvel espoir thérapeutique pour ces patients. »

Comprendre le besoin médical lié aux formes progressives de la Sclérose en Plaques

La Sclérose en Plaques est une maladie auto-immune du Système Nerveux Central qui touche plus de 100 000 personnes en France et pour laquelle aucun traitement définitif n’existe à ce jour. Elle se caractérise par une dégradation progressive des cellules nerveuses du Système Nerveux Centrale par le système immunitaire des patients et se décline sous deux formes principales.

La forme récurrente rémittente, caractérisée par des poussées de la maladie. Au cours de ces poussées, les patients subissent l’apparition de nouveaux symptômes ou l’aggravation de symptômes déjà présents. Ces poussées sont généralement suivies de périodes de rétablissement de durée variables à la suite desquelles certains symptômes peuvent persister. Les formes récurrentes rémittentes de la Sclérose en Plaques sont pour l’essentiel associées à des dysfonctionnements de l’immunité adaptative2 (lymphocytes B et lymphocytes T).

La forme progressive, caractérisée par une aggravation constante et régulière des symptômes de la maladie, sans poussée distincte ou période de restauration. Le taux d’apparition d’un handicap grave, invalidant et irréversible est beaucoup plus élevé dans les formes progressives de la maladie que dans les formes récurrentes rémittentes. Dans la Sclérose en Plaques de forme progressive, il a été démontré que les cellules de l’immunité innée3, telles que les macrophages, les cellules de la microglie ou les cellules mastocytaires, pourraient jouer un rôle prépondérant.

A ce jour, la grande majorité des traitements visant la prise en charge de la Sclérose en Plaques cible le système immunitaire adaptatif des patients et s’applique donc principalement aux formes récurrentes rémittentes de la pathologie. Pourtant les patients souffrant d’une forme progressive de la maladie représentent à ce jour environ 50% des cas de Sclérose en Plaques.

Masitinib : premier médicament au monde à démontrer un effet significatif sur les formes progressives de la Sclérose en Plaques

Le produit phare d’AB Science, le masitinib, est un inhibiteur de tyrosine kinase oral qui cible spécifiquement l’immunité innée des patients souffrant de Sclérose en Plaques. Au cours de l’étude de phase IIB/III, AB07002, menée chez 301 patients dans le bras de traitement à la dose de 4,5 mg/kg/jour, le masitinib a permis de ralentir la progression de la maladie chez les patients, l’objectif principal de l’étude, et a démontré une réduction significative du risque d’atteindre un niveau de handicap suffisamment sévère pour que les patients aient à se déplacer en chaise roulante.

« Avec cette étude concluante, AB Science est désormais sur le point de devenir la première société de biotechnologie au monde à proposer une nouvelle approche pour le traitement des formes progressives de la Sclérose en Plaques. Nous entendons bien évidemment poursuivre le développement de ce produit et allons dès que possible entamer les démarches pour le lancement d’une étude confirmatoire, une étape nécessaire pour valider définitivement le potentiel thérapeutique du masitinib sur une population plus importante. » conclut le Professeur Olivier Hermine, Président du comité scientifique d’AB Science et membre de l’Académie des Sciences.

_____________________________

1 – La Sclérose en Plaques Progressive Primaire (PPMS) et la Sclérose en Plaques Secondairement Progressive non-active (nSPMS)
2 – L’immunité adaptative correspond à la protection immunitaire qu’un individu construit au cours de sa vie en fonction des pathogènes auxquels son organisme est exposé
3 – L’immunité innée d’un individu représente sa protection immunitaire dès la naissance

Source : AB Science








MyPharma Editions

Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

Publié le 4 juillet 2022
Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

L’Institut Curie, premier centre français de lutte contre le cancer, associant un centre menant une recherche interdisciplinaire tant fondamentale qu’appliquée en cancérologie et un ensemble hospitalier de pointe, a annoné la signature d’un accord-cadre stratégique pour une durée de 5 ans avec Janssen-Cilag, une des sociétés pharmaceutiques du groupe Johnson & Johnson.

Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Publié le 4 juillet 2022
Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Sanofi Global Health a annoncé le lancement d’Impact®, une nouvelle marque de médicaments de référence produits par Sanofi qui seront distribués sans aucun profit aux populations à risque des pays les plus pauvres de la planète. La marque Impact® qui englobe, entre autres, l’insuline, le glibenclamide et l’oxaliplatine, permettra d’assurer la distribution de 30 médicaments de Sanofi dans 40 pays à faible revenu.

ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d’administration

Publié le 4 juillet 2022
ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d'administration

ADC Therapeutics vient d’annoncer la nomination du spécialiste du développement de médicaments oncologiques Jean-Pierre Bizzari, MD, à son CA. Par ailleurs, Ameet Mallik, nommé au poste de PDG de la société en mai 2022, rejoindra également le CA.

Drépanocytose : l’Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d’édition du génome

Publié le 4 juillet 2022
Drépanocytose : l'Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d'édition du génome

L’institut hospitalo-universitaire Imagine (Inserm, AP-HP, Université Paris Cité), également labellisé Institut Carnot, va coordonner un projet financé par Horizon Europe, le programme cadre de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2021-2027.

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents