Edition du 10-04-2020

Cardio3 BioSciences fait son entrée dans le domaine de l’immuno-oncologie

Publié le mardi 6 janvier 2015

La société belge Cardio3 BioSciences (C3BS) a annoncé aujourd’hui l’acquisition d’OnCyte, la division oncologie de Celdara Medical, société américaine de biotechnologie. Le portefeuille d’OnCyte contient trois produits de thérapie cellulaire CAR T-Cell autologue ainsi qu’une plateforme allogénique, ciblant le traitement d’un large éventail de cancers.

« Cette acquisition marque l’entrée de Cardio3 BioSciences dans le domaine très prometteur de l’immuno-oncologie et positionne la société à l’avant-garde des thérapies cellulaires CAR (Chimeric Antigen Receptor ou Récepteur Antigénique Chimérique). Enfin, cette opération représente une étape importante pour la Société dans la réalisation de son objectif stratégique : devenir un leader mondial en thérapie cellulaire. », indique Cardio3 BioSciences dans un communiqué.

Cardio3 BioSciences acquiert Oncyte pour un paiement initial de 10 millions USD, dont  4 millions USD seront payés en actions C3BS. Si le développement du produit le plus avancé,  CM-CS1, s’avère fructueux, Celdara pourra recevoir jusqu’à 50 millions USD en fonction des échéances en matière de développement clinique et réglementaire, jusqu’à l’autorisation de mise sur le marché. Sur les autres produits en développement, Celdara pourra recevoir des paiements additionnels en fonction de la réalisation d’étapes cliniques et réglementaires. Ces montants s’élèveront jusqu’à 21 millions USD par produit. En outre, Celdara recevra jusqu’à 80 millions USD dès lors que les ventes franchiront le seuil du milliard de dollars, ainsi que des royalties comprises entre 5 et 8% sur les ventes.

La technologie relative au Récepteur Antigénique Chimérique développée par OnCyte utilise des récepteurs de cellules tueuses naturelles humaines (Natural Killer cell, NK Cell) qui, contrairement à la technologie CAR traditionnelle, ont le potentiel de cibler un grand nombre de cancers liquides et solides grâce à un récepteur humain naturel qui cible les ligands présents dans la plupart des tumeurs. La recherche qui sous-tend cette technologie a été réalisée par le Professeur Charles Sentman du Dartmouth College et a été publiée dans plusieurs revues scientifiques de premier plan telles que Cancer Research, Journal of Immunology et Blood.

La thérapie cellulaire autologue CAR T-Cell la plus avancée d’OnCyte, le CM-CS1, utilise un récepteur spécifique de cellules tueuses naturelles humaines, NKG2D, qui cible des antigènes tumoraux exprimés dans la plupart des cancers liquides et solides. Le CM-CS1 a obtenu l’accord de l’agence américaine du médicament (Food and Drug Administration, FDA) pour l’initiation aux Etats-Unis de l’étude clinique de Phase I sur les cancers hématologiques. Cardio3 BioSciences a l’intention de commencer à recruter les patients au cours du premier trimestre 2015. Ensuite, les données intérimaires de cet essai clinique seront communiquées tout au long du recrutement et il est prévu que la Phase I du CM-CS1 soit achevée au deuxième trimestre 2016. Outre le CM-CS1, OnCyte possède deux programmes CAR T-Cell actuellement en développement préclinique, qui ciblent d’autres ligands de cellules tumorales, ainsi qu’une plateforme T-Cell allogénique qui permet de faire de toute thérapie CAR T-Cell un produit « prêt à l’emploi ».

« (…) Fort des bases solides que représente notre produit-phare en régénération cardiaque, C-Cure®, cette acquisition nous positionne dans un deuxième domaine thérapeutique caractérisé par d’importants besoins médicaux insatisfaits. Elle nous permet également d’exploiter nos capacités de pointe en matière de thérapie cellulaire afin de stimuler le développement de cette technologie d’immuno-oncologie qui a le potentiel de changer les règles du jeu. Nous avons hâte de débuter l’essai clinique de Phase I du  CM-CS1 et de faire progresser les autres produits OnCyte afin de créer de la valeur pour les patients, la communauté médicale et les autres interlocuteurs clés de Cardio3 BioSciences », a notamment commenté le Dr. Christian Homsy, Directeur Général de Cardio3 BioSciences.

Source :  Cardio3 BioSciences








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le 10 avril 2020
COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Sanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents