Edition du 07-12-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits » Stratégie

Janssen dépose une demande d’AMM européenne pour l’Ibrutinib

Publié le jeudi 31 octobre 2013

Janssen a annoncé jeudi avoir déposé une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de l’Ibrutinib auprès de la l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour le traitement des patients souffrant d’une rechute ou d’une forme réfractaire de leucémie lymphoïde chronique (LLC)/lymphome à petits lymphocytes (LPL) ou de lymphome à cellules du manteau (LCM), deux formes de cancer du sang.

L’Ibrutinib, administré oralement une fois par jour, est le premier médicament d’une classe appelée inhibiteurs de tyrosine kinase de Bruton (TKB). Les recherches indiquent que l’Ibrutinib, qui se lie par covalence à la BTK dans les cellules B, en bloque la prolifération et les voies de survie. L’Ibrutinib est développée par Janssen en collaboration avec Pharmacyclics, Inc. pour le traitement de plusieurs formes de cancer du sang. Si cette demande est approuvée, l’Ibrutinib sera le premier traitement offert sur le marché à cibler la TKB.

« Cette demande d’autorisation de mise sur le marché déposée auprès de l’EMA est une étape importante du développement de l’Ibrutinib, » a expliqué Jane Griffiths, Présidente du groupe de sociétés Janssen Europe Moyen-Orient Asie (EMEA). « Chez Janssen, nous sommes dévoués au développement de solutions qui prolongent et améliorent la vie des patients. Si notre dossier est approuvé, l’Ibrutinib répondra à un besoin important des patients atteints de LLC/LPL et de LCM qui n’ont pas répondu ou sont devenus réfractaires à un traitement antécédent. »

Cette demande à l’EMA fait suite à la présentation de nouveau médicament pour l’Ibrutinib faite à la Food and Drug Administration des États-Unis annoncée le 10 juillet 2013 concernant son usage pour le traitement de patients atteints de LLC/LPL ou de LCM ayant déjà été traités.

La LLC/le LPL ou LCM appartiennent à un groupe de cancers du sang, connus sous le nom de malignités des cellules B, dont l’origine se trouve dans ces mêmes cellules, une forme de leucocytes (lymphocyte).1 La LLC/le LPL ou LCM sont des maladies complexes qui peuvent s’avérer difficiles à traiter. Par conséquent, de nombreux patients, qui rechutent à la suite d’un traitement spécifique, peuvent avoir besoin d’être traités à plusieurs reprises dans le cours de leur maladie.

Source : Janssen








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents