Edition du 03-07-2020

Antibiorésistance : coup d’envoi du programme prioritaire de recherche

Publié le vendredi 10 janvier 2020

Antibiorésistance : coup d'envoi du programme prioritaire de rechercheAgnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Guillaume Boudy, Secrétaire général pour l’investissement, ont donné jeudi  9 janvier le coup d’envoi du  programme prioritaire de recherche doté de 40 millions d’euros dédié à la lutte contre la résistance aux antibiotiques coordonné par l’Inserm pour le compte de l’ensemble de la communauté scientifique nationale.

Le Président directeur général de l’Inserm, M. Gilles Bloch a présenté à Frédérique Vidal et Agnès Buzyn le plan de mise en œuvre du programme de recherche dans une approche dite « une seule santé » combinant santé humaine, santé animale, et compréhension des environnements. Ce programme prioritaire de recherche fera l’objet d’un suivi interministériel qui associera également les ministères chargés de l’agriculture et de l’environnement dans le cadre du grand plan d’investissement.

L’appel à manifestation d’intérêt du programme prioritaire de recherche est désormais publié. Il permettra de proposer puis financer à hauteur de 1 à 3 millions d’euros des projets de recherche très ambitieux, structurants, de longue durée (4 à 6 ans), avec pour objectif de favoriser l’interdisciplinarité et de faire émerger une synergie des recherches fondamentales, environnementales, cliniques, de santé publique, et vétérinaires. Les manifestations d’intérêt devront porter sur un ou plusieurs axes suivants :

. Contrôler et maîtriser l’usage et la dissémination des antibiotiques dans tous les domaines pour réduire la pression de sélection environnementale ;

. Elucider et ralentir l’émergence et la dissémination des mécanismes de résistance et des bactéries résistantes ;

. Accélérer l’innovation des outils diagnostics, thérapeutiques et préventifs de la résistance bactérienne et de sa diffusion et proposer de nouvelles stratégies anti-infectieuses ;

. Comprendre les paramètres anthropologiques, sociologiques et économiques qui concourent à un mésusage des antibiotiques.

La France figure en 4e position des pays les plus consommateurs d’antibiotiques en Europe pour la santé humaine. En conséquence, des bactéries responsables de maladies graves sont plus difficiles à traiter qu’auparavant. On estime que chaque année en France, 125 000 infections à bactéries multi-résistantes induisent environ 5500 décès par an.

Face à cet enjeu crucial en matière de santé publique, la France est particulièrement engagée. Une feuille de route gouvernementale interministérielle a été adoptée en 2016, visant à diminuer la consommation d’antibiotiques et à réduire les conséquences sanitaires et environnementales de l’antibiorésistance. Plusieurs campagnes d’information ont également été réalisées en direction du grand public. Pour anticiper les conséquences de la résistance aux antibiotiques, le gouvernement souhaite placer la recherche au cœur de son action, pour comprendre les mécanismes d’apparition et de diffusion des résistances et découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques pour y faire face.

Source : Ministère des Solidarités et de la Santé








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents