Edition du 20-01-2021

Erytech : le cancer du sein triple négatif prochaine indication pour eryaspase

Publié le mardi 13 février 2018

Erytech : le cancer du sein triple négatif prochaine indication pour eryaspaseErytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encaspulant des médicaments dans des globules rouges, a annoncé la sélection du cancer du sein triple négatif en tant que prochaine indication cible pour eryaspase (GRASPA®). Cette nouvelle étape marque la poursuite du développement d’eryaspase dans le domaine des tumeurs solides.

La L-asparaginase est une pierre angulaire du traitement de la leucémie aigüe lymphoblastique (LAL), en particulier chez les patients pédiatriques. La trop grande toxicité des formulations conventionnelles de L-asparaginase a toutefois limité, jusqu’à présent, l’utilisation de ce médicament dans d’autres indications.

Les résultats positifs de l’étude de phase 2b menée avec eryaspase (L-asparaginase encapsulée dans des globules rouges) dans le cancer du pancréas métastatique présentés en 2017, constituent, à notre connaissance, la première preuve de bénéfices cliniques d’un produit à base d’asparaginase dans le traitement d’une tumeur solide. Lors de cette étude de phase 2b randomisée conduite chez 141 patients, l’association d’eryaspase à une chimiothérapie a en effet permis de réduire le risque de décès de 40 % (HR = 0,60 ; p = 0,009) par rapport à la chimiothérapie seule.

Suite à ces résultats très encourageants Erytech a mené une évaluation exhaustive afin d’identifier d’autres tumeurs solides susceptibles de répondre à un traitement avec eryaspase. Le cancer du sein triple négatif (CSTN) métastatique a ainsi été sélectionné en tant que prochaine indication afin d’élargir l’utilisation potentielle d’eryaspase à d’autres tumeurs solides. Le CSTN est une forme agressive et métaboliquement active de cancer du sein, associée à un taux élevé de métastases symptomatiques. Un article récemment publié dans la revue Nature1 soutient d’ailleurs l’hypothèse qu’en limitant la disponibilité en asparagine, il est possible de ralentir l’évolution métastatique des cellules du cancer du sein. Un des résultats les plus frappants observés lors de l’étude de phase 2b dans le cancer du pancréas était justement la réduction de 40% des nouvelles lésions dans le bras eryaspase par rapport au bras témoin.

« Le cancer du sein triple négatif désigne un sous-groupe hétérogène de cancer du sein associé à une mauvaise réponse aux traitements chez les patientes et à un risque élevé de récidive par rapport aux autres sous-types de cancer du sein. A l’exception du statut mutationnel BRCA1/2, les options thérapeutiques restent limitées pour le cancer du sein triple négatif, » commente Iman El-Hariry, MD, PhD, Directrice Médicale d’Erytech. « Les données en faveur d’une modification du métabolisme lors d’un cancer du sein triple négatif sont de plus en plus probantes. En évaluant l’intérêt d’eryaspase dans le cancer du sein triple negatif métastatique, nous explorons une nouvelle approche thérapeutique prometteuse, qui vise à reprogrammer les voies métaboliques lors de cette maladie. »

Gil Beyen, Président Directeur Général d’Erytech, ajoute : « En choisissant le cancer du sein triple négatif en tant que prochaine indication de tumeur solide pour évaluer l’activité anti-tumorale d’eryaspase, nous espérons améliorer la santé des patientes atteintes. Le profil de sécurité favorable d’eryaspase permet de plus l’association aux traitements existants en vue de disposer d’un plus grand nombre d’options thérapeutiques pour lutter contre le cancer du sein triple négatif. »

Le choix de cette nouvelle indication vient compléter le portefeuille de programmes d’Erytech axés sur le développement de traitements ciblant le métabolisme des acides aminés dans les cellules tumorales. Les activités préparatoires relatives à l’étude clinique de phase 2 de « preuve de concept » ont commencé et Erytech prévoit d’inclure le premier patient au cours du troisième trimestre 2018.

1 Knott et al., Nature, février 2018

Source : ERYTECH








MyPharma Editions

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Publié le 19 janvier 2021
Orphelia Pharma et Ethypharm signent un contrat de licence pour le développement et la commercialisation de Kigabeq® en Chine

Ethypharm et Orphelia Pharma ont annoncé la signature d’un accord exclusif pour le développement, l’enregistrement et la commercialisation en République Populaire de Chine de Kigabeq® (vigabatrine) indiqué dans le traitement de première intention des spasmes infantiles (syndrome de West).

Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Publié le 19 janvier 2021
Sensorion : des données précliniques démontrent le potentiel de SENS-401 dans la préservation de l’audition résiduelle après implantation cochléaire

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique et dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé des données précliniques montrant que la combinaison de sa molécule SENS-401 avec des implants cochléaires a réduit la perte d’audition résiduelle à une fréquence située au-delà de la position de l’électrode.

Transgene / BioInvent : approbation de l’ANSM pour poursuivre l’essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2021
Transgene / BioInvent : approbation de l'ANSM pour poursuivre l'essai de Phase I/IIa du virus oncolytique BT-001 dans les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé avoir reçu l’approbation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), pour procéder à un essai de Phase I/IIa du virus oncolytique innovant BT-001 en France.

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents