Edition du 28-10-2021

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le mercredi 3 mars 2021

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancéEntreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

Selon le Dr. Nicolas Girard, Oncologue Pneumologue à l’Institut Curie, « ce traitement est censé freiner la progression de ce type de tumeurs, en augmentant la durée pendant laquelle les patients atteints de tumeurs épithéliales thymiques (TET) parviennent à garder leur maladie sous contrôle ».

Les TET, inclus dans la catégorie des tumeurs rares, touchent le thymus, une glande lymphoépithéliale située à l’arrière du sternum impliquée dans la production de lymphocites T. Ce type de tumeurs ont une faible incidence générale, 0,13 cas pour 100 000 habitants1, il s’avère par conséquent compliqué de lancer des études cliniques qui explorent de nouvelles stratégies de traitement.

Selon la définition de l’Institut national du cancer (France), les cancers rares sont ceux qui touchent moins de 6 nouveaux patients par an pour 100 000 habitants. En France, le chiffre annuel serait d’environ 70 000 cas de patients atteints de tumeurs rares chaque année. Malgré les difficultés inhérentes à la faible incidence de ces tumeurs, la nécessité d’approfondir dans la recherche de ces pathologies afin de découvrir des stratégies thérapeutiques en vue d’apporter un traitement personnalisé aux patients apparaît donc clairement.

PECATI ouvre une nouvelle voie pour le traitement de TET avancées

Chez les patients atteints de tumeurs épithéliales présentant des métastases, le traitement commence par des associations de chimiothérapie fondée sur les sels de platine ; toutefois, lorsque la tumeur cesse de répondre à la thérapie initiale, les options de traitement ne sont pas définies. Pour cette raison, MEDSIR souligne l’urgence d’identifier de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant aux cancérologues de contrôler cette maladie plus durablement, en augmentant la survie et la qualité de vie des patients.

L’étude PECATI, conçue sous la direction scientifique du Dr Jordi Remon, responsable de l’Unité des tumeurs thoraciques du Centre intégral oncologique Clara Campal HM CIOCC de Barcelone, et du Pr Benjamin Besse, oncologue médical et chef du département de Médecine oncologique de l’Institut Gustave Roussy, et organisée par MEDSIR, se déroulera sur 32 mois. Selon le Pr Besse, « Nous associons deux traitements prometteurs : l’immunothérapie et un inhibiteur de l’angiogenèse. Il est indispensable de tester de nouvelles associations innovantes pour cette tumeur rare où peu d’options sont disponibles ».

L’étude PECATI établira la preuve de l’efficacité du pembrolizumab associé au lenvatinib chez les patients atteints de thymome B3 ou de carcinome thymique métastatique dont les tumeurs ont progressé après avoir reçu, au moins, une ligne de chimiothérapie. Les chercheurs travaillent sur l’hypothèse que cette association de médicaments permettra de freiner l’expansion de ces types de tumeurs et d’augmenter ainsi le pourcentage de patients en survie sans progression de la tumeur 5 mois après le début du traitement.

Le pembrolizumab est un médicament immunothérapeutique qui bloque la protéine PD-1. L’efficacité et la sécurité de ce médicament pour d’autres tumeurs thoraciques, ainsi que pour d’autres types de cancer, ont déjà été démontrées. D’autre part, le lenvatinib est un médicament qui inhibe de multiples protéines kinases, dont celles chargées de la vascularisation de la tumeur, permettant ainsi de réduire l’apport de nutriments à la tumeur. Le traitement d’immunothérapie a déjà été étudié chez des patients atteints de TET préalablement traités, et l’efficacité de l’association de ces deux médicaments a déjà été démontrée sur différentes tumeurs solides telles que le cancer de l’endomètre, le carcinome de cellules rénales, le cancer de la tête et du cou, le cancer de la thyroïde et le carcinome hépatocellulaire. L’efficacité et la sécurité de cette association est évaluée pour la première fois chez les patients atteints de TET, une population avec un grand besoin thérapeutique non couvert.

L’étude PECATI impliquera la participation de 43 patients de 15 centres de santé en France, Espagne et Italie, tels que l’Hôpital de Marseille, l’Institut Bergonié à Bordeaux, l’Institut Curie à Paris, l’Hôpital Larrey à Toulouse et l’Institut de cancérologie Gustave Roussy à Paris, l’Hôpital universitaire La Paz à Madrid ou l’Hôpital de Turin.

________________

1 Engels EA. Epidemiology of thymoma and associated malignancies. J Thorac Oncol. 2010;(10 Suppl 4):S260- 5

Source : MEDSIR








MyPharma Editions

Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Publié le 27 octobre 2021
Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Atamyo Therapeutics, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies géniques de nouvelle génération ciblant des maladies neuromusculaires, vient d’annoncer le dépôt d’une demande d’autorisation d’essai clinique (CTA) en Europe pour ATA-100, sa thérapie génique pour le traitement de la dystrophie musculaire des ceintures de type 2I/R9 (LGMD2I/R9) liée à la protéine FKRP (Fukutin-Related Protein).

Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Publié le 27 octobre 2021
Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Neuf biotechs innovantes sont lauréates de Gene.IO, nouveau programme d’accélération de Genopole : un an d’accompagnement focalisé sur l’obtention d’un premier financement ou accord commercial, étape décisive pour une startup en phase d’amorçage.

Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Publié le 27 octobre 2021
Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Stallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé la conclusion d’un partenariat exclusif avec Aptar Pharma, un leader mondial dans les systèmes d’administration de médicaments, les services et les solutions des sciences des matériaux actifs. L’accord porte sur le développement d’un dispositif d’administration connecté pionnier et de son application mobile destinés aux patients de Stallergenes Greer suivant un traitement d’immunothérapie allergénique (ITA) sublinguale.

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Bruno de Miribel rejoint le LFB en tant que Directeur Financier Groupe

Publié le 26 octobre 2021
Bruno de Miribel rejoint le LFB en tant que Directeur Financier Groupe

Bruno de Miribel a rejoint le LFB au poste de Directeur Financier, depuis le 20 septembre 2021. Dans l’exercice de ses fonctions il reporte directement à Denis Delval, Président-Directeur Général du LFB et est membre du Comité Exécutif de l’entreprise. Il est responsable du Contrôle de Gestion, de la Trésorerie, des Opérations Financières, de la Comptabilité, des Achats, et des Systèmes d’Information du LFB

Oncodesign : Karine Lignel nommée Directrice Générale Développement Groupe

Publié le 26 octobre 2021
Oncodesign : Karine Lignel nommée Directrice Générale Développement Groupe

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la nomination de Karine Lignel au poste de Directrice Générale Développement Groupe.

Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Publié le 25 octobre 2021
Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Spécialiste de l’influence des dirigeants sur les réseaux sociaux et premier référentiel data du marché sur le sujet, AmazingContent réalise chaque trimestre un classement sectoriel des Directions les plus remarquables. Aujourd’hui, alors que la santé est naturellement devenue la priorité des Français, AmazingContent a choisi d’y consacrer son nouveau Cahier d’Influence.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents