Edition du 28-10-2020

Janssen : feu vert dans l’UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l’enfant

Publié le mardi 28 janvier 2020

Janssen : feu vert dans l'UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l'enfantJanssen a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé l’utilisation étendue de STELARA® (ustekinumab) pour le traitement des patients pédiatriques (6-11 ans) atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère. L’ustekinumab a déjà été approuvé pour le traitement des adolescents et des adultes âgés de 12 ans et plus atteints de psoriasis en plaques.

Il s’agit désormais du premier traitement biologique disponible pour ce groupe de patients qui s’attaque de manière sélective à la voie IL-23/IL-12, une cible thérapeutique importante pour cette affection.1

Dans un tiers des 14 millions de cas recensés en Europe, le psoriasis commence dès l’enfance.2,3 Le psoriasis est une maladie inflammatoire à médiation immunitaire qui affecte la peau et qui se traduit par des zones de peau rouge ou enflammée couvertes de squames argentées, appelées plaques.2 Cette pathologie peut avoir un impact profond et à long terme sur la santé psychologique et la qualité de vie globale des enfants.3,4 Le développement du psoriasis pédiatrique est également associé à une forte incidence d’une faible estime de soi, et il peut avoir des ramifications à long terme jusqu’à l’âge adulte et au-delà.5

« Cette nouvelle approbation de la CE constitue un jalon important pour les jeunes enfants qui luttent contre les symptômes du psoriasis »,a déclaré Lloyd Miller, vice-président, responsable du domaine des maladies immuno-dermatologiques chez Janssen Research & Development, LLC. « Nous sommes ravis que cette thérapie, qui a un profil de sécurité et d’efficacité bien établi chez les adultes atteints de psoriasis en plaques et d’autres maladies immunitaires, soit maintenant étendue aux enfants de six ans seulement qui vivent avec cette maladie chronique. »

L’approbation de la CE est basée sur les résultats de l’étude CADMUS Jr de Phase 3, s’appuyant sur l’étude CADMUS de Phase 3 précédente, qui a montré que l’ustekinumab améliorait les signes et les symptômes du psoriasis en plaques, ainsi que la qualité de vie liée à la santé (QVLS), chez les patients pédiatriques âgés de 6 à 11 ans.6,7,8,9,10 Le critère d’évaluation principal était la proportion de patients ayant obtenu un score d’évaluation globale du médecin (PGA) de Normal (0) ou Minimal (1) à la semaine 12. Les critères d’évaluation secondaires comprenaient la proportion de patients ayant présenté une amélioration de l’indice de surface et de gravité du psoriasis ≥75 % (PASI 75), ≥90 % (PASI 90), et une variation par rapport aux valeurs initiales de l’indice dermatologique de qualité de vie des enfants (CDLQI)* à la semaine 12.8

Dans cette étude, 44 patients (âgés de 6 à 11 ans) de neuf pays ont été recrutés et traités avec au moins une injection d’ustekinumab. Au départ, la durée moyenne du psoriasis était de 3,5 ans (écart-type 2,49). À la semaine 12, les sujets traités par l’ustekinumab ont montré des améliorations cliniquement significatives de leur psoriasis et de leur QVLS. À la semaine 12, 77,3 % (intervalle de confiance [IC] de 95 % : 62,2 %, 88,5 %) avec un PGA 0/1, 84,1 % (IC de 95 % : 69,9 %, 93,4 %) ont atteint un PASI 75, et 63,6 % (IC de 95 % : 47,8 %, 77,6 %) un PASI 90. Le changement moyen par rapport à la base de référence du CDLQI était de -6,3 (IC de 95 % : -8,29 ; -4,28, la moindre valeur étant la meilleure). Tous les patients ont été suivis jusqu’à 52 semaines après la première administration d’ustekinumab. Les améliorations du PGA 0/1, du PASI 75, du PASI 90 et du CDLQI se sont maintenues jusqu’à la semaine 52 (75,6 %, 87,7 %, 70,7 % et 58,3 %, respectivement).6,7

Les données d’innocuité de CADMUS Jr étaient conformes aux profils d’innocuité connus figurant sur les notices d’utilisation actuelles respectives et l’ustekinumab était généralement bien toléré par les patients pédiatriques atteints de psoriasis en plaques. Dans l’ensemble, 34 patients ont présenté plus d’un événement indésirable (EI [77,3 %]) et trois ont présenté plus d’un EI grave (6,8 %). Un patient a présenté une infection grave (mononucléose), 29 ont contracté des infections (65,9 %) et 12 ont présenté des infections nécessitant un traitement (27,3 %). En général, les EI et autres données de sécurité signalés jusqu’à un an dans deux études pédiatriques (CADMUS et CADMUS Jr) étaient similaires à ceux observés dans des études antérieures chez des adultes atteints de psoriasis en plaques.6,7,11,12,13

Cette autorisation de mise sur le marché fait suite à un avis positif du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA), rendu le 12 décembre 2019.

_________________________

Références

1 Benson J, et al. Discovery and mechanism of ustekinumab. MAbs 2011;3:535–45.

2 Ortonne J and Prinz J. Alefacept: A novel and selective biologic agent for the treatment of chronic psoriasis. Eur J Dermatol 2004;14:41–5.

3 Bronckers I, et al. Psoriasis in children and adolescents: diagnosis, management and comorbidities. Paediatr Drugs 2015;17:373–84.

4 Bajorek Z, et al. The impact of long term conditions on employment and the wider UK economy. The Work Foundation 2016. Disponible à l’adresse : http://www.theworkfoundation.com/wp-content/uploads/2016/11/397_The-impact-of-long-term-conditions-on-the-economy.pdf. (dernière consultation en janvier 2020).

5 Salman A, et al. Impact of psoriasis in the quality of life of children, adolescents and their families: a cross-sectional study. An Bras Dermatol 2018;93:819–23.

6 European Medicines Agency. STELARA Summary of product characteristics. 2020. Disponible à l’adresse : https://www.medicines.org.uk/emc/product/4413/smpc. (dernière consultation en janvier 2020).

7 Phillip S, et al. Ustekinumab for the treatment of moderate-to-severe plaque psoriasis in paediatric patients. Presented at Skin Inflammation and Psoriasis International Network (SPIN), Paris, France, 25–27 avril 2019 (résumé d’affiche P025).

8 ClinicalTrials.gov. An efficacy, safety, and pharmacokinetics study of subcutaneously administered ustekinumab in the treatment of moderate to severe chronic plaque psoriasis in pediatric participants greater than or equal to 6 to less than 12 years of age (CADMUS Jr). Identifiant NCT02698475. Disponible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02698475. (dernière consultation en janvier 2020).

9 ClinicalTrials.gov. A study of the safety and efficacy of ustekinumab in adolescent patients with psoriasis (CADMUS). Identifiant NCT01090427. Disponible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01090427. (dernière consultation en janvier 2020).

10 Landells I, et al. Ustekinumab in adolescent patients age 12 to 17 years with moderate-to-severe plaque psoriasis: Results of the randomized phase 3 CADMUS study. J Am Acad Dermatol 2015;43:594–603.

11 Papp K, et al. Safety surveillance for ustekinumab and other psoriasis treatments from the Psoriasis Longitudinal Assessment and Registry (PSOLAR). J Drugs Dermatol 2015;14(7):706–14.

12 Leonardi C, et al. Efficacy and safety of ustekinumab, a human interleukin-12/23 monoclonal antibody, in patients with psoriasis: 76-week results from a randomised, double-blind, placebo-controlled trial (PHOENIX 1). Lancet 2008;371:1665–74.

13 Papp K, et al. Efficacy and safety of ustekinumab, a human interleukin-12/23 monoclonal antibody, in patients with psoriasis: 52-week results from a randomised, double-blind, placebo-controlled trial (PHOENIX 2). Lancet 2008;371:1675–84.

Source : Janssen








MyPharma Editions

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Publié le 28 octobre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

Publié le 27 octobre 2020
Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

MATWIN, plateforme française d’open-innovation spécialisée en oncologie, vient d’annoncer les six lauréats de son programme d’accompagnement. Deux jurys réunis en session numérique les 13 et 14 octobre ont sélectionné des projets prometteurs dans la lutte contre le cancer au bénéfice des patients.

Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu’operating partner

Publié le 27 octobre 2020
Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu'operating partner

Advent France Biotechnology (AFB), société de capital-risque spécialisée dans l’amorçage en sciences de la vie, vient d’annoncer la nomination de Geoffroy de Ribains comme operating partner. À ce poste, il sera impliqué dans la gestion des sociétés du portefeuille d’AFB – en plus de siéger au conseil d’administration de certaines d’entre elles – et travaillera sur de nouveaux investissements.

Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Publié le 27 octobre 2020
Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition et Novasep, un acteur majeur dans le domaine des services et des technologies pour les industries des sciences de la vie, ont annoncé la signature d’un accord pour la fabrication de virus adéno-associés (AAV).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents