Edition du 21-01-2022

Médicament générique : le marché termine 2012 avec une croissance de 9,5%

Publié le mercredi 23 janvier 2013

Médicament générique : le marché termine 2012 avec une croissance de 9,5%En dépit d’un premier semestre poursuivant la tendance négative de 2011, le marché du médicament générique termine 2012 avec une croissance de 9,5%, a annoncé mardi le Gemme, qui regroupe les industriels du secteur (*). Avec 675 Millions de boites, cette progression permettra à ce marché de représenter 26,66% du marché pharmaceutique remboursable.

Cette évolution résulte essentiellement de l’atteinte d’un taux de substitution élevé : 79% à la fin du mois de Décembre. « Depuis le mois de juin, grâce à l’action des pharmaciens dans le cadre de la nouvelle convention et de la relance de la mesure « Tiers payant contre génériques », 12 points de substitution ont été regagnés» constate Pascal BRIERE, Président du Gemme. Ces excellents résultats doivent cependant se confirmer dans la durée.

Le Gemme rappelle que cette progression se traduit par plus de 200 M d’€ d’économies supplémentaires pour l’Assurance Maladie Obligatoire pour le second semestre 2012 c’est-à-dire 400 M d’€ d’économies en année pleine. Les économies collectives issues de l’utilisation du médicament générique représentent ainsi en 2012 près de 2,4Md d’€, soit plus de 13 Md d’€ depuis 2000.

« Pour les patients, ces économies ont un effet direct : elles permettent de limiter les déremboursements, de maintenir les taux de prise en charge et de financer l’accès à l’innovation », souligne le Gemme

En valeur le marché du médicament générique représentera 3 Md d’€ soit 16% du marché pharmaceutique remboursable. « Toutefois, en 2013 comme en 2012, les laboratoires de médicaments génériques contribueront de façon disproportionnée aux économies attendues sur les dépenses de santé : l’ampleur des baisses sur les médicaments génériques représentera en effet plus de 150 M d’€ soit 6.25% des économies attendues dans le cadre de la LFSS. C’est une contribution disproportionnée qui envoie un signal très négatif aux laboratoires qui ont encore très majoritairement une production française et européenne », estime le Gemme dans son communiqué.

Surtout, le Gemme rappelle que « le médicament générique est un des principaux vecteurs d’économies mais qu’il serait possible de faire beaucoup mieux ». En effet, malgré cette progression en 2012, la part des médicaments génériques ne représente que 26,66% du marché pharmaceutique remboursable, bien en deçà des taux constatés en Allemagne et au Royaume-Uni notamment qui les utilisent à plus de 50%. « Ce retard trouve son origine dans la structure de la prescription. En effet on ne peut que constater l’absence de résultat tangible des mesures mises en oeuvre pour modifier les habitudes de prescription », indique le Gemme.

« Un modèle de régulation qui ne porterait que sur le prix du médicament n’est pas viable : d’autres leviers, beaucoup plus efficaces doivent maintenant être utilisés : » conclut Pascal BRIERE. A ce titre, l’IGAS préconise des mesures favorisant la prescription médicale dans le répertoire des médicaments génériques et une campagne de communication grand public. Ces mesures permettraient de lever les principaux obstacles au développement des médicaments génériques et de rétablir la confiance.

« Dans cette perspective, la campagne « Les génériques, ça devrait être systématique ! » lancée par les laboratoires mi-janvier pourrait être largement reprise par les institutions pour répondre complètement à cette recommandation de l’IGAS », estime enfin le Gemme.

* L’association réunit 14 industriels du médicament générique : les laboratoires Arrow, Biogaran, Cristers, Delpharm, EG Labo, Hospira, H2 Pharma, Médis, Ranbaxy, Sandoz, Substipharm, Teva, Zentiva et Zydus soit 90% des acteurs.

Source : Gemme








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents