Edition du 25-01-2021

COVID-19 : Sanofi et Luminostics vont développer une solution d’autotest de dépistage sur smartphone

Publié le vendredi 17 avril 2020

COVID-19 : Sanofi et Luminostics vont développer une solution d’autotest de dépistage sur smartphoneSanofi et la startup californienne Luminostics ont signé un accord en vue d’évaluer la possibilité de collaborer au développement d’une solution unique d’autotest de dépistage du COVID-19, faisant appel à la technologie innovante de Luminostics et s’inscrivant dans le cadre des efforts que Sanofi engage sur plusieurs fronts pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

La contribution de Luminostics à ce projet de développement porterait sur sa technologie exclusive, qui permettra aux consommateurs de réaliser eux-mêmes le test de dépistage du COVID-19, tandis que Sanofi apporterait son savoir-faire en matière de recherche clinique avec, pour objectif, de fournir une solution basée sur smartphone ne nécessitant pas l’intervention d’un professionnel de santé ou d’un laboratoire d’analyses biologiques.

« Ce projet de collaboration pourrait représenter une étape importante dans la lutte que nous avons engagée contre le COVID-19. Nous pensons que ce test pourra permettre à chacun de savoir en l’espace de quelques minutes s’il est ou non infecté », explique Alan Main, Vice-Président Exécutif, Santé Grand Public de Sanofi. « Ce nouveau projet fait suite à l’annonce cette semaine de notre partenariat inédit avec GSK pour le développement d’un vaccin et témoigne de notre volonté de continuer de rechercher d’autres moyens de contribuer à résoudre cette situation de pandémie, en confiant notamment à notre division Santé Grand Public le soin de piloter ce projet de développement d’une solution d’autotest. »

L’objectif de ce projet de collaboration est de développer un test grand public pouvant détecter le virus du COVID-19 avec une sensibilité et une spécificité élevées à partir d’échantillons respiratoires. La durée totale du test, entre le prélèvement et les résultats, ne devrait pas dépasser 30 minutes. Il repose sur la technologie unique de Luminostics qui utilise l’optique du smartphone – contrôlée par une application iOS/Android et couplée à un adaptateur peu coûteux – en association avec un dispositif intelligent de détection de signal chimioluminescent.

La plateforme de diagnostic se compose :

. d’une application expliquant comment utiliser le test, saisir et traiter les données pour l’affichage des résultats du test et, en fonction de ces résultats, connecter les utilisateurs avec un service de télémédecine ;

. d’un adaptateur réutilisable compatible avec plusieurs modèles de smartphone ;
de consommables pour le prélèvement de l’échantillon, la préparation et l’analyse.

L’actuelle crise du COVID-19 a mis en lumière l’importance stratégique d’un dépistage massif, rapide et fiable pour parvenir à endiguer la pandémie. Bien que des tests aient déjà été mis à disposition relativement rapidement – bien qu’en quantités insuffisantes – aucune solution d’autotest en accès libre n’est actuellement disponible sur le marché. Un autotest de dépistage rapide pourrait présenter plusieurs avantages :

. facilité d’accès pour les patients grâce à une mise à disposition dans des milliers de points de vente, y compris sur Internet;

. aucun contact humain nécessaire pour faire le test, ce qui réduit le risque d’infection pour les patients, les professionnels de santé et le personnel des laboratoires d’analyses ;

. disponibilité immédiate des résultats permettant une prise rapide de décision avec, pour les consommateurs, des bénéfices en termes de santé publique et de dépenses de santé.

Acteur de premier plan de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, Sanofi est déjà engagé dans la conduite de plusieurs essais cliniques évaluant certains de ses médicaments  (Kevzara® et Plaquenil®) chez des patients présentant une infection COVID-19, ainsi que dans deux programmes de développement d’un vaccin.

Les deux entreprises envisagent de démarrer leurs activités de développement dans les prochaines semaines et prendront appui sur la technologie de Luminostics et ses prototypes. Parallèlement, elles prévoient la conclusion d’un accord de collaboration définitif et l’élaboration d’un plan visant à augmenter les  capacités de fabrication nécessaires. Si les activités de développement peuvent être menées à terme avec succès, l’objectif est de mettre sur le marché une solution d’autotest en accès libre d’ici à la fin de 2020, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires applicables.

Source : Sanofi / Luminostics








MyPharma Editions

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents