Edition du 20-10-2020

COVID-19 : Sanofi et GSK s’associent pour développer un vaccin

Publié le mardi 14 avril 2020

COVID-19 : Sanofi et GSK s’associent pour développer un vaccin avec adjuvantSanofi et GSK ont annoncé mardi la signature d’une lettre d’intention en vue de développer un vaccin avec adjuvant contre le COVID-19, en faisant appel aux technologies innovantes des deux entreprises afin de remédier à la pandémie actuelle. Le candidat-vaccin devrait entrer au stade des essais cliniques au deuxième semestre 2020 et, en cas de succès, être disponible au deuxième semestre 2021.

Sanofi apportera à cette collaboration son antigène de la protéine S du COVID-19, obtenu par la technologie de l’ADN recombinant. Cette technologie a permis d’obtenir une réplique génétique exacte des protéines qui se trouvent à la surface du virus et la séquence d’ADN codant cet antigène a été combinée à l’ADN de la plate-forme d’expression du baculovirus qui est à la base du vaccin recombinant contre la grippe de Sanofi, homologué aux Etats-Unis.

GSK apportera pour sa part sa technologie de production de vaccins avec adjuvant à usage pandémique. Le recours à un adjuvant revêt une importance particulière en situation de pandémie car cela peut réduire la quantité de protéines nécessaires par dose, permettant donc la production d’une plus grande quantité de doses et contribuant ainsi à la protection d’un plus grand nombre de personnes.

« Le monde est aujourd’hui confronté à une crise sanitaire sans précédent et il est clair qu’aucune entreprise ne peut y remédier seule », a déclaré Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « C’est pour cette raison que Sanofi continue de mettre en commun son expertise et ses ressources avec celles de ses homologues, comme GSK, dans le but de développer et de distribuer des quantités suffisantes de vaccins et, ce faisant, de contribuer à arrêter la progression de ce virus. »

« Cette collaboration rapproche deux des plus grands spécialistes mondiaux de la production de vaccins », a précisé Emma Walmsley, Directrice Générale de GSK. « En combinant notre expertise scientifique, nos technologies et nos capacités, nous pensons pouvoir contribuer à l’effort mondial de développement d’un vaccin pour protéger le plus de personnes possibles contre le COVID-19.»

La combinaison d’un antigène protéique et d’un adjuvant est une procédure bien établie, utilisée dans plusieurs vaccins déjà commercialisés. Un adjuvant est ajouté à certains vaccins pour renforcer la réponse immunitaire, et il crée ainsi une immunité plus forte et plus durable contre les infections que le vaccin sans adjuvant. Cette technique améliore par ailleurs la probabilité de production d’un vaccin efficace pouvant être fabriqué à grande échelle.

Les deux entreprises prévoient de lancer des essais cliniques de phase I au deuxième semestre 2020 et, en cas de succès et sous réserve des exigences réglementaires, de mener à leur terme toutes les étapes du développement pour pouvoir mettre ce vaccin à disposition d’ici le deuxième semestre 2021.

Conformément à ce qui a été annoncé précédemment par Sanofi, le développement d’un candidat-vaccin recombinant contre le COVID-19 s’inscrit dans le cadre d’un accord de financement et de collaboration avec la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) qui dépend du bureau du Sous-Secrétaire à la préparation et à l’intervention au Ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis. Les deux entreprises prévoient d’engager des discussions avec d’autres États et des organisations internationales pour garantir en priorité l’accès au vaccin à l’échelle internationale.

« Les alliances stratégiques entre les spécialistes mondiaux de la production de vaccins sont essentielles pour proposer dès que possible un vaccin contre le coronavirus », déclare Rick A. Bright, directeur de la BARDA, Ph.D. « Le développement du candidat vaccin recombinant avec adjuvant contre le COVID-19 pourrait réduire la dose de vaccin nécessaire et permettre de fournir le vaccin à un plus grand nombre de personnes pour mettre fin à cette pandémie et aider le monde à mieux préparer, voire à prévenir les futures épidémies de coronavirus. »

Les deux entreprises ont mis en place un groupe de travail conjoint, coprésidé par David Loew, Responsable Monde, Vaccins de Sanofi et Roger Connor, Président Vaccins de GSK. Ce groupe de travail s’emploiera à mobiliser les ressources des deux entreprises pour étudier toutes les opportunités permettant d’accélérer le développement du candidat-vaccin.

Compte tenu de l’enjeu humanitaire et financier extraordinaire que représente la pandémie, les deux entreprises estiment que l’accès à des vaccins contre le COVID-19 constitue une priorité et s’engagent à faire en sorte que tout vaccin issu de leur collaboration soit disponible à un prix abordable et à mettre en place des dispositifs permettant à tous d’y avoir accès partout dans le monde.

Cette nouvelle collaboration marque une étape significative dans les contributions que Sanofi et GSK apportent à la lutte contre le COVID-19. Les deux entreprises ont conclu un Accord de transfert de matériel qui leur permet de commencer à travailler ensemble immédiatement. Les modalités définitives de leur collaboration sont prévues dans les prochaines semaines.

Source : Sanofi / GSK








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents