Edition du 13-04-2021

Mucoviscidose : la solution MuCopilot d’Ad Scientiam remporte l’appel à projets Mucolab lancé par Vertex France et la SFM

Publié le jeudi 10 décembre 2020

Mucoviscidose : la solution MuCopilot d’Ad Scientiam remporte l’appel à projets Mucolab lancé par Vertex France et la SFMVertex France et la Société Française de la Mucoviscidose (SFM) ont annoncé la solution retenue par le Comité d’experts dans le cadre de l’appel à projets Mucolab. Il s’agit de MuCopilot, un projet proposé par Ad Scientiam, qui a été retenue parmi les 5 start-ups finalistes de l’appel à projets. Disponible sur smartphone, MuCopilot pourra faciliter la prise en charge de la mucoviscidose en permettant aux patients et aux professionnels de santé de mesurer en temps réel et à distance les données sur l’évolution de la maladie. Révélée au cours d’une conférence de presse, en présence du Pr Christophe Marguet, Président de la SFM et du Comité d’experts, de Ludovic Fenaux, Senior Vice-Président Vertex International et de Liouma Tokitsu, Président fondateur d’Ad Scientiam, cette annonce marque le début d’un partenariat prometteur pour permettre une amélioration de la prise en charge de la mucoviscidose en France en intégrant les nouvelles technologies dans le parcours de soins des patients et leurs interactions avec leurs professionnels de santé.

MuCopilot, une solution intégrée dans le quotidien des patients et des soignants

La solution MuCopilot pourrait permettre aux patients de prendre les mesures liées à leur état de santé au quotidien et en toute autonomie grâce aux capteurs dont sont équipés les smartphones. Les données seront ensuite transmises sur une plateforme à destination des équipes soignantes, qui pourront ainsi suivre l’évolution de l’état de santé de leurs patients en temps réel et piloter leur prise en charge à distance. Ce suivi en continu des manifestations physiques et psychologiques liées à la mucoviscidose pourrait permettre de mieux prévenir les complications liées à la maladie et de mieux détecter l’impact des facteurs environnementaux. « Nous avons voulu proposer une solution qui accompagne l’évolution de la prise en charge des patients et qui s’appuie sur les nouvelles technologies afin de renforcer le suivi des patients à distance par les équipes soignantes et d’optimiser la prise en charge médicale », explique Liouma Tokitsu, Président d’Ad Scientiam.

Avec cette solution, Ad Scientiam espère aller encore plus loin dans le suivi de la maladie. En effet, en plus des tests standards de suivi de la maladie, la start-up prévoit d’intégrer de nouveaux critères d’évaluation digitaux, validés par des essais cliniques. Ces biomarqueurs digitaux inédits dans le suivi de la maladie pourront également nourrir la recherche scientifique et ouvrir de nouvelles voies dans la lutte contre la maladie.

Une solution conçue avec les professionnels de santé

Le développement de la solution prévoit une phase collaborative d’échanges avec les professionnels de santé et les associations de patients afin d’identifier les tests et les contenus les plus pertinents. Tout l’enjeu de MuCopilot est de pouvoir s’intégrer directement dans le quotidien des patients et des soignants. Ainsi, Ad Scientiam a décidé de miser sur le smartphone, qui possède de nombreux capteurs de données et dont la présence est bien établie dans le quotidien des familles, accompagnant parfaitement le développement de la télémédecine. Ce sont là des leviers efficaces pour améliorer le suivi à distance des patients et renforcer le lien avec les centres experts, en permettant par exemple d’ajuster la fréquence de certains tests, de mieux planifier les visites ou d’anticiper les épisodes critiques. « Grâce à cette solution, le patient pourra rester en lien étroit avec son équipe soignante et les professionnels de santé de leur côté bénéficieront d’un support inédit pour améliorer l’objectivité des décisions et ajuster le suivi de chacun des patients. Cette solution optimisera le temps dédié aux téléconsultations », explique le Pr Christophe Marguet, coordinateur du CRCM mixte au CHU de Rouen.

« C’est avec enthousiasme que nous lançons aujourd’hui ce partenariat tripartite entre Ad Scientiam, la SFM et Vertex . Cette aventure s’annonce prometteuse car nous partageons tous les trois notre passion pour la science et l’innovation ainsi que notre détermination à faire avancer la lutte contre la mucoviscidose», déclare Ludovic Fenaux, Senior Vice-Président, Vertex International.

Mucolab, une initiative pour répondre aux nouveaux enjeux dans la prise en charge de la mucoviscidose

« L’appel à projets Mucolab arrive à um moment où la téléconsultation se développe. La mucoviscidose nécessite une prise en charge complexe dans un contexte où le nombre de patients par médecin, notamment des adultes, augmente régulièrement. En effet, les progrès réalisés par la recherche médicale permettent à plus de patients d’atteindre l’âge adulte et de vivre plus longtemps », explique le Pr Christophe Marguet. Pour répondre à ces nouveaux enjeux, Mucolab est un appel à projets lancé en juin 2020 qui réunit des médecins et des experts de la technologie autour d’une ambition partagée : accompagner les soignants et les patients atteints de mucoviscidose dans leur suivi, leur prise en charge et leur parcours de soins grâce à la mise à disposition de solutions innovantes développées par des start-ups françaises. La mucoviscidose est une maladie génétique rare qui touche près de 7100 personnes en France. Multi-systémique et évolutive, elle affecte principalement les voies respiratoires et le système digestif des patients. Le dépistage néonatal, la labellisation des Centres de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose (CRCM), les progrès thérapeutiques, la prise en charge pluridisciplinaire et le protocole national de diagnostic et de soin (PNDS) ont contribué à améliorer le pronostic vital. On estime que l’espérance de vie à la naissance était de 7 ans pour les enfants nés en 1965. En 2017, l’âge médian de décès observé était de 34 ans[i].

Touchant différents organes, la mucoviscidose exige un suivi thérapeutique pluridisciplinaire (pneumologue, gastro-entérologue, pédiatre, kinésithérapeute, etc.) facilité par le réseau des CRCM qui coordonnent et centralisent les soins hospitaliers en un lieu unique. Leur objectif est de garantir la continuité et la qualité des soins.

Ad Scientiam : Un leader des biomarqueurs digitaux au service de la science et des patients

Créé en 2013 au cœur de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Institut du Cerveau), Ad Scientiam développe des solutions digitales innovantes permettant aux patients de s’autoévaluer dans le confort et la sécurité de leur quotidien.

En s’appuyant sur des technologies mobiles en constante évolution, les 40 médecins, pharmaciens, data scientists, experts UX, psychologues, ingénieurs et développeurs d’Ad Scientiam travaillent chaque jour vers un objectif commun : développer de nouveaux standards d’évaluation patient pour accélérer la recherche et réduire l’impact socio-économique des maladies.

En concevant de nouveaux biomarqueurs digitaux validés cliniquement et en déployant des dispositifs médicaux logiciels capables de capter un large spectre de données patients, Ad Scientiam s’est imposé comme un leader des biomarqueurs digitaux.

MSCopilot®, premier dispositif médical marqué CE et évalué cliniquement, est dédié à la surveillance des patients atteints de sclérose en plaques. Ad Scientiam travaille sur de nouvelles solutions, dans les maladies du système nerveux central, les maladies inflammatoires ainsi qu’en cardiologie, entouré de partenaires prestigieux (Vertex, Janssen, WeHealth Digital Medicine, Biogen).

Source : Société Française de Mucoviscidose / Vertex

 








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents