Edition du 05-12-2022

Immuno-oncologie : Takeda annonce de multiples collaborations en thérapie cellulaire

Publié le lundi 7 janvier 2019

Immuno-oncologie : Takeda annonce de multiples collaborations en thérapie cellulaireTakeda vient d’annoncer de nouvelles collaborations de recherche en immuno-oncologie, un domaine particulièrement stratégique pour la société. Grâce à ces collaborations, Takeda cherche à accélérer la découverte d’immunothérapies de prochaine génération contre le cancer, y compris de nouvelles approches de thérapie cellulaire qui pourraient offrir d’importantes possibilités pour répondre aux besoins des patients atteints de cancers difficiles à traiter.

« Nous sommes ravis de l’impulsion donnée récemment à la R&D en oncologie, en particulier en ce qui concerne le potentiel curatif des thérapies à base de cellules, grâce à notre réseau croissant de partenaires », a déclaré Phil Rowlands, Ph.D., Directeur de l’unité du domaine thérapeutique en oncologie de Takeda. « Nous sommes impatients de poursuivre notre collaboration avec certains des pionniers les plus importants dans le domaine pour alimenter la recherche et la découverte dans le but de cibler de nouveaux mécanismes d’action dans le cycle cancer-immunité pour nous aider à réaliser notre aspiration à guérir le cancer. »

Takeda collaborera avec le Memorial Sloan Kettering Cancer Center (MSK) pour découvrir et développer de nouveaux produits de cellules T des récepteurs d’antigènes chimériques (CAR-T) pour le traitement du myélome multiple, de la leucémie myéloïde aiguë et d’autres indications des tumeurs solides. Cette collaboration étendue et aux facettes multiples sera codirigée par Michel Sadelain, M.D., Ph.D., pionnier de la thérapie CAR-T, Directeur du Center for Cell Engineering chez MSK et fondateur scientifique de Juno Therapeutics.

Takeda a exercé une option dans le cadre de sa collaboration de recherche actuelle avec Noile-Immune Biotech Inc. (Noile), qui a débuté en septembre 2017. Grâce au succès de cette collaboration, Takeda a obtenu une licence exclusive pour les NIB-102 et NIB-103 pour le traitement de diverses indications de tumeurs solides, et développera conjointement ces thérapies cellulaires CAR-T avec Noile, en utilisant la plateforme exclusive « Prime » (proliferation inducing and migration enhancing [inducteur de prolifération et améliorant la migration]) CAR-T de la société. La société compte obtenir l’approbation réglementaire pour les essais sur les humains du NIB-102 d’ici la fin de l’année.

L’option exercée par Takeda pour une licence exclusive ciblant l’oncologie pour Humabody® de Crescendo Biologics permettra à Takeda d’évaluer également ces VH Humabody® pour le développement de nouveaux traitements CAR-T. Le développement s’appuiera sur les propriétés exclusives des liants à domaine unique ciblant les tumeurs comme alternative aux approches conventionnelles basées sur les fragments variables à chaîne unique (scFv).

La diversification de Takeda vers la thérapie cellulaire de prochaine génération s’appuie directement sur ses trois piliers stratégiques en oncologie : les hémopathies malignes, le cancer du poumon et l’immuno-oncologie. Grâce à la collaboration avec des partenaires externes et à son nouveau moteur de thérapie cellulaire translationnelle, Takeda prévoit de fournir un riche portefeuille d’actifs à un stade précoce au cours des prochaines années.

Takeda a mis au point un nouveau moteur de thérapie cellulaire translationnelle interne doté d’une expertise en bio-ingénierie, chimie, fabrication et contrôle (CMC), clinique et translationnelle. L’objectif du groupe est de traduire rapidement dans la pratique clinique des concepts innovants et différenciés de thérapie cellulaire sous la direction de Stefan Wildt, Ph.D., Directeur des Sciences Pharmaceutiques et du Moteur Translationnel, Thérapies Cellulaires.

« Il existe une formidable opportunité de combiner une innovation externe prometteuse avec la puissance d’un moteur de thérapie cellulaire translationnelle adapté pour accélérer le développement de thérapies cellulaires réellement nouvelles », a déclaré Stefan Wildt. « Nous avons réuni une équipe très talentueuse avec l’expérience approfondie et pertinente dans le développement de la thérapie cellulaire qui nous aidera à atteindre cet objectif. »

Source et visuel : Takeda








MyPharma Editions

GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Publié le 5 décembre 2022
GSK France : le Comité de Direction se renouvelle avec 3 nominations depuis la rentrée de septembre

Avec l’intégration de 3 nouveaux membres depuis le mois de septembre – Rachida Saraka, Sara Leclerc et Jean-Marie Cotro – le Comité de Direction de GSK France compte aujourd’hui 14 membres, dont 8 femmes et 6 hommes.

Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Publié le 5 décembre 2022
Biogen : l’EMA va examiner la demande d’AMM de tofersen dans le traitement d’une forme génétique rare de SLA 

Biogen annonce que l’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté d’examiner la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de tofersen, candidat médicament pour le traitement chez l’adulte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) liée au gène SOD1 (superoxide dismutase 1). La SLA- SOD1 est une maladie progressive dont l’issue toujours mortelle touche moins d’un millier de personnes en Europe.2 Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement pour les personnes atteintes de SLA-SOD1.3

Chikungunya : Valneva annonce des données positives à 12 mois sur la persistance des anticorps avec son candidat vaccin à injection unique

Publié le 5 décembre 2022

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé aujourd’hui des données positives sur la persistance des anticorps douze mois après la vaccination avec une seule dose de son candidat vaccin contre le chikungunya, VLA1553.

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents