Edition du 21-02-2019

NicOx annonce une restructuration de ses activités

Publié le mercredi 3 novembre 2010

Parallèlement à la publication de ses résultats trimestriels, la biotech vient d’annoncer un plan de restructuration qui devrait toucher 50% des effectifs de son siège de Sophia Antipolis. Les bureaux américains de Nicox ont déjà été fermés en août suite au refus de l’agence américaine du médicament (FDA) d’approuver le naproxcinod en juillet dernier.

Suite à la lettre de réponse de la FDA reçue en juillet 2010 pour son anti-inflammatoire naproxcinod, NicOx a décidé de se concentrer sur la conservation de sa trésorerie et la redéfinition de ses priorités stratégiques. « Ces priorités incluent la recherche active d’opportunités appropriées d’opérations de fusion-acquisition et de nouvelles alliances sur les programmes existants ; la finalisation du processus d’enregistrement européen ; la préparation du naproxcinod pour sa potentielle future commercialisation en Europe ; la recherche de partenaires commerciaux potentiels en Europe et dans le reste du monde et la focalisation des ressources internes de recherche sur les programmes les plus prometteurs », explique la société dans un communiqué.

Afin d’atteindre ces objectifs stratégiques, NicOx a mis en place un plan de restructuration dans le cadre duquel ses bureaux américains à Warren dans le New Jersey ont été fermés, comme annoncé le 4 août 2010. La Société a également décidé de réduire d’approximativement 50% ses effectifs à Sophia Antipolis en France et, par ailleurs, la filiale italienne de NicOx basée à Bresso envisage actuellement une restructuration potentielle du centre de recherche.

« (…) suite à la lettre de réponse reçue de la FDA en juillet pour le naproxcinod, nous continuons à prendre un certain nombre de mesures pour contenir nos coûts et pour cibler nos activités avec soin. Nous regrettons que ces changements nécessaires affectent un certain nombre de nos employés et je souhaite les remercier tous personnellement pour leur travail et pour les étapes clefs auxquelles ils ont contribué au cours des dernières années. », a commenté dans un communiqué Michele Garufi, Président Directeur Général de NicOx.
« Au cours des trois derniers mois, nous avons continué à travailler sur le processus d’enregistrement du naproxcinod en Europe et à discuter avec des partenaires commerciaux potentiels pour ce marché. Nous sommes également satisfaits des progrès effectués dans les projets de développement avec nos partenaires Merck, Ferrer et Bausch + Lomb et, en parallèle, nous étudions des opportunités d’opérations synergiques de fusion-acquisition qui pourraient soutenir notre stratégie de croissance » a-t-il ajouté.

 Sur les neuf premiers mois de  2010, le chiffre d’affaires de NicOx atteint  €7,4 millions contre €1,1 million pour la même période en 2009. Ce chiffre d’affaires provient du paiement initial de licence reçu de Bausch + Lomb au premier trimestre 2010, conformément à l’accord conclu en mars. Les charges opérationnelles sont de €41,4 millions contre €45,7 millions en 2009. Des charges qui proviennent principalement des dépenses de personnel relatives aux activités réalisées en relation avec les dossiers réglementaires du naproxcinod aux Etats-Unis et en Europe, des dépenses d’investissement liées à la chaîne d’approvisionnement du naproxcinod et des coûts liés à l’annulation anticipée, suite à la décision de la FDA, de certaines commandes de fabrication et activités de pré-commercialisation. Sur la période,  la perte nette atteint €37,8 millions contre €39,9 millions pour les neufs premiers mois de l’année 2009.

Source : Nicox

 

 








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions