Edition du 15-01-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Celgene progresse dans le développement de l’ABRAXANE® dans les cancers difficiles à traiter

Publié le jeudi 7 juin 2012

Celgene a annoncé aujourd’hui une série de jalons historiques liés au développement de l’ABRAXANE (particules de paclitaxel liées aux protéines en suspension injectable) (liées à l’albumine) dans le traitement du cancer pancréatique métastatique, du cancer du poumon à grandes cellules, du cancer du sein métastatique et du mélanome métastatique.

L’entreprise a achevé le recrutement pour la plus vaste étude clinique de phase III du cancer du pancréas métastatique à ce jour (numéro de référence NCI de l’essai clinique : NCT00844649). Dans cette étude mondiale, 861 patients ont été sélectionnés au hasard pour recevoir soit du nab-paclitaxel plus du gemcitabine, soit du gemcitabine seul. Les résultats de cette étude, dotée d’un critère principal de survie générale, sont attendus au second semestre de 2012. La conception de cette étude est basée sur les résultats prometteurs d’une étude de phase I/II, réalisée sur 67 patients et publiée en décembre 2011 dans leJournal of Clinical Oncology (Von Hoff et al, 2011 JCO).

Dans le cancer du poumon avancé à grandes cellules, des soumissions statutaires supplémentaires ont été déposées au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande ; elles étaient basées sur l’étude randomisée de phase III positive, publiée en ligne dans le Journal of Clinical Oncology (Socinski et al, 2012 JCO (epub)). Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a fixé la date butoir aux termes de la PDUFA au 12 octobre 2012.

Lors de la réunion annuelle 2012 de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), les résultats de l’étude 40502 portant sur le groupe B – Cancer et Leucémie (CALGB) – ont été présentés, évaluant le bevacizumab associé au nab-paclitaxel administrés à raison de 150mg/m² par semaine, ce qui est considérablement plus élevé que l’intensité de la dose approuvée*(Extrait n°CRA1002). L’étude a indiqué que l’administration du bevacizumab en plus du nab-paclitaxel n’aboutissait pas à de meilleurs résultats que celle du bevacizumab en plus du paclitaxel et qu’elle était associée à une hausse de la toxicité et des interruptions plus précoces du traitement chez les patients bénéficiant d’un traitement de première intention dans le cadre du traitement du cancer du sein métastatique (MBC).

« Les données présentées lors de la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) n’ont aucun impact sur l’ensemble des données relatives au cancer du sein pour la monothérapie à base de nab-paclitaxel qui a démontré une efficacité considérablement supérieure et un profil de sécurité acceptable par rapport au paclitaxel dans le cadre d’une étude clinique randomisée de Phase III** qui constituait la base des approbations du nab-paclitaxel pour le traitement du MBC dans plus de 40 pays », souligne la société dans son communiqué.

Celgene utilisera les données relatives à l’efficacité et à la sécurité fournies par l’étude CALGB 40502 pour élaborer la prochaine étape du développement du nab-paclitaxel dans toutes les étapes du cancer du sein. L’entreprise continue d’explorer une méthode d’utilisation des caractéristiques moléculaires des tumeurs pour optimiser le traitement des patients.

Celgene inidque également qu’elle envisage de soutenir des études qui recruteront plus de 4 000 patients dans un environnement de traitement néo-adjuvant potentiellement curatif. Elle collaborera avec des investigateurs de l’étude en vue d’incorporer les récentes directives pour l’industrie émanant de la U.S. Food and Drug Administration sur la réponse pathologique complète (pCR) en tant que critère principal du traitement néo-adjuvant (préopératoire) du cancer du sein pour soutenir l’accélération de l’approbation. Ce processus vise à incorporer des thérapies dans le traitement standard du cancer du sein au stade précoce le plus rapidement possible afin d’apporter le plus grand bénéfice à la majorité des patients.

Suite aux récents changements dans le paysage du traitement du mélanome métastatique, Celgene incorpore des analyses corrélatives dans son étude randomisée de phase III en cours, qui porte sur l’agent unique nab-paclitaxel (150 mg/m2 en dose hebdomadaire) par rapport au dacarbazine, incluant l’état mutationnel de BRaF (numéro de référence NCI de l’essai clinique NCT00864253). Le recrutement pour cette étude a été achevé au second trimestre 2011.

*La dose hebdomadaire de 150 mg/m2 est ciblée pour présenter une intensité de dose hebdomadaire de 30 % supérieure à la dose approuvée de 260 mg/m2 toutes les 3 semaines.

**J Clin Oncol. 2005 ; 23(31): 7794-7803

Source : Celgene








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents