Edition du 01-03-2021

Accueil » Cancer » Hôpital » Industrie

Déclic A.C.O. : un nouveau jeu d’éducation thérapeutique proposé par Bayer et l’Institut Curie

Publié le mardi 24 juillet 2018

Déclic A.C.O. : un nouveau jeu d’éducation thérapeutique proposé par Bayer et l’Institut CurieBayer poursuit son engagement en oncologie grâce à l’expérience de l’équipe infirmière en charge des thérapies ciblées de l’institut Curie. Sous la charte AMPLIO, un nouveau jeu d’éducation thérapeutique appelé Déclic A.C.O. (anticancéreux oral) vient compléter la gamme d’outils et services déjà existants et mis à la disposition des patients, des aidants et des professionnels de santé.

Parmi ces derniers tels que le site internet dédié (www.amplio.fr), le jeu Jepeto sur la prévention des effets indésirables des thérapies ciblées orales, les brochures et kits de support d’information.

Ce nouveau jeu est destiné aux patients atteints de cancer sous traitement anticancéreux oral. Les infirmières, qui proposaient déjà ce jeu aux patients de l’institut Curie ont collaboré avec Bayer pour établir un jeu distribuable à d’autres établissements.

Il apporte une réponse concrète aux besoins et attentes formulés à la fois par les patients et les professionnels de santé. Ce jeu a pour objectif d’aider les patients à mieux vivre avec leur traitement dans la vie quotidienne et à domicile, identifier et prévenir les possibles effets secondaires, savoir comment réagir en cas de survenue d’un effet indésirable et leur permettre de devenir pleinement acteur de leur traitement et de sa gestion lorsqu’il est de retour à son domicile.

Les objectifs pour les professionnels de santé sont de disposer d’une information complète et de qualité leur permettant de lancer la discussion avec leurs patients et d’accompagner leurs patients à l’aide de questions ouvertes relatives à la gestion de leur maladie.

Comme le souligne Madame Claire Llambrich, infirmière à l’Institut Curie : « Ce jeu reconnecte les patients avec leurs expériences vécues lors de la prise de ces traitements. C’est un outil qui transforme la relation au soignant, obligeant ce dernier à repenser sa posture et ses actions. Il oblige le professionnel à se laisser guider par les priorités du malade et à ne répondre qu’aux seules préoccupations nécessaires. Ainsi, il y d’une part, un allègement de la tâche et, d’autre part, un enrichissement des pratiques d’auto-soins : tout le monde y gagne. »

Pour en savoir plus sur le jeu Déclic A.C.O.

C’est un jeu comprenant :
– 51 cartes « Effets indésirables »
– 5 cartes « Réponse »
– 1 Bloc-notes
– 1 livret des règles du jeu et guide de réponses aux questions

Et qui se déroule en 3 étapes :

– Etape 1 : le malade identifie les effets indésirables liés à son traitement.
– Etape 2 : il priorise ensuite les effets indésirables sélectionnés selon leur fréquence entre les cartes « Rare » et « Fréquent ».
– Etape 3 : Le soignant invite le malade à retourner chaque carte selon ses préoccupations et à répondre lui-même aux questions posées au verso.

Source et visuel : Bayer / Institut Curie








MyPharma Editions

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Publié le 1 mars 2021
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Ipsen a annoncé que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. Partager la publication « Ipsen […]

Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 mars 2021
Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’inclusion d’un premier patient dans l’essai clinique de Phase I/IIa de BT-001, un virus oncolytique particulièrement innovant qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les tumeurs.

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents