Edition du 25-09-2020

Antibiotiques: le plan national 2011-2016 entend réduire de 25% les prescriptions

Publié le vendredi 18 novembre 2011

A l’occasion de la journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques, Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé et Norra Berra, secrétaire d’Etat chargé de la santé ont lancé le « plan national 2011-2016 d’alerte sur les antibiotiques ». Un objectif chiffré de réduction des prescriptions d’antibiotiques de l’ordre de 25% a été fixé.

Si les deux premiers plans ont permis de réels progrès en France (la consommation globale d’antibiotiques a diminué entre 2000 et 2008, de 15 à 20% en ville et de 10 à 15% à l’hôpital), la France reste encore l’un des plus gros consommateurs d’antibiotiques en Europe. Cette consommation excessive risque d’entrainer la multiplication de résistances bactériennes.

L’enjeu de ce plan, qui s’inscrit dans la continuité des deux précédents plans initiés dès 2001, est de recourir aux antibiotiques (thérapie ou prophylaxie) de façon plus adaptée, en choisissant la bonne molécule, pour une durée pertinente et sous une forme adéquate, dans tous les cas où ce type de médicament est utile : il s’agit de proposer au patient le traitement le plus adapté à sa situation tout en préservant l’avenir de l’arsenal thérapeutique.

Un objectif de réduction des prescriptions de 25%
Un objectif chiffré de réduction des prescriptions d’antibiotiques de l’ordre de 25% a ainsi été fixé. Pour l’atteindre, ce plan est construit à partir de trois axes stratégiques qui se déclinent en 21 fiches actions :

Le premier axe concerne l’amélioration de la prise en charge des patients. « L’information, la formation des professionnels de santé ainsi que la sensibilisation de la population aux enjeux de l’antibiothérapie sont les leviers indispensables à la juste utilisation de cette classe thérapeutique et à l’adhésion du patient à son traitement. Le prescripteur et le patient ont un rôle essentiel dans la lutte contre l’antibiorésistance », estime le ministère.

Le deuxième axe est centré spécifiquement sur la préservation de l’efficacité des antibiotiques. A cette fin, il est indispensable de connaître précisément les menaces qui pèsent sur les antibiotiques. Cet axe vise ainsi à renforcer la surveillance des consommations et des résistances, à réduire la pression de sélection des agents antimicrobiens et à encadrer la dispensation des antibiotiques.

Le troisième axe de ce plan est complémentaire du précédent, car il porte sur la promotion de la recherche. Il est nécessaire d’assurer en permanence la disponibilité effective d’un panel d’antibiotiques efficaces, tout en freinant autant que possible la multiplication des situations pouvant conduire à des impasses de traitement. Afin que cet axe, essentiel, se concrétise rapidement, Xavier Bertrand et Norra Berra, ont souhaité que le PHRC 2012 intègre de façon explicite, et pour la première fois, la recherche sur les antibiotiques et l’antiobiorésistance. Ce PHRC a été lancé la semaine dernière.

Par ailleurs, une campagne nationale de la CNAM sensibilise actuellement les Français autour du slogan : les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins forts.

Consulter le Plan national d’alerte sur les antibiotiques 2011-2016

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents