Edition du 23-01-2022

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Janssen : les données sur les résultats du traitement issus du Prostate Cancer Registry présentées lors de l’ESMO 2016

Publié le mardi 11 octobre 2016

Janssen : les données sur les résultats du traitement issus du Prostate Cancer Registry présentées lors de l'ESMO 2016Janssen a présenté  les premières données rapportées sur les résultats du traitement primaire, provenant du Prostate Cancer Registry, première et plus vaste étude prospective européenne impliquant des hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC), lors du Congrès 2016 de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) qui s’est tenu à Copenhague, au Danemark.

« Les données initiales suggèrent que les patients n’ayant jamais été traités par chimiothérapie tirent davantage profit de ce traitement que ceux en ayant déjà subi une, et qu’après un traitement de première ligne par docetaxel, les patients obtiennent une réponse plus élevée de l’antigène prostatique spécifique (PSA) s’ils sont traités par des agents ciblant le récepteur androgénique que par des taxanes (1) », indique Janssen dans un communiqué.

« Le Prostate Cancer Registry fournit des aperçus uniques du traitement des patients atteints de cancer de la prostate résistant à la castration (mCRPC) provenant d’une vaste population réelle. Plus de 3 000 patients originaires de 16 pays ayant été recrutés à cet effet, aucun autre registre de cette taille, dans le domaine du cancer de la prostate, n’a produit un nombre si important de données », a affirmé le Dr Simon Chowdhury, du Guy’s Hospital à Londres. « Le Prostate Cancer Registry nous aide à remédier à une lacune dans notre connaissance de la gestion concrète des patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC). Il implique l’étude des patients présentant des taux élevés de comorbidités et consommant plusieurs médicaments, qui sont habituellement exclus des essais cliniques. Chaque patient étant différent, il est extrêmement important pour les cliniciens d’être en mesure de comprendre comment les hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC) répondent au traitement, afin de faire en sorte de choisir le traitement le plus adapté à chacun. Je suis impatient d’observer de nouvelles données au fur et à mesure du développement du Prostate Cancer Registry. »

Les données préliminaires du Prostate Cancer Registry présentées lors du Congrès 2016 de l’ESMO suggèrent que les patients n’ayant encore jamais subi de chimiothérapie possédaient un délai médian plus long avant le prochain traitement (601 jours pour l’acétate d’abiratérone contre 503 pour l’enzalutamide) que ceux ayant déjà été traités par chimiothérapie (428 jours pour l’acétate d’abiratérone contre 366 pour l’enzalutamide), en cas d’administration d’agents ciblant le récepteur androgénique. Les patients du premier groupe ont également obtenu une réponse plus élevée de l’antigène prostatique spécifique (PSA) que ceux du second, lorsqu’ils étaient traités par agents ciblant le récepteur androgénique ou par taxanes.

Les données de cette étude suggèrent également que la réponse d’antigène prostatique spécifique (PSA) des patients qui ont abandonné le traitement de première intention au docetaxel au bout de 3 mois était plus élevée avec les agents ciblant le récepteur androgénique (51% avec l’acétate d’abiraterone contre 39% avec l’enzalutamide) qu’avec les taxanes (25% avec le docetaxel contre 29% avec le cabazitaxel).

Le Prostate Cancer Registry a recruté plus de 3 000 patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC) dans 199 centres implantés au sein de 16 pays européens. Son objectif est de résoudre les problèmes médicaux et scientifiques clés portant sur les soins optimaux à apporter à ces patients dans la pratique habituelle, en fournissant des aperçus uniques de l’efficacité des traitements au sein d’une population plus large, de la manière dont il est possible de gérer leur maladie et de la façon dont ils vivent avec l’impact de leur maladie et de leur traitement.

« Janssen est fier de soutenir le Prostate Cancer Registry et de contribuer à cet effort immense encore jamais réalisé. Notre objectif est d’aider à fournir les meilleurs traitements aux patients, tout en améliorant leurs résultats. Il est très réjouissant de voir que les résultats des données préliminaires des résultats du traitement chez les patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC) ont été présentés lors du Congrès 2016 de l’ESMO. Ce n’est que le début et nous sommes particulièrement enthousiastes d’obtenir de nouvelles données du Prostate Cancer Registry au cours des années à venir. », a déclaré Jane Griffiths, présidente du groupe Janssen Europe Moyen-Orient Afrique (EMEA).

Le cancer de la prostate est le cancer le plus couramment diagnostiqué chez les hommes, avec plus de 400 000 nouveaux cas diagnostiqués en Europe chaque année. Les tous derniers chiffres relatifs au cancer de la prostate montrent qu’il existe actuellement trois millions d’hommes vivant avec cette maladie en Europe.

1 Ferlay J et al. Cancer incidence and mortality patterns in Europe: Estimates for 40 countries in 2012. European Journal of Cancer. 2013; 49: p1374–1403.

Source : Janssen








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents