Edition du 29-07-2021

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

Maladie de Parkinson: Oncodesign et Ipsen vont développer de nouveaux agents thérapeutiques

Publié le jeudi 5 janvier 2012

Oncodesign, une entreprise spécialisée dans la découverte de médicaments et fournisseur de services d’évaluation pharmacologique en oncologie, et le groupe pharmaceutique Ipsen annoncent aujourd’hui le démarrage d’une collaboration de recherche visant à découvrir et à développer des inhibiteurs innovants de la kinase LRRK2 en tant qu’agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson, également applicables à d’autres domaines thérapeutiques.

 Nanocyclix® d’Oncodesign est une technologie propriétaire de chimie médicinale basée sur un procédé de macrocyclisation de petites molécules chimiques. Cette technologie permet d’obtenir des petites molécules actives et très sélectives inhibitrices de kinases avec des propriétés physicochimiques et ADME intéressantes. Oncodesign a identifié que Nanocyclix® agit sur une large gamme de kinases connues et inexplorées (notamment le programme LRRK2) avec des applications possibles dans de multiples domaines thérapeutiques. Ipsen utilisera son expertise en R&D pharmaceutique et en sciences translationnelles tout en s’appuyant sur son réseau de leaders académiques et médicaux en neurosciences.

« Nous nous réjouissons et sommes fiers qu’Ipsen nous ait choisi comme partenaire pour cette collaboration de recherche innovante. Cet accord va dans le sens de la stratégie partenariale que nous appliquons à nos activités de découverte de médicaments, en complément de nos activités historiques de services précliniques d’évaluation pharmacologique dans le domaine de l’oncologie », indique Philippe Genne, Ph.D., Président-Directeur Général et fondateur d’Oncodesign. Jan Hoflack, Ph.D., Directeur Scientifique à la tête des activités de Découverte d’Oncodesign ajoute : « Cet accord nous permet de faire progresser notre série d’inhibiteurs de LRRK2 prometteurs avec un partenaire disposant d’une expertise reconnue en recherche sur le Système Nerveux Central (SNC). Dans le cadre de nos activités de découverte de médicaments, ce premier partenariat avec une entreprise biopharmaceutique majeure est basé sur notre technologie Nanocyclix® et valide notre capacité à identifier de nouveaux inhibiteurs de kinases, particulièrement actifs et sélectifs, pour une application dans les domaines afférents à l’oncologie, au SNC ainsi que dans d’autres domaines thérapeutiques ».

« Notre collaboration avec Oncodesign est l’expression de notre stratégie, récemment annoncée, visant à élargir notre R&D avec des partenaires externes experts pour des molécules n’entrant pas dans nos domaines de prédilection, à savoir les peptides et les toxines. Dans le domaine de la neurologie et des troubles du mouvement, la maladie de Parkinson est une pathologie grave avec d’importants besoins médicaux insatisfaits et des patients en quête de meilleurs soins et d’une meilleure qualité de vie. À ce jour, il n’existe aucun traitement ciblant le mécanisme pathogénique sous-jacent à l’origine de la détérioration progressive de ces patients », déclare Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif R&D et Chief Scientific Officer d’Ipsen.

Selon les termes de l’accord, Ipsen se voit accorder deux options exclusives pour une licence exclusive sur le programme inhibiteur de LRRK2 d’Oncodesign qui pourront notamment être exercées dès l’établissement réussi de preuves de concept cliniques, avec des droits de développement, de fabrication et de commercialisation au niveau mondial. Oncodesign se voit octroyer le versement d’un droit d’accès à la technologie et Ipsen financera le programme de recherche et les phases précoces de développement ; après l’exercice des options de licence, Oncodesign percevra des paiements liés aux droits d’accès et à la réussite d’étapes commerciales, réglementaires et de développement, pour un montant total pouvant potentiellement atteindre 115 millions d’euros pour le développement de molécules dans deux indications ou plus, ainsi que des redevances progressives sur les ventes nettes.

Source : Ipsen








MyPharma Editions

Sanofi nomme deux nouveaux dirigeants au Comité Exécutif et annonce la future Présidente d’EUROAPI

Publié le 29 juillet 2021
Sanofi nomme deux nouveaux dirigeants au Comité Exécutif et annonce la future Présidente d'EUROAPI

Le groupe Sanofi vient d’annoncer que Viviane Monges rejoint Sanofi en tant que Présidente du conseil de surveillance d’EUROAPI. Roy Papatheodorou est nommé Vice-Président Exécutif, General Counsel et Responsable Legal, Ethique et Intégrité des Affaires et Brendan O’Callaghan est nommé Vice-Président Exécutif, Responsable Affaires Industrielles Globales.

Valneva : Peter Buhler nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 29 juillet 2021
Valneva : Peter Buhler nommé au poste de Directeur Financier

Valneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé la nomination de Peter Buhler comme directeur financier et membre du directoire.

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents