Edition du 08-08-2022

Erytech : le cancer du sein triple négatif prochaine indication pour eryaspase

Publié le mardi 13 février 2018

Erytech : le cancer du sein triple négatif prochaine indication pour eryaspaseErytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encaspulant des médicaments dans des globules rouges, a annoncé la sélection du cancer du sein triple négatif en tant que prochaine indication cible pour eryaspase (GRASPA®). Cette nouvelle étape marque la poursuite du développement d’eryaspase dans le domaine des tumeurs solides.

La L-asparaginase est une pierre angulaire du traitement de la leucémie aigüe lymphoblastique (LAL), en particulier chez les patients pédiatriques. La trop grande toxicité des formulations conventionnelles de L-asparaginase a toutefois limité, jusqu’à présent, l’utilisation de ce médicament dans d’autres indications.

Les résultats positifs de l’étude de phase 2b menée avec eryaspase (L-asparaginase encapsulée dans des globules rouges) dans le cancer du pancréas métastatique présentés en 2017, constituent, à notre connaissance, la première preuve de bénéfices cliniques d’un produit à base d’asparaginase dans le traitement d’une tumeur solide. Lors de cette étude de phase 2b randomisée conduite chez 141 patients, l’association d’eryaspase à une chimiothérapie a en effet permis de réduire le risque de décès de 40 % (HR = 0,60 ; p = 0,009) par rapport à la chimiothérapie seule.

Suite à ces résultats très encourageants Erytech a mené une évaluation exhaustive afin d’identifier d’autres tumeurs solides susceptibles de répondre à un traitement avec eryaspase. Le cancer du sein triple négatif (CSTN) métastatique a ainsi été sélectionné en tant que prochaine indication afin d’élargir l’utilisation potentielle d’eryaspase à d’autres tumeurs solides. Le CSTN est une forme agressive et métaboliquement active de cancer du sein, associée à un taux élevé de métastases symptomatiques. Un article récemment publié dans la revue Nature1 soutient d’ailleurs l’hypothèse qu’en limitant la disponibilité en asparagine, il est possible de ralentir l’évolution métastatique des cellules du cancer du sein. Un des résultats les plus frappants observés lors de l’étude de phase 2b dans le cancer du pancréas était justement la réduction de 40% des nouvelles lésions dans le bras eryaspase par rapport au bras témoin.

« Le cancer du sein triple négatif désigne un sous-groupe hétérogène de cancer du sein associé à une mauvaise réponse aux traitements chez les patientes et à un risque élevé de récidive par rapport aux autres sous-types de cancer du sein. A l’exception du statut mutationnel BRCA1/2, les options thérapeutiques restent limitées pour le cancer du sein triple négatif, » commente Iman El-Hariry, MD, PhD, Directrice Médicale d’Erytech. « Les données en faveur d’une modification du métabolisme lors d’un cancer du sein triple négatif sont de plus en plus probantes. En évaluant l’intérêt d’eryaspase dans le cancer du sein triple negatif métastatique, nous explorons une nouvelle approche thérapeutique prometteuse, qui vise à reprogrammer les voies métaboliques lors de cette maladie. »

Gil Beyen, Président Directeur Général d’Erytech, ajoute : « En choisissant le cancer du sein triple négatif en tant que prochaine indication de tumeur solide pour évaluer l’activité anti-tumorale d’eryaspase, nous espérons améliorer la santé des patientes atteintes. Le profil de sécurité favorable d’eryaspase permet de plus l’association aux traitements existants en vue de disposer d’un plus grand nombre d’options thérapeutiques pour lutter contre le cancer du sein triple négatif. »

Le choix de cette nouvelle indication vient compléter le portefeuille de programmes d’Erytech axés sur le développement de traitements ciblant le métabolisme des acides aminés dans les cellules tumorales. Les activités préparatoires relatives à l’étude clinique de phase 2 de « preuve de concept » ont commencé et Erytech prévoit d’inclure le premier patient au cours du troisième trimestre 2018.

1 Knott et al., Nature, février 2018

Source : ERYTECH








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents