Edition du 23-04-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Celgene progresse dans le développement de l’ABRAXANE® dans les cancers difficiles à traiter

Publié le jeudi 7 juin 2012

Celgene a annoncé aujourd’hui une série de jalons historiques liés au développement de l’ABRAXANE (particules de paclitaxel liées aux protéines en suspension injectable) (liées à l’albumine) dans le traitement du cancer pancréatique métastatique, du cancer du poumon à grandes cellules, du cancer du sein métastatique et du mélanome métastatique.

L’entreprise a achevé le recrutement pour la plus vaste étude clinique de phase III du cancer du pancréas métastatique à ce jour (numéro de référence NCI de l’essai clinique : NCT00844649). Dans cette étude mondiale, 861 patients ont été sélectionnés au hasard pour recevoir soit du nab-paclitaxel plus du gemcitabine, soit du gemcitabine seul. Les résultats de cette étude, dotée d’un critère principal de survie générale, sont attendus au second semestre de 2012. La conception de cette étude est basée sur les résultats prometteurs d’une étude de phase I/II, réalisée sur 67 patients et publiée en décembre 2011 dans leJournal of Clinical Oncology (Von Hoff et al, 2011 JCO).

Dans le cancer du poumon avancé à grandes cellules, des soumissions statutaires supplémentaires ont été déposées au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande ; elles étaient basées sur l’étude randomisée de phase III positive, publiée en ligne dans le Journal of Clinical Oncology (Socinski et al, 2012 JCO (epub)). Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a fixé la date butoir aux termes de la PDUFA au 12 octobre 2012.

Lors de la réunion annuelle 2012 de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), les résultats de l’étude 40502 portant sur le groupe B – Cancer et Leucémie (CALGB) – ont été présentés, évaluant le bevacizumab associé au nab-paclitaxel administrés à raison de 150mg/m² par semaine, ce qui est considérablement plus élevé que l’intensité de la dose approuvée*(Extrait n°CRA1002). L’étude a indiqué que l’administration du bevacizumab en plus du nab-paclitaxel n’aboutissait pas à de meilleurs résultats que celle du bevacizumab en plus du paclitaxel et qu’elle était associée à une hausse de la toxicité et des interruptions plus précoces du traitement chez les patients bénéficiant d’un traitement de première intention dans le cadre du traitement du cancer du sein métastatique (MBC).

« Les données présentées lors de la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) n’ont aucun impact sur l’ensemble des données relatives au cancer du sein pour la monothérapie à base de nab-paclitaxel qui a démontré une efficacité considérablement supérieure et un profil de sécurité acceptable par rapport au paclitaxel dans le cadre d’une étude clinique randomisée de Phase III** qui constituait la base des approbations du nab-paclitaxel pour le traitement du MBC dans plus de 40 pays », souligne la société dans son communiqué.

Celgene utilisera les données relatives à l’efficacité et à la sécurité fournies par l’étude CALGB 40502 pour élaborer la prochaine étape du développement du nab-paclitaxel dans toutes les étapes du cancer du sein. L’entreprise continue d’explorer une méthode d’utilisation des caractéristiques moléculaires des tumeurs pour optimiser le traitement des patients.

Celgene inidque également qu’elle envisage de soutenir des études qui recruteront plus de 4 000 patients dans un environnement de traitement néo-adjuvant potentiellement curatif. Elle collaborera avec des investigateurs de l’étude en vue d’incorporer les récentes directives pour l’industrie émanant de la U.S. Food and Drug Administration sur la réponse pathologique complète (pCR) en tant que critère principal du traitement néo-adjuvant (préopératoire) du cancer du sein pour soutenir l’accélération de l’approbation. Ce processus vise à incorporer des thérapies dans le traitement standard du cancer du sein au stade précoce le plus rapidement possible afin d’apporter le plus grand bénéfice à la majorité des patients.

Suite aux récents changements dans le paysage du traitement du mélanome métastatique, Celgene incorpore des analyses corrélatives dans son étude randomisée de phase III en cours, qui porte sur l’agent unique nab-paclitaxel (150 mg/m2 en dose hebdomadaire) par rapport au dacarbazine, incluant l’état mutationnel de BRaF (numéro de référence NCI de l’essai clinique NCT00864253). Le recrutement pour cette étude a été achevé au second trimestre 2011.

*La dose hebdomadaire de 150 mg/m2 est ciblée pour présenter une intensité de dose hebdomadaire de 30 % supérieure à la dose approuvée de 260 mg/m2 toutes les 3 semaines.

**J Clin Oncol. 2005 ; 23(31): 7794-7803

Source : Celgene








MyPharma Editions

NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

Publié le 23 avril 2021
NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, a annoncé la nomination du Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery. Il rejoint également le comité exécutif de NovAliX. Afin de renforcer l’équipe, les Dr Laurence Mevellec et Olivier Querolle rejoignent également la société en qualité de directeurs de la chimie médicinale.

Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 avril 2021
Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que 102 patients sur un objectif de 200 ont été randomisés dans l‘étude clinique de phase 2b Mississippi pour le NCX 4251 dans la blépharite. Les premiers résultats sont actuellement attendus au quatrième trimestre 2021, dans les délais prévus.

Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Publié le 23 avril 2021
Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer la nomination de Thomas Baetz au poste de Chief Financial Officer. Il rejoint le Comité Exécutif avec Stefanie Magner, Chief Compliance Officer.

Ethypharm établit une présence directe en Italie

Publié le 23 avril 2021
Ethypharm établit une présence directe en Italie

Ethypharm vient d’annoncer l’établissement de sa filiale en Italie, lui permettant d’opérer directement dans le 3ème marché pharmaceutique d’Europe. Placée sous la direction de Bruno Rago, Ethypharm Italy renforcera la présence commerciale du Groupe en Europe, notamment dans son domaine thérapeutique principal, le système nerveux central.

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents