Edition du 23-03-2019

ENYO Pharma : succès de sa phase Ib avec son agoniste de FXR EYP001

Publié le mardi 6 novembre 2018

ENYO Pharma : succès de sa phase Ib avec son agoniste de FXR EYP001ENYO Pharma, société biopharmaceutique développant de nouveaux candidats médicaments innovants, a annoncé aujourd’hui la réussite de ses études cliniques de phase Ib évaluant la pharmacocinétique et la pharmacodynamique de son composé EYP001 agoniste de FXR chez des patients atteints de l’infection virale hépatite B chronique.

L’entreprise met en évidence que EYP001 est bien toléré par les patients et a induit un engagement prolongé de la cible FXR après un dosage journalier pendant 4 semaines. ENYO Pharma va maintenant initier les deux essais cliniques de Phase II d’EYP001 à la fois dans NASH et CHBV.

Une étude de phase Ib multicentrique, randomisée en double aveugle et contrôlée par du placebo chez des patients atteints d’hépatite B chronique, a été initiée fin 2017 afin de déterminer l’innocuité et la tolérance d’administration orale journalière d’EYP001 sur 4 semaines. L’étude a été réalisée en Pologne, Pays-Bas, Thaïlande et Australie avec des hommes et des femmes âgés de 30 à 40 ans, de différentes origines (Asie, Australie et Europe). L’étude a exploré l’effet de différentes doses d’EYP001 administrées seules (Partie A) ou en combinaison avec le Peg-INFα2a (Partie B).

Dans cette étude réalisée sur une population atteinte d’hépatite B chronique, les effets indésirables les plus courants liés aux traitements étaient des problèmes gastrointestinaux. Ces effets indésirables liés aux traitements étaient transitoires et d’intensité légère à modérée. Un léger prurit localisé était signalé chez seulement 10% des sujets ayant reçu toutes les doses QD d’EYP001 et aucune augmentation de LDL-cholestérol n’a été observée. Aucun autre effet secondaire n’a été constaté, aucun effet indésirable ou aucune réaction indésirable grave et imprévue n’a été signalé. Cela contraste avec ce qui avait été observé avec d’autres agonistes de FXR actuellement en développement clinique (par exemple l’Acide obéticholique) et supporte également l’utilisation d’EYP001 dans la NASH.

EYP001 seul ou en combinaison, à travers les différents groupes de l’étude, a montré des effets antiviraux cohérents sur plusieurs paramètres du virus de l’hépatite B : la charge virale, l’ARN d’HBV, les taux d’HBcrAg et d’HBsAg à la fois chez des sujets HBeAG négatifs et HBeAG positifs.

« Nous sommes très heureux des résultats de cette étude de dosage importante puisqu’ils supportent l’avancée de ce traitement intéressant pour notre phase II prévue chez des patients atteints d’hépatite B chronique, qui devrait commencer début 2019 », a commenté Pietro Scalfaro, Directeur médical d’ENYO Pharma.

« Ces résultats confirment nos hypothèses de départ que FXR est un facteur important dans le maintien de la chronicité de l’infection HBV, et que notre composé EYP001 pourra contribuer à guérir cette maladie chez de nombreux patients », a déclaré Jacky Vonderscher, Directeur Général d’ENYO Pharma. « L’engagement fort de la cible concomitante avec une absence d’augmentation de LDL-cholestérol et de prurit, positionne également très bien notre composé dans la course pour guérir la NASH que nous poursuivons très activement », a-t-il également ajouté.

ENYO Pharma compte publier tous les résultats de l’étude 103 d’EYP001 pendant le congrès EASL à Vienne (Autriche) du 10 au 14 avril 2019.

Source : ENYO Pharma








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions