Edition du 08-08-2022

COVID-19 : AB Science signe une collaboration de recherche exclusive avec l’Université de Chicago sur le masitinib et d’autres médicaments

Publié le mardi 6 avril 2021

COVID-19 : AB Science signe une collaboration de recherche exclusive avec l'Université de Chicago sur le masitinib et d'autres médicamentsAB Science et l’Université de Chicago ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif pour mener des recherches sur la prévention et le traitement des humains infectés par des nidovirus, coronavirus et picornavirus. Cette collaboration fait suite à la découverte par l’Université de Chicago que le masitinib inhibe la principale protéase (3CLpro) nécessaire au cycle de réplication du virus SRAS-CoV-2 [1].

Dans le cadre de cet accord, AB Science fournira le masitinib et plus de 130 autres médicaments brevetés par AB Science qui ont démontré une activité contre la protéase principale du SRAS-CoV-2, 3CL-Pro, par le biais d’une méthodologie de criblage virtuel, et bénéficiera ainsi de la plateforme de recherche exclusive de l’Université de Chicago pour évaluer ses molécules.

L’Université de Chicago réalisera les activités de recherche suivantes :

. Avancement du programme préclinique du masitinib contre le SRAS-CoV-2
. Initiation de recherches avec le masitinib contre d’autres virus que le SRAS-CoV-2 et qui sont aussi dépendants de la protéase 3CL-Pro pour la réplication
. Test et identification d’analogues du masitinib actifs contre la protéase 3CL-Pro du SRAS-CoV-2

Afin de protéger et consolider leurs droits en matière de brevets, AB Science et l’Université de Chicago regrouperont leurs droits de brevet relatifs au masitinib ou aux analogues du masitinib liés aux applications virologiques. Le Polsky Center for Entrepreneurship and Innovation de l’Université de Chicago a travaillé avec les chercheurs pour déposer les brevets associés et a ensuite conclu l’accord de licence avec AB Science.

En cas de commercialisation dans les maladies virales, AB Science bénéficiera d’une licence exclusive moyennant redevance pour toute découverte réalisée par l’Université de Chicago sur ses produits (1 % des ventes nettes du premier produit enregistré et 0,3 % des ventes nettes des produits enregistrés suivants, à verser à l’Université de Chicago).

Dr Nir Drayman, chercheur à la Pritzker School for Molecular Engineering (Université de Chicago) a déclaré : « Nous sommes très heureux de travailler avec AB Science sur ce programme mondial. La découverte du masitinib comme anti-protéase contre de multiples coronavirus est une découverte majeure. Le masitinib devrait être un médicament prioritaire à développer contre la COVID-19 et les futurs virus émergents. Malheureusement, cette pandémie n’est pas terminée et le monde a un besoin urgent d’antiviraux pour combattre ce virus, et le masitinib est un candidat très prometteur ».

Le professeur Savas Tay, chercheur principal de l’étude portant sur l’inhibiteur 3CLpro et auteur de l’article (Pritzker School for Molecular Engineering, Université de Chicago) a déclaré : « Dans un contexte où nous sommes confrontés à l’émergence d’un certain nombre de variants préoccupants du SRAS-CoV-2, il est urgent de développer des thérapeutiques antivirales efficaces. Comme le masitinib cible spécifiquement les résidus catalytiques de la 3CLpro, son activité antivirale est susceptible d’être insensible aux altérations génétiques de la protéine Spike. Ainsi, le masitinib constitue une option thérapeutique unique et précieuse à la fois pour le SRAS-CoV-2 d’origine et les variants contre lesquels les vaccins ou les anticorps monoclonaux peuvent devenir moins ou pas efficaces. C’est pourquoi nous sommes extrêmement heureux de collaborer avec AB Science et impatients de poursuivre nos recherches sur le masitinib et les analogues du masitinib. »

« La collaboration est nécessaire pour le développement rapide de nouveaux médicaments dans la lutte contre cette pandémie. Nous sommes fiers de collaborer sur tous les plans avec la School for Molecular Engineering de l’Université de Chicago, l’un des meilleurs centres de recherche au monde. Notre objectif final est de proposer dès que possible un traitement dans la Covid-19 qui soit un antiviral direct contre la protéase du virus », a déclaré Alain Moussy, cofondateur et Président Directeur Général d’AB Science.

Le professeur Olivier Hermine, président du comité scientifique d’AB Science et membre de l’Académie des Sciences a déclaré : « Le masitinib pourrait représenter une option thérapeutique importante contre le SRAS-CoV-2 en raison de son double mécanisme d’action. Premièrement, le masitinib cible la protéase, ce qui est une stratégie scientifique validée pour inhiber la réplication du virus, avec une efficacité qui n’est pas dépendante de l’émergence des nouveaux variants dont les mutations affectent essentiellement la spicule du virus mais pas le site catalytique de la protéase, et deuxièmement, le masitinib possède des propriétés anti-inflammatoires qui pourraient réduire l’orage de cytokine ».

Masitinib dans la COVID-19

Les recherches menées par l’Université de Chicago [1] ont montré que le masitinib inhibe la protéase 3CLpro, protéase du SARS-CoV-2 qui est cruciale dans l’infection et la reproduction du virus, en se liant directement au site catalytique de la protéase.

Les points clés de ces recherches sont les suivants :

. L’objectif de l’étude était d’identifier des médicaments sûrs chez l’homme avec des propriétés anti-coronavirus potentielles à partir d’une bibliothèque initiale de 1 900 composés, soit approuvés pour un usage humain, soit présentant des données de tolérance suffisamment importantes chez l’homme (essais cliniques de phase 2 ou 3).

. Le masitinib a inhibé de manière significative la réplication du SARS-CoV-2 dans les cellules pulmonaires humaines.

. En particulier, le masitinib a complètement inhibé l’activité de la protéase 3CLpro. 3CLpro est la protéase principale du SARS-CoV-2, nécessaire à son cycle de réplication virale.

. La cristallographie aux rayons X a révélé que le masitinib se lie directement au site actif de la protéase 3CLpro ayant ainsi une activité antivirale directe en bloquant son activité enzymatique.

. Le masitinib s’est également avéré efficace pour bloquer la réplication de plusieurs picornavirus (agents pathogènes humains causant plusieurs maladies, notamment la méningite, l’hépatite et la poliomyélite).

. Dans l’ensemble, il a été démontré que le masitinib avait une importante activité anti-coronavirus et anti-picornavirus.

Une étude de phase 2 est en cours afin d’évaluer le masitinib en combinaison avec l’isoquercetine dans le traitement de la COVID-19. Cette étude (AB20001) est une étude de phase 2 randomisée (1:1), en double-aveugle, visant à évaluer la tolérance et l’efficacité du masitinib associé à l’isoquercétine chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 modéré et sévère. L’étude recrutera 200 patients (âgés de plus de 18 ans et sans limite supérieure d’âge) dans des hôpitaux en France et dans d’autres pays. L’objectif principal est d’améliorer l’état clinique des patients après 15 jours de traitement.

________________________________

[1] Drayman N, Jones KA, Azizi S-A, et al. Drug repurposing screen identifies masitinib as a 3CLpro inhibitor that blocks replication of SARS-CoV-2 in vitro. bioRxiv 2020.08.31.274639; doi: https://doi.org/10.1101/2020.08.31.274639

Source : AB Science








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents