Edition du 15-01-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Mucoviscidose : avis favorable du CHMP pour Bronchitol

Publié le mercredi 26 octobre 2011

Le laboratoire pharmaceutique australien Pharmaxis a annoncé aujourd’hui l’obtention de l’opinion positive du CHMP (Comité des médicaments à usage humain) recommandant l’octroi d’une AMM Européenne pour le Bronchitol « for the treatment of cystic fibrosis in adults as an add‐on therapy to best standard of care ». Pharmaxis envisage que la Commission européen confirme cette opinion positive et accorde l’AMM pour le Bronchitol en Janvier 2012.

Le Dr Alan Robertson, CEO de Pharmaxis, a déclaré suite à l’annonce, « Cette décision du CHMP est une étape importante pour nos laboratoires et une très bonne nouvelle pour la communauté de la mucoviscidose qui nous a soutenus tout au long du développement du Bronchitol. Comme l’espérance de vie des patients souffrant de mucoviscidose s’est rallongée, le nombre d’adultes touchés en Europe a augmenté. Le Bronchitol sera indiqué chez des patients âgés de plus de 18 ans, ce qui représente environ deux-tiers des patients qui pourraient potentiellement bénéficier de ce traitement. Pharmaxis mettra prochainement en place une étude clinique à court terme chez les enfants (âge 6-17) en vue d’une extension de l’AMM chez cette catégorie d’âge ».
« Bronchitol est un médicament qui a été découvert et développé en Australie. Il est déjà autorisé en Australie et il est maintenant en passe d’obtenir une AMM dans l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne. Ceci est l’aboutissement du remarquable travail de nombreuses personnes ».

« Pharmaxis mettra rapidement en place la commercialisation du Bronchitol en Europe. Nous avons finalisé notre accord d’approvisionnement, de logistique, et avons avancé dans les préparatifs du lancement et les négociations de prix avec notre partenaire Quintiles. De nombreuses publications et présentations lors des congrès scientifiques ont permis à la communauté scientifique de prendre connaissance des données cliniques sur le Bronchitol. Les cliniciens européens ont fourni un soutien précieux à la décision du CHMP et ils sont impatients que Pharmaxis apporte cette nouvelle option thérapeutique à leurs patients dans un proche avenir», a affirmé le Dr Robertson.

Le professeur Stuart Elborn, président de la Société Européenne de la Mucoviscidose, a déclaré pour sa part que « L’espérance de vie de la mucoviscidose s’améliore, mais il y a toujours un besoin urgent de nouveaux traitements qui peuvent améliorer la fonction pulmonaire et réduire les exacerbations. Le Bronchitol améliorant la clairance mucociliaire, sera la première thérapie en Europe avec ce mécanisme d’action améliorant la fonction pulmonaire et réduisant les exacerbations, dont l’efficacité comme thérapie complémentaire au traitement standard a été prouvé. Je me félicite de cette décision du CHMP. »

Le Pr Gabriel Bellon, du Centre de Référence de la Mucoviscidose à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron a affirmé que « L’algorithme de traitement actuel de la mucoviscidose est limité. Le Bronchitol a démontré une amélioration de la fonction pulmonaire dans les études cliniques. C’est pourquoi le Bronchitol, une option de traitement novatrice, enrichira l’arsenal thérapeutique en France pour adultes atteints de mucoviscidose».

Le Dr Robert J. Beall, président et CEO de la Fondation Américaine de la Mucoviscidose a estimé que « La Fondation Américaine de la Mucoviscidose est ravie de voir qu’un nouveau médicament dans la mucoviscidose sera mis à la disposition des patients en Europe. Il faut en effet beaucoup d’investissement de la part de l’industrie et de la communauté de la mucoviscidose pour développer un médicament. Nous sommes fiers d’avoir joué un rôle dans la conduite des essais cliniques et avons hâte que la demande pour le Bronchitol soit soumise à la FDA en début d’année prochaine ».

L’AMM du Bronchitol dans le traitement des patients atteints de mucoviscidose en Australie et la demande de mise sur le marché européen sont basées sur les résultats de deux essais cliniques de phase III impliquant plus de 600 personnes et menées dans 95 centres à travers le monde.

SOURCE : Pharmaxis








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents