Edition du 07-12-2019

Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Publié le vendredi 15 novembre 2019

Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentesCellectis a annoncé la publication d’un article dans Nature Communications décrivant une preuve de concept de reprogrammation cellulaire afin de créer des cellules T très intelligentes capables de reconnaître les tumeurs cancéreuses et de déclencher une micro-sécrétion de protéines thérapeutiques sur ces tumeurs, ce qui redéfinit le microenvironnement de la tumeur et améliore la capacité des cellules T à combattre le cancer.

En utilisant des techniques d’édition du génome pour reprogrammer les gènes TCRα, CD25 et PD1, cette étude a permis aux cellules CAR-T de temporairement micro-sécréter de la cytokine pro-inflammatoire IL-12 au sein d’une tumeur, ouvrant la voie à une prochaine génération de traitements par cellules CAR-T étroitement maîtrisés, extrêmement actifs et potentiellement plus sûrs.

« La question du microenvironnement tumoral est devenue un sujet populaire dans le domaine des cellules CAR-T et, avec les récents progrès des technologies d’édition du génome, en particulier TALEN®, il est désormais possible de modifier la manière dont une cellule T se régule pour s’adapter à son environnement », a déclaré le le Dr Philippe Duchateau, PhD, Directeur scientifique de Cellectis. « Notre approche induit les cellules T à sécréter des protéines thérapeutiques d’intérêt d’une façon étroitement contrôlée et localisée, grâce à la modification de plusieurs gènes, et à la reprogrammation de leurs processus naturels de régulation. Nous avons essentiellement transformé les cellules T actuellement utilisées en micro-robots précis et puissants, capables de pulvériser de l’IL-12 spécifiquement sur les cellules cancéreuses, ce qui permettrait d’éviter la toxicité d’une injection systémique d’IL-12, tout en renforçant l’activité des cellules CAR-T. »

« Nos connaissances approfondies de la technologie d’édition du génome TALEN® et de la conception de matrices de réparation de l’ADN, nous ont permis de développer une preuve de concept sans précédent ouvrant la voie à la prochaine génération de cellules CAR-T », a ajouté le Dr Julien Valton, PhD, Chef d’équipe Innovation à Cellectis. « Ces cellules CAR-T très intelligentes peuvent détecter et remodeler sur mesure leur microenvironnement de manière très maîtrisée et spécifique aux antigènes, ce qui permet de mieux contrôler la puissance des traitements et de limiter les risques de sécrétion généralisée dans les tissus sains. Cette stratégie d’ingénierie pourrait générer des traitements plus intelligents, plus sûrs et plus efficaces au bénéfice des patients. »

. Julien Valton, PhD, Chef d’équipe Innovation, Ingénierie cellulaire et Immunothérapie adoptive par cellules CAR-T

Le Dr Julien Valton a obtenu son doctorat (PhD) à l’Université Joseph Fourier de Grenoble (France), où il a reçu une formation en enzymologie. Il a ensuite rejoint la Yale School of Medicine pour appliquer ses connaissances à la recherche thérapeutique en étudiant le mécanisme d’inhibition des récepteurs à activité tyrosine kinase impliqués dans le développement du cancer gastro-intestinal. En 2009, il a franchi une étape supplémentaire dans le domaine de la science appliquée en rejoignant le département Innovation de Cellectis, où il a activement contribué à l’utilisation et à l’amélioration de la technologie d’édition du génome TALEN® dans le cadre d’applications ciblées de thérapie génique et d’ingénierie du génome. À présent, il utilise la technologie TALEN® et les techniques d’ingénierie des protéines pour développer la prochaine génération de cellules CAR-T en vue de traiter différents types de tumeurs malignes.

Repurposing Endogenous Immune Pathways to Tailor and Control Chimeric Antigen Receptor T-cell Functionality

Mohit Sachdeva1, Brian W. Busser1, Sonal Temburni1, Billal Jahangiri1, Anne-Sophie Gautron2, Alan Maréchal2, Alexandre Juillerat1, Alan Williams1, Stéphane Depil2, Philippe Duchateau2, Laurent Poirot2 and Julien Valton1
___________________________

1 Cellectis, Inc., 430 East 29th Street, New York, NY 10016, USA
2 Cellectis, 8 rue de la Croix Jarry, 75013 Paris, France

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents