Edition du 15-01-2021

Abivax : feu vert pour la poursuite de l’étude d’extension de l’essai de phase 2a dans la rectocolite hémorragique

Publié le jeudi 6 décembre 2018

Abivax : feu vert pour la poursuite de l’étude d’extension de l’essai de phase 2a dans la rectocolite hémorragiqueAbivax, société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour développer un traitement contre les maladies inflammatoires/auto-immunes, les maladies infectieuses ainsi que le cancer, a annoncé  la recommandation par le Comité de Surveillance et de Suivi des Données (Data Safety Monitoring Board, DSMB) pour poursuivre son essai clinique d’extension de « maintenance » en ouvert de 12 mois, ABX464-102, faisant suite à l’essai d’induction de Phase 2a randomisé et contrôlé par placebo, ABX464-101.

ABX464-101 a été mené chez 32 patients pour le traitement d’induction de la rectocolite hémorragique modérée à sévère, réfractaire aux anticorps monoclonaux anti-TNF ou aux corticostéroïdes. Les données finales de cette étude clinique en double aveugle de deux mois ont indiqué qu’ABX464 était sans danger, bien toléré et présentait une efficacité statistiquement significative vis-à-vis des critères cliniques et endoscopiques de l’étude. Concernant la cicatrisation de la muqueuse recto-colique, la différence des résultats entre ABX464 et le placebo était statistiquement significative (p < 0,03). En outre, l’effet thérapeutique d’ABX464 a été rapidement induit : une différence entre le score partiel de Mayo1 et ABX464 a été observée au bout de deux semaines de traitement ; cette différence est devenue significative (p < 0,02) à la deuxième évaluation réalisée à huit semaines (rapport de vraisemblance, test du CHI²). De la même façon, la différence de réduction du score total de Mayo2 après huit semaines s’est également avérée statistiquement significative (p < 0,03)3.

Sur la base des résultats d’innocuité à long terme obtenus lors de l’essai ABX464 (5 à 12 mois de traitement réalisés lors des études d’induction et/ou maintenance), le Comité de Sécurité et de Surveillance des Données de l’étude a recommandé de poursuivre l’étude de maintenance et a également émis un avis favorable concernant une seconde prolongation de 12 mois, amenant l’étude ABX464-102 à une période de 24 mois. L’amendement au protocole sera soumis aux autorités réglementaires cette semaine.

« Nous sommes ravis de prolonger l’étude de maintenance ABX464-102 de 12 à 24 mois en écho à la demande des investigateurs et à leur observation des bénéfices médicaux du traitement. Cette requête, provenant initialement des patients de l’étude souffrant de cette maladie chronique, va leur permettre un accès continu au traitement ABX464 », a déclaré Jean-Marc Steens, MD, Directeur Médical d’Abivax.

« J’appuie pleinement la décision du Comité de Surveillance et de Suivi des Données. Poursuivre l’étude de maintenance actuelle et prolonger l’étude pour une deuxième année pourra probablement être très bénéfique pour les patients recevant actuellement ABX464 », a déclaré le Professeur Séverine Vermeire, MD, responsable du centre des Maladies Inflammatoires de l’Intestin des Hôpitaux Universitaires de Louvain (Belgique), ancienne Présidente de l’organisation européenne pour la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique et investigatrice principale de l’étude. Le professeur Vermeire ajoute : « Les patients atteints par cette maladie dévastatrice ont un besoin urgent de traitements innovants, car trop nombreux sont ceux qui ne répondent pas ou cessent de répondre aux médicaments actuels. Nous soutenons intégralement Abivax dans ses efforts pour continuer de développer ce candidat prometteur, tant dans la rectocolite hémorragique que dans d’autres maladies inflammatoires, dont la maladie de Crohn. En tant qu’investigatrice principale de l’étude, j’attends avec impatience le lancement de l’étude de phase 2b qui va évaluer différentes doses d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique ».

Au terme de l’étude de traitement d’induction de 2 mois, 22 patients (dont 15 précédemment traités par ABX464 et 7 sous placebo) ont été transférés à l’étude de maintenance ouverte avec ABX464 d’une durée de 12 mois. À ce jour, 20 patients sur un total de 22 ont terminé au moins 5 mois de traitement dans l’étude de maintenance, dont un patient d’ores et déjà traité depuis plus d’un an avec ABX464.

« L’innocuité et la durabilité de l’effet de ABX464 observées lors de cette étude renforcent encore notre engagement : nous souhaitons proposer ABX464 aux nombreux patients atteints par la rectocolite hémorragique et par d’autres maladies inflammatoires telles que la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde, maladies pour lesquelles les traitements actuels ne sont pas suffisants », énonce le Prof. Hartmut J. Ehrlich, MD, Directeur Général d’Abivax. « Comme précédemment annoncé, nous allons soumettre le protocole de notre étude de phase 2b chez 250 patients atteints de rectocolite hémorragique modérée à sévère aux autorités réglementaires, en Janvier 2019. S’en suivra la soumission des essais cliniques de phase 2a sur la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn au cours du premier trimestre 2019. »

Les données complètes des essais cliniques de l’étude d’induction achevée ainsi que les données intermédiaires de l’étude de maintenance seront présentées lors des prochaines conférences scientifiques internationales, ainsi qu’à l’occasion d’une publication dans une revue médicale de premier plan.

Source : Abivax

 

______________
1 Le score partiel de Mayo se compose de la fréquence des selles, des saignements rectaux et de l’évaluation globale de la gravité de la maladie par le médecin

2 Le score total de Mayo est composé des 3 paramètres listés ci-dessus, plus l’évaluation de la cicatrisation de la muqueuse recto-colique par endoscopie

3 Voir le communiqué

 








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin&#x2122; Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents