Edition du 27-04-2018

Accueil » Industrie » Stratégie

L’UE autorise le rachat de l’entreprise de matériel médical Synthes par Johnson & Johnson

Publié le vendredi 20 avril 2012

La Commission européenne a donné jeudi son feu vert au rachat pour 21,3 milliards de dollars du spécialiste suisse des implants orthopétiques Synthes par le groupe Johnson & Johnson. L’américain a en contrepartie proposé à la Commission de s’engager à céder l’intégralité de ses activités en matière de traumatologie dans l’EEE (espace économique européen).

« L’enquête de la Commission a confirmé que, sous réserve de la cession des activités de Johnson & Johnson dans le secteur de la traumatologie, l’entité issue de la concentration continuerait d’être confrontée à plusieurs autres concurrents puissants et que les clients auraient toujours accès à un nombre suffisant d’autres fournisseurs sur l’ensemble des marchés en cause », indique l’UE dans un communiqué.

En effet, la Commission a examiné les effets de l’acquisition envisagée sur la concurrence au sein des marchés concernés et a conclu que l’opération envisagée ne posait pas de problèmes de concurrence en ce qui concerne les dispositifs de correction de la colonne vertébrale et de remplacement de l’épaule ainsi que les solutions pour la chirurgie cranio-maxillofaciale (« CMF ») et les outils chirurgicaux électriques. Toutefois, l’enquête a également montré que l’opération envisagée risquait d’entraver de manière significative le jeu d’une concurrence effective sur le marché des appareils utilisés en traumatologie dans plusieurs États membres.

Ces craintes reposent sur les parts de marché cumulées très élevées que détiendraient les entités qui fusionnent, sur le fait que les produits ont atteint un degré de maturité relativement élevé ainsi que sur la forte position de l’AO Foundation, association suisse très réputée, dirigée par des chirurgiens et qui a établi une relation exclusive avec Synthes. Compte tenu de ces éléments, les chirurgiens sont peu disposés à se tourner vers d’autres fournisseurs d’appareils utilisés en traumatologie, rendant plus difficile ou inattractive l’arrivée de concurrents sur le marché en cause.

Pour que l’opération envisagée n’entrave pas de manière significative une concurrence effective, Johnson & Johnson a proposé à la Commission de s’engager à céder l’intégralité de ses activités en matière de traumatologie dans l’EEE (espace économique européen). Cette cession, qui élimine tout chevauchement dans le secteur des appareils utilisés en traumatologie et donc les problèmes de concurrence, a permis à la Commission d’autoriser l’opération.

Source : Commission européenne








MyPharma Editions

Diabète : Adocia signe une alliance stratégique en Chine

Publié le 26 avril 2018
Diabète : Adocia signe une alliance stratégique en Chine

Adocia et Tonghua Dongbao Pharmaceuticals ont annoncé un partenariat stratégique selon lequel Adocia a accordé les droits exclusifs de développement et de commercialisation à Tonghua Dongbao sur la combinaison à ratio fixe d’insuline glargine et d’insuline lispro, BioChaperone® Combo, et sur l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine et dans certains autres pays.

Bone Therapeutics : nomination de Claudia D’Augusta en tant qu’Administrateur non-exécutif

Publié le 26 avril 2018
Bone Therapeutics : nomination de Claudia D'Augusta en tant qu'Administrateur non-exécutif

Bone Therapeutics, la société de thérapie cellulaire osseuse, vient d’annoncer la nomination de Claudia D’Augusta, PhD, à son Conseil d’Administration en tant qu’administrateur non-exécutif. Claudia D’Augusta est une experte en finance disposant de plus de 15 ans d’expérience en finance d’entreprise, marchés de capitaux et fusions & acquisitions.

Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Publié le 26 avril 2018
Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux central, vient d’annoncer dans un communiqué avoir obtenu l’autorisation de l’agence hongroise du médicament pour l’essai clinique de phase 2 de son candidat médicament THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson.

Acticor Biotech : l’EMA confirme l’entrée en phase II de son produit ACT017 dans l’AVC

Publié le 25 avril 2018
Acticor Biotech : l'EMA confirme l'entrée en phase II de son produit ACT017 dans l'AVC

Acticor Biotech, société de biotechnologie en développement clinique spécialisée dans la phase aiguë des maladies thrombotiques, y compris l’accident vasculaire cérébral et l’embolie pulmonaire, a présenté à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le plan de développement de son candidat médicament, ACT017.

Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Publié le 25 avril 2018
Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation, a annoncé la nomination de Christophe Durand au poste de Président Directeur général depuis le 12 avril 2018.

Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le 25 avril 2018
Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir démarré l’étude clinique de phase I DRIIV (DNA Repair Inhibitor administered IntraVenously) avec AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral. Cette étude est destinée à évaluer la tolérance et la dose clinique optimale ainsi qu’à déterminer sa dose active au niveau tumoral, chez des patients atteints d’un cancer solide avancé.

Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Publié le 25 avril 2018
Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, vient d’ouvrir un bureau de développement aux Etats-Unis, à Research Triangle Park (RTP) en Caroline du Nord. La décision de transférer son précédent bureau de développement de Fort Worth (Texas) à RTP et de renforcer sa présence aux Etats-Unis est motivée par l’avancement attendu vers des études cliniques de phase 2 de NCX 470 pour les patients atteints de glaucome et de NCX 4251 pour les patients atteints de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions