Edition du 18-09-2020

Consommation et prix des médicaments : les pistes du Commissariat général à la stratégie et à la prospective

Publié le mercredi 5 mars 2014

Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) vient de publier des pistes pour favoriser une utilisation optimale des médicaments. Il réaffirme notamment la nécessité de se baser sur leur valeur économique pour en déterminer leurs prix.

Aujourd’hui, la France se caractérise par une consommation importante, avec en 2012, 48 boîtes de médicaments par habitant et une dépense moyenne de 525 euros. En termes de volumes, la France demeure ainsi l’un des premiers consommateurs de médicaments de l’Union européenne.

Or, si le recours aux médicaments a permis, depuis les années 1950, et permet encore d’améliorer le niveau de santé global et l’espérance de vie des Français, ce haut niveau de consommation traduit également des usages parfois non pertinents qui ont des impacts néfastes sur la santé des populations, la biodiversité et sur les finances publiques. Ces usages parfois mal adaptés aux besoins sont repérables à chaque étape : prescription, dispensation, consommation finale, renvoyant aux comportements de différents acteurs (industries pharmaceutiques, professionnels de santé, usagers), mais aussi à des logiques relevant de l’organisation du système de santé français.

De la production à la distribution et de la prescription à la consommation des médicaments, c’est ainsi le comportement de l’ensemble des acteurs qui doit être reconsidéré afin de promouvoir un usage raisonné et pertinent des médicaments.

Au-delà de la question des volumes consommés, celle du prix des médicaments est également importante. Le niveau de prix recouvre de nombreux enjeux stratégiques, difficiles à concilier, à la fois pour les industriels, pour les professionnels de santé, pour les pouvoirs publics et les usagers. En France, les mécanismes de régulation de prix sont ainsi particulièrement complexes, avec une tradition d’administration des prix encore prégnante dans le secteur ambulatoire. Cependant des formes de convergence apparaissent avec d’autres pays européens qui s’appuient sur des formes de régulation plus indirecte des prix. En particulier, le recours plus formalisé à la valeur économique du médicament pour réguler son prix est une des tendances récentes communes.

Ces notes d’analyse proposent un double point de vue sur les médicaments, d’une part à partir d’une réflexion sur leurs usages et leur adaptation souhaitable (volet 1) et d’autre part, à partir de la question de la régulation de leurs prix, dans le secteur ambulatoire en France (volet 2).

La note d’analyse est disponible sur le site du Commissariat général à la stratégie et à la prospective à la rubrique publication :

Les médicaments (volet 1) et leurs usages : comment favoriser une consommation adaptée ?

Les médicaments (volet 2) et leurs prix : comment les prix sont-ils déterminés ?

Source : strategie.gouv.fr








MyPharma Editions

COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l’UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l'UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Le groupe Pfizer et la société BioNTech ont annoncé qu’ils avaient conclu des discussions exploratoires avec la Commission Européenne concernant une proposition d’approvisionnement de 200 millions de doses de leur candidat-vaccin expérimental à ARNm BNT162 contre le SARS-CoV-2 aux États membres de l’Union européenne (UE), avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire.

LEO Pharma : nomination d’un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

Publié le 18 septembre 2020
LEO Pharma : nomination d'un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

LEO Pharma vient d’annoncer la nomination de Dennis Schmidt Pedersen au sein de l’équipe de direction en tant qu’Executive Vice President Global People & Communications à compter du 1er septembre 2020.

Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Publié le 18 septembre 2020
Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la nomination du Dr Jean-Christophe Rufin à la présidence de la Fondation d’entreprise Sanofi Espoir. Jean-Christophe Rufin succède à Xavier Darcos, qui présidait la Fondation depuis 2015.

Nicox : changement dans l’équipe de direction

Publié le 18 septembre 2020
Nicox : changement dans l’équipe de direction

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé un changement dans son équipe de direction. Le Dr. Tomas Navratil, PhD, Executive Vice President & Head of Research & Development du Groupe Nicox et General Manager de Nicox Ophthalmics, Inc. quittera ses fonctions le 16 octobre 2020 pour poursuivre d’autres opportunités professionnelles.

Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Publié le 17 septembre 2020
Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Dans son dernier bilan économique des entreprises du médicament, le LEEM propose un panorama du marché pharmaceutique mondial ainsi que le classement des dix produits les plus vendus dans le monde en 2019 et des principales aires thérapeutiques.

L’Institut Mérieux renforce son équipe de direction

Publié le 17 septembre 2020
L’Institut Mérieux renforce son équipe de direction

L’Institut Mérieux, holding familiale dédiée à la santé publique mondiale, a annoncé le renforcement de son équipe de direction. Objectif : « relever les défis d’un environnement mondial de la santé particulièrement complexe, où émergent des besoins grandissants et une accélération des ruptures scientifiques et technologiques ».

Knopp Biosciences : fin du recrutement dans l’essai de Phase 2 évaluant le dexpramipexole par voie orale dans l’asthme éosinophilique

Publié le 17 septembre 2020
Knopp Biosciences : fin du recrutement dans l'essai de Phase 2 évaluant le dexpramipexole par voie orale dans l'asthme éosinophilique

Knopp Biosciences vient d’annoncer la fin du recrutement dans un essai de Phase 2 évaluant le dexpramipexole par voie orale à petites molécules chez des patients atteints d’asthme éosinophilique modéré à sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents