Edition du 07-12-2019

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Publié le jeudi 14 novembre 2019

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASHGenfit a annoncé des résultats issus d’une étude démontrant que NIS4, outil diagnostic non-invasif sanguin développé pour le diagnostic de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), a présenté une performance supérieure aux autres outils non-invasifs dans le diagnostic de la NASH chez des patients atteints de diabète de type 2.  Ces résultats ont été présentés au Liver Meeting® 2019 de l’AASLD à Boston (Poster #1757). 

L’étude, intitulée « Type 2 diabetes as a risk factor for NASH and fibrosis in a cohort of 2363 patients with suspicion of NAFLD: use of NIS4 for identification of at-risk NASH in diabetic patients» explore en quoi le diabète de type 2 est un facteur de risque de la NASH et de la fibrose hépatique, et compare la performance diagnostique de NIS4 par rapport à d’autres scores non-invasifs basés sur des marqueurs sanguins chez des patients atteints de diabète de type 2. La cohorte numéro 1 (N = 820) a permis d’évaluer l’influence du statut de diabète de type 2 avec traitement par antidiabétiques sur la prévalence de NAS>4 et F>2, tandis que la cohorte 2 (N = 275) servait à l’évaluation de la performance diagnostique de NIS4 chez des patients atteints de diabète de type 2.

Les résultats démontrent que chez les patients de la cohorte 1, le diabète de type 2 est lié à une prévalence accrue de NASH active (NAS­>4) avec fibrose significative (F>2), soit un risque accru de progression vers des complications hépatiques sévères. La probabilité d’avoir NAS>4 avec F>2 augmente avec le nombre de médicaments antidiabétiques pris par les patients pour contrôler leur glycémie, quelle que soit la classe d’antidiabétique utilisée, et qu’il s’agisse ou non de médicaments à base d’insuline. Les résultats soulignent le besoin accru d’une surveillance active des lésions hépatiques chez les patients atteints de diabète de type 2, afin de mieux identifier ceux devant faire l’objet d’une intervention thérapeutique pour éviter l’évolution vers des complications hépatiques sévères.

Les résultats issus de la cohorte 2 démontrent par ailleurs que NIS4 présente une meilleure performance diagnostique de la NASH (NAS>4) avec fibrose significative (F>2) chez les patients atteints de diabète de type 2, comparé aux outils non-invasifs disponibles. Plus spécifiquement, NIS4 a démontré une performance AUROC (Area Under Receiver Operating Characteristic) de 0.801 [0.748; 0.854] (p<0.01), ce qui est statistiquement supérieur à FIB4 (0.704 [0.641; 0.767]), NFS (0.597; [0.527; 0.667]), ELF (0.704. [0.642; 0.766]) et Fibromètre (0.678, [0.613; 0.743]). NIS4 démontre donc une bonne performance diagnostique et permet d’identifier avec précision la NASH (NAS>4) avec fibrose significative (F>2) chez les patients atteints de diabète de type 2.

« Ces résultats confirment la supériorité potentielle de NIS4 – notre outil diagnostic développé en interne et reposant sur 4 biomarqueurs – dans le diagnostic de la NASH avec fibrose, avec une sensibilité et une spécificité statistiques supérieures également observées chez les patients atteints de diabète de type 2 », a indiqué Suneil Hosmane, Ph.D., Directeur Diagnostic Monde chez GENFIT. « Notre recherche dans ce domaine souligne notre engagement pour améliorer le diagnostic et le traitement des patients atteints de NASH, une malade grave et potentiellement mortelle, dont la prévalence est en constante augmentation, mais qui reste pourtant toujours largement sous-diagnostiquée. »

« Les résultats présentés aujourd’hui constituent une excellente nouvelle pour les chercheurs, cliniciens et individus à risque de développer une NASH. Ce test simple sera essentiel dans le parcours des patients NASH et apportera aux médecins un outil qui leur permettra d’identifier ceux nécessitant une intervention thérapeutique » a ajouté Stephen Harrison, auteur de l’étude et Directeur Médical du Pinnacle Clinical Research. « Bien que la biopsie du foie reste aujourd’hui la référence clinique pour le diagnostic, elle n’en demeure pas moins une procédure invasive qui peut provoquer des douleurs et un inconfort pour les patients, voire engendrer des complications graves. Il n’existe aujourd’hui pas de tests non-invasifs approuvés spécifiquement dans la NASH, qui devrait bientôt devenir la première cause de transplantation hépatique ».

_________________________

1 – Fibrosis 4
2 – NAFLD Fibrosis Score
3 – Enhanced Liver Fibrosis

Source : GENFIT

 








MyPharma Editions

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate&#x2122; en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le 4 décembre 2019
Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Le groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Publié le 4 décembre 2019
Sanofi va céder Seprafilm à Baxter pour 350 millions de dollars

Baxter a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition de Seprafilm, barrière anti-adhérences et de ses accessoires associés auprès du groupe pharmaceutique Sanofi. La transaction s’élèverait à 350 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels, et devrait être conclue durant le premier trimestre 2020 au plus tard, une fois remplies les conditions prévues par l’accord.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents