Edition du 22-10-2020

COVID-19 : Sanofi et Luminostics vont développer une solution d’autotest de dépistage sur smartphone

Publié le vendredi 17 avril 2020

COVID-19 : Sanofi et Luminostics vont développer une solution d’autotest de dépistage sur smartphoneSanofi et la startup californienne Luminostics ont signé un accord en vue d’évaluer la possibilité de collaborer au développement d’une solution unique d’autotest de dépistage du COVID-19, faisant appel à la technologie innovante de Luminostics et s’inscrivant dans le cadre des efforts que Sanofi engage sur plusieurs fronts pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

La contribution de Luminostics à ce projet de développement porterait sur sa technologie exclusive, qui permettra aux consommateurs de réaliser eux-mêmes le test de dépistage du COVID-19, tandis que Sanofi apporterait son savoir-faire en matière de recherche clinique avec, pour objectif, de fournir une solution basée sur smartphone ne nécessitant pas l’intervention d’un professionnel de santé ou d’un laboratoire d’analyses biologiques.

« Ce projet de collaboration pourrait représenter une étape importante dans la lutte que nous avons engagée contre le COVID-19. Nous pensons que ce test pourra permettre à chacun de savoir en l’espace de quelques minutes s’il est ou non infecté », explique Alan Main, Vice-Président Exécutif, Santé Grand Public de Sanofi. « Ce nouveau projet fait suite à l’annonce cette semaine de notre partenariat inédit avec GSK pour le développement d’un vaccin et témoigne de notre volonté de continuer de rechercher d’autres moyens de contribuer à résoudre cette situation de pandémie, en confiant notamment à notre division Santé Grand Public le soin de piloter ce projet de développement d’une solution d’autotest. »

L’objectif de ce projet de collaboration est de développer un test grand public pouvant détecter le virus du COVID-19 avec une sensibilité et une spécificité élevées à partir d’échantillons respiratoires. La durée totale du test, entre le prélèvement et les résultats, ne devrait pas dépasser 30 minutes. Il repose sur la technologie unique de Luminostics qui utilise l’optique du smartphone – contrôlée par une application iOS/Android et couplée à un adaptateur peu coûteux – en association avec un dispositif intelligent de détection de signal chimioluminescent.

La plateforme de diagnostic se compose :

. d’une application expliquant comment utiliser le test, saisir et traiter les données pour l’affichage des résultats du test et, en fonction de ces résultats, connecter les utilisateurs avec un service de télémédecine ;

. d’un adaptateur réutilisable compatible avec plusieurs modèles de smartphone ;
de consommables pour le prélèvement de l’échantillon, la préparation et l’analyse.

L’actuelle crise du COVID-19 a mis en lumière l’importance stratégique d’un dépistage massif, rapide et fiable pour parvenir à endiguer la pandémie. Bien que des tests aient déjà été mis à disposition relativement rapidement – bien qu’en quantités insuffisantes – aucune solution d’autotest en accès libre n’est actuellement disponible sur le marché. Un autotest de dépistage rapide pourrait présenter plusieurs avantages :

. facilité d’accès pour les patients grâce à une mise à disposition dans des milliers de points de vente, y compris sur Internet;

. aucun contact humain nécessaire pour faire le test, ce qui réduit le risque d’infection pour les patients, les professionnels de santé et le personnel des laboratoires d’analyses ;

. disponibilité immédiate des résultats permettant une prise rapide de décision avec, pour les consommateurs, des bénéfices en termes de santé publique et de dépenses de santé.

Acteur de premier plan de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, Sanofi est déjà engagé dans la conduite de plusieurs essais cliniques évaluant certains de ses médicaments  (Kevzara® et Plaquenil®) chez des patients présentant une infection COVID-19, ainsi que dans deux programmes de développement d’un vaccin.

Les deux entreprises envisagent de démarrer leurs activités de développement dans les prochaines semaines et prendront appui sur la technologie de Luminostics et ses prototypes. Parallèlement, elles prévoient la conclusion d’un accord de collaboration définitif et l’élaboration d’un plan visant à augmenter les  capacités de fabrication nécessaires. Si les activités de développement peuvent être menées à terme avec succès, l’objectif est de mettre sur le marché une solution d’autotest en accès libre d’ici à la fin de 2020, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires applicables.

Source : Sanofi / Luminostics








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents