Edition du 16-01-2019

Genfit : des données précliniques montrent qu’elafibranor empêche le développement de cancers liés à la NAFLD/NASH

Publié le jeudi 28 juin 2018

Genfit : de nouvelles données précliniques montrent qu’elafibranor empêche le développement de cancers liés à la NAFLD/NASHGenfit, société biopharmaceutique engagée dans la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques dans le domaine des maladies métaboliques et inflammatoires touchant notamment la sphère hépato-gastroentérologique, a annoncé de nouveaux résultats précliniques qui indiquent qu’elafibranor possède une activité anti-tumorale dans le contexte du carcinome hépatocellulaire (CHC) induit par la NAFLD/NASH.

Il est généralement admis que les patients atteints de NAFLD/NASH sont particulièrement à risque de développer un CHC, le cancer primitif du foie le plus courant, qui est associé à un taux de mortalité élevé. La prévalence du CHC induit par la NAFLD/NASH est en hausse à l’échelle mondiale et deviendra à terme, selon les estimations, le type de CHC le plus fréquent, surpassant ceux causés par les hépatites virales et la cirrhose alcoolique. De plus, de nombreux rapports indiquent que le CHC induit par la NASH peut se développer dès les stades pré-cirrhotiques de la maladie, ce qui souligne l’importance de traiter la NASH aux stades précoces. Au regard de la complexité de la maladie, il serait particulièrement bénéfique qu’une nouvelle thérapie contre la NASH cible plusieurs caractéristiques pathologiques de la maladie, incluant la résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose, la protection cardiovasculaire, et la réduction du risque de développement d’un CHC.

L’action d’elafibranor sur le développement tumoral a été analysée dans des études de preuves de concept dans différents modèles de NASH. Le nombre de nodules néoplasiques qui se sont développés chez les souris exposées à un régime alimentaire induisant la NASH a été réduit de manière significative chez les souris ayant reçu elafibranor. De plus, l’administration d’elafibranor chez les souris chez qui l’on induit le développement d’une NASH et de tumeurs hépatiques – y compris le CHC – a permis de prévenir l’apparition de tumeurs du foie se caractérisant par la destruction totale de l’architecture naturelle du foie.

En sus de ces études in vivo, elafibranor a démontré une action cytostatique dans 22 lignées cellulaires tumorales humaines avec un effet d’inhibition maximal compris entre 41% et 90%.

Le Professeur Sven Francque, Chef du département de gastroentérologie et d’hépatologie de l’Hôpital Universitaire d’Anvers, Belgique, a commenté : « Le CHC est une réelle préoccupation pour les patients NASH parce qu’il peut se développer dès les stades pré-cirrhotiques de la maladie. On estime que les taux de carcinome hépatocellulaire aux États-Unis augmenteront de manière exponentielle, ce qui est – dans certains cas – attribuable à un nombre croissant de cirrhoses NASH, mais les observations tendent également à montrer que la NAFLD peut aboutir à la carcinogenèse hépatique via un mécanisme indépendant. Le taux d’incidence annuel de développement du CHC chez des patients atteints de cirrhose induite par la NASH n’est pas clairement établi, avec un taux moyen estimé à 2.6%, mais des taux allant jusqu’à 12.8% ont été rapportés. Il est donc réellement crucial de trouver des médicaments qui répondent à ce besoin essentiel et non satisfait. »

Dean Hum, Directeur Général Adjoint, et Directeur Scientifique de GENFIT, a ajouté : « Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives pour évaluer elafibranor dans le contexte de la réduction du risque de développer un CHC, tout en traitant la NASH. Bien que la cirrhose NAFLD/NASH soit un facteur de risque indépendant dans le développement du CHC, les patients atteints de NASH pré-cirrhotique ont également un risque plus important de développer un CHC que les patients NAFL atteints de stéatose simple. »

Source : GENFIT








MyPharma Editions

OSE Immunotherapeutics : 1er accord de délivrance d’un brevet sur Tedopi® pour le traitement des métastases cérébrales

Publié le 16 janvier 2019
OSE Immunotherapeutics : 1er accord de délivrance d’un brevet sur Tedopi® pour le traitement des métastases cérébrales

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office Japonais des Brevets (JPO) a octroyé l’accord de délivrance d’une nouvelle famille de brevets portant sur Tedopi®, une combinaison de néoépitopes, pour son utilisation dans le traitement des métastases cérébrales provenant de cancers, dont le cancer du poumon non à petites cellules, chez les patients HLA-A2 positifs.

Theradiag obtient le marquage CE pour le kit de monitoring de Cosentyx®

Publié le 16 janvier 2019
Theradiag obtient le marquage CE pour le kit de monitoring de Cosentyx®

Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a annoncé avoir obtenu le marquage CE pour le kit de monitoring de Cosentyx® (secukinumab), le 12ème test de monitoring des biothérapies de sa gamme LISA TRACKER®, utilisé dans le traitement du psoriasis, du rhumatisme psoriasique et de la spondylarthrite ankylosante.

Valneva signe un contrat de $59 millions avec le gouvernement américain pour la fourniture de son vaccin IXIARO®

Publié le 16 janvier 2019
Valneva signe un contrat de $59 millions avec le gouvernement américain pour la fourniture de son vaccin IXIARO®

Valneva, société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la signature d’un contrat de $59 millions avec le Département de la Défense américain pour la fourniture de son vaccin contre l’encéphalite japonaise IXIARO®.

AstraZeneca France : Carole Manducher nommée au poste de Directeur de la Communication

Publié le 16 janvier 2019
AstraZeneca France : Carole Manducher nommée au poste de Directeur de la Communication

AstraZeneca France a annoncé la nomination de Carole Manducher, au poste de Directeur de la Communication, à compter du 7 janvier 2019. Elle aura pour mission de structurer la communication interne, externe et institutionnelle de l’entreprise pour les années à venir.

Minoryx Therapeutics développe ses activités en Belgique

Publié le 15 janvier 2019
Minoryx Therapeutics développe ses activités en Belgique

Minoryx Therapeutics, une société spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments contre des maladies orphelines, a annoncé la création d’une filiale en Belgique. Cette nouvelle implantation, située dans le Biopark Charleroi Brussels South, sera opérationnelle dans le courant du mois.

Pharnext : Susanne Dorn nommée Directrice des Affaires Réglementaires et Serge Fitoussi nommé Directeur Médical

Publié le 15 janvier 2019
Pharnext : Susanne Dorn nommée Directrice des Affaires Réglementaires et Serge Fitoussi nommé Directeur Médical

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé les nominations de Susanne Dorn en tant que Directrice des Affaires Réglementaires et du Dr Serge Fitoussi en tant que Directeur Médical.

Biomunex et Sanofi signent un accord de licence pour le développement d’anticorps bi- et multi-spécifiques

Publié le 15 janvier 2019
Biomunex et Sanofi signent un accord de licence pour le développement d’anticorps bi- et multi-spécifiques

Biomunex Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique qui développe une immunothérapie de pointe grâce à la découverte et au développement d’anticorps bi- et multi-spécifiques, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence avec Sanofi.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions