Edition du 11-08-2020

Immuno-oncologie : Takeda annonce de multiples collaborations en thérapie cellulaire

Publié le lundi 7 janvier 2019

Immuno-oncologie : Takeda annonce de multiples collaborations en thérapie cellulaireTakeda vient d’annoncer de nouvelles collaborations de recherche en immuno-oncologie, un domaine particulièrement stratégique pour la société. Grâce à ces collaborations, Takeda cherche à accélérer la découverte d’immunothérapies de prochaine génération contre le cancer, y compris de nouvelles approches de thérapie cellulaire qui pourraient offrir d’importantes possibilités pour répondre aux besoins des patients atteints de cancers difficiles à traiter.

« Nous sommes ravis de l’impulsion donnée récemment à la R&D en oncologie, en particulier en ce qui concerne le potentiel curatif des thérapies à base de cellules, grâce à notre réseau croissant de partenaires », a déclaré Phil Rowlands, Ph.D., Directeur de l’unité du domaine thérapeutique en oncologie de Takeda. « Nous sommes impatients de poursuivre notre collaboration avec certains des pionniers les plus importants dans le domaine pour alimenter la recherche et la découverte dans le but de cibler de nouveaux mécanismes d’action dans le cycle cancer-immunité pour nous aider à réaliser notre aspiration à guérir le cancer. »

Takeda collaborera avec le Memorial Sloan Kettering Cancer Center (MSK) pour découvrir et développer de nouveaux produits de cellules T des récepteurs d’antigènes chimériques (CAR-T) pour le traitement du myélome multiple, de la leucémie myéloïde aiguë et d’autres indications des tumeurs solides. Cette collaboration étendue et aux facettes multiples sera codirigée par Michel Sadelain, M.D., Ph.D., pionnier de la thérapie CAR-T, Directeur du Center for Cell Engineering chez MSK et fondateur scientifique de Juno Therapeutics.

Takeda a exercé une option dans le cadre de sa collaboration de recherche actuelle avec Noile-Immune Biotech Inc. (Noile), qui a débuté en septembre 2017. Grâce au succès de cette collaboration, Takeda a obtenu une licence exclusive pour les NIB-102 et NIB-103 pour le traitement de diverses indications de tumeurs solides, et développera conjointement ces thérapies cellulaires CAR-T avec Noile, en utilisant la plateforme exclusive « Prime » (proliferation inducing and migration enhancing [inducteur de prolifération et améliorant la migration]) CAR-T de la société. La société compte obtenir l’approbation réglementaire pour les essais sur les humains du NIB-102 d’ici la fin de l’année.

L’option exercée par Takeda pour une licence exclusive ciblant l’oncologie pour Humabody® de Crescendo Biologics permettra à Takeda d’évaluer également ces VH Humabody® pour le développement de nouveaux traitements CAR-T. Le développement s’appuiera sur les propriétés exclusives des liants à domaine unique ciblant les tumeurs comme alternative aux approches conventionnelles basées sur les fragments variables à chaîne unique (scFv).

La diversification de Takeda vers la thérapie cellulaire de prochaine génération s’appuie directement sur ses trois piliers stratégiques en oncologie : les hémopathies malignes, le cancer du poumon et l’immuno-oncologie. Grâce à la collaboration avec des partenaires externes et à son nouveau moteur de thérapie cellulaire translationnelle, Takeda prévoit de fournir un riche portefeuille d’actifs à un stade précoce au cours des prochaines années.

Takeda a mis au point un nouveau moteur de thérapie cellulaire translationnelle interne doté d’une expertise en bio-ingénierie, chimie, fabrication et contrôle (CMC), clinique et translationnelle. L’objectif du groupe est de traduire rapidement dans la pratique clinique des concepts innovants et différenciés de thérapie cellulaire sous la direction de Stefan Wildt, Ph.D., Directeur des Sciences Pharmaceutiques et du Moteur Translationnel, Thérapies Cellulaires.

« Il existe une formidable opportunité de combiner une innovation externe prometteuse avec la puissance d’un moteur de thérapie cellulaire translationnelle adapté pour accélérer le développement de thérapies cellulaires réellement nouvelles », a déclaré Stefan Wildt. « Nous avons réuni une équipe très talentueuse avec l’expérience approfondie et pertinente dans le développement de la thérapie cellulaire qui nous aidera à atteindre cet objectif. »

Source et visuel : Takeda








MyPharma Editions

COVID-19 : Innate Pharma obtient un financement public de 6,8M€ pour ses activités de R&D

Publié le 11 août 2020
COVID-19 : Innate Pharma obtient un financement public de 6,8M€ pour ses activités de R&D

Innate Pharma a annoncé avoir obtenu un financement de 6,8 M€ dans le cadre de l’appel à projet PSCP-COVID (Projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité), afin de soutenir les activités de recherche et de développement de la Société dans la COVID?19. Cet appel à projets est opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI).

Novavax et Takeda collaborent sur un candidat vaccin contre la COVID-19 au Japon

Publié le 11 août 2020
Novavax et Takeda collaborent sur un candidat vaccin contre la COVID-19 au Japon

Takeda et Novavax, une société biotechnologique de stade avancé qui développe des vaccins de nouvelle génération contre les maladies infectieuses graves, ont annoncé la signature d’un partenariat visant le développement, la fabrication et la commercialisation du NVX‑CoV2373, le candidat vaccin de Novavax contre la COVID-19, au Japon.

Xenothera : feu vert de l’ANSM pour démarrer l’essai clinique de XAV-19, son traitement anti-Covid

Publié le 11 août 2020
Xenothera : feu vert de l’ANSM pour démarrer l’essai clinique de XAV-19, son traitement anti-Covid

Xenothera, une société de biotechnologie nantaise, a annoncé avoir reçu le 7 août dernier l’autorisation officielle de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) de démarrer l’essai clinique de phase 2 à usage humain de son traitement XAV-19. Cet essai clinique vise à évaluer l’innocuité, l’efficacité thérapeutique et la sécurité du candidat médicament chez les patients hospitalisés atteints de pneumonie modérée induite par le COVID-19.

Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Publié le 10 août 2020
Pharnext : Adrian Hepner nommé Directeur Médical

Pharnext, société biopharmaceutique qui développe des combinaisons de médicaments innovantes basées sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la nomination du Dr Adrian Hepner au poste de Directeur Médical. Professionnel reconnu de l’industrie pharmaceutique, le Dr Hepner dirigera les activités de développement clinique de Pharnext, notamment la Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Publié le 7 août 2020
Valneva : Juan Carlos Jaramillo nommé Directeur Médical

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Juan Carlos Jaramillo, MD, comme Directeur Médical et membre du directoire de Valneva à compter du 1ème Octobre 2020. Juan Carlos succèdera à Wolfgang Bender, MD, PhD, qui prendra sa retraite fin octobre 2020, après une période de transition.

Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Publié le 7 août 2020
Crown Bioscience : John Gu nommé au poste de Chief Operations Officer

Crown Bioscience, l’entreprise mondiale de services de découverte et de développement de médicaments, a annoncé la nomination de John Gu au poste de COO (Chief Operations Officer). M. Gu sera chargé de promouvoir l’excellence dans les opérations mondiales de CrownBio, en mettant à profit sa grande expertise en matière de transformation numérique pour stimuler la productivité.

Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Publié le 7 août 2020
Identification d’une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre la Covid-19

Une étude menée par des chercheurs et médecins de Gustave Roussy, de l’AP-HP, de l’Inserm , de l’Université Paris-Saclay et d’Université de Paris, en collaboration avec plusieurs équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël), révèle que les patients atteints d’une forme grave de Covid-19 présentent un déficit des fonctions de l’immunité innée des cellules myéloïdes (fraction des globules blancs comme les polynucléaire neutrophiles, monocytes), associé à un taux très élevé de calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines, dans le sang.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents