Edition du 27-07-2021

Noxxon : 1ers patients traités dans son étude de phase 1/2 sur NOX-A12 en association avec Keytruda®

Publié le mardi 4 juillet 2017

Noxxon : 1ers patients traités dans son étude de phase 1/2 sur NOX-A12 en association avec Keytruda® Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé que les premiers patients ont été traités dans son étude clinique de Phase 1/2 menée chez des patients souffrant d’un cancer colorectal métastatique ou d’un cancer du pancréas métastatique, au Centre National des Maladies Tumorales (NCT) de Heidelberg en Allemagne.

Le but de cette étude est d’évaluer la sécurité et les effets de NOX-A12 (olaptesed pegol) en monothérapie sur l’infiltration de cellules immunitaires dans les tumeurs, ainsi que la sécurité et l’efficacité de NOX-A12 en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), un anticorps inhibiteur de point de contrôle qui bloque le récepteur 1 de mort cellulaire programmée (PD-1) commercialisé par Merck & Co./MSD.

Noxxon et Merck & Co./MSD ont élaboré conjointement le plan de l’étude clinique à deux bras (ClinicalTrials.gov; Identifier: NCT03168139), composé de deux parties : d’abord, NOX-A12 est administré en monothérapie aux patients pendant deux semaines, qui reçoivent ensuite la combinaison NOX-A12 et Keytruda® (pembrolizumab) pendant une durée pouvant aller jusqu’à deux ans. Le protocole de cette étude de phase 1/2 ouverte prévoit de recruter 20 patients au total, dont 10 atteints du cancer du pancréas métastatique et 10 atteints du cancer colorectal métastatique.

Deux patients ont désormais terminé la première partie de l’étude au cours de laquelle ils ont reçu NOX-A12 en monothérapie pendant deux semaines pour l’évaluation de sa sécurité. Des biopsies tumorales ont été effectuées chez ces patients avant et après le traitement par NOX-A12 pour analyser la capacité de NOX-A12 à moduler le microenvironnement tumoral, y compris le nombre de lymphocytes T présents dans les tumeurs. Ainsi, cette première partie pourrait fournir des données cliniques pour étayer l’applicabilité potentielle des combinaisons thérapeutiques avec NOX-A12, non seulement avec des inhibiteurs de point de contrôle, mais aussi avec d’autres traitements utilisant des lymphocytes T (par ex. les cellules porteuses d’un récepteur chimérique CAR-T). En cas de résultats positifs, cette intervention pourrait potentiellement devenir une thérapie disruptive applicable à un large éventail de cancers. Les deux patients ayant terminé la première partie de l’étude sont maintenant passés à la deuxième partie (traitement de NOX-A12 en combinaison avec Keytruda®). Les données intermédiaires des 20 patients inclus dans la première partie sont attendues pour le 2e trimestre 2018, et les premières données sur les taux de réponses au 4e trimestre 2018.

« Nous croyons que notre produit phare, NOX-A12, a le potentiel de transformer les cancers aujourd’hui résistants aux inhibiteurs de point de contrôle en cancers réceptifs à ces traitements. Nous tenons à remercier le Centre National des Maladies Tumorales (NCT) de Heidelberg en Allemagne pour l’excellent démarrage de l’étude, qui nous fournira les premières données testant cette hypothèse chez l’homme », déclare Jarl Ulf Jungnelius, Directeur médical chez NOXXON Pharma. « Nos interactions avec l’équipe de Merck et les données précliniques solides que nous avons recueillies attestent du potentiel de NOX-A12 comme composante future d’un traitement innovant pour les patients souffrant de cancers colorectaux et du pancréas. »

Source : Noxxon








MyPharma Editions

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Publié le 22 juillet 2021
Erytech confirme son intention de déposer une demande de BLA pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que, suite à sa réunion préalable au dépôt d’une demande de BLA avec la Food and Drug Administration (FDA), la société a l’intention de poursuivre la procédure de demande de BLA auprès de la FDA aux États-Unis pour eryaspase chez des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) hypersensible.

PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d’euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

Publié le 22 juillet 2021
PEP-Therapy augmente sa levée de fonds à un total de 5,4 millions d'euros pour le développement clinique de son candidat-médicament PEP-010

PEP-Therapy, société de biotechnologie développant des peptides pénétrants comme thérapies ciblées pour le traitement des cancers, vient d’annoncer avoir levé 2,6 millions d’euros supplémentaires (3 millions de dollars) dans le cadre d’une extension de son tour de financement de série A, portant le total levé à 5,4 millions d’euros (6,4 millions de dollars).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents