Edition du 13-04-2021

Onxeo : résultats finaux positifs de phase 1 avec AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le mercredi 29 mai 2019

Onxeo : résultats finaux positifs de phase 1 avec AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancéesOnxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réparation des dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé les résultats finaux positifs de l’étude de phase 1 DRIIV-1 évaluant la tolérance et l’activité d’AsiDNA™, son inhibiteur first in class de la réparation de l’ADN, administré par voie intraveineuse chez des patients présentant des tumeurs solides avancées.

Olivier de Beaumont, directeur médical d’Onxeo, commente : « DRIIV-1 a pleinement rempli ses objectifs, notamment la confirmation d’un profil de tolérance favorable, propice à l’utilisation d’AsiDNA™ en association avec d’autres agents, et la preuve de son mécanisme d’action par voie intraveineuse dans les cellules tumorales des patients au travers de l’activation marquée de ses cibles. Plus important encore, la dose active optimale a été déterminée et est utilisée dans l’étude DRIIV-1b en cours, dans laquelle AsiDNA™ est associé à la chimiothérapie. Nous prévoyons de présenter les résultats complets de l’étude DRIIV-1 lors de prochaines réunions scientifiques. »

AsiDNA™ est le premier composé d’une classe de produits anti-tumoraux inédits. En simulant une cassure de l’ADN (effet leurre), il se lie aux protéines initiatrices de la réparation de l’ADN et empêche leur recrutement au site génomique endommagé ce qui conduit à la mort cellulaire.

DRIIV-1, étude de phase 1 en escalade de dose d’AsiDNA™ par voie intraveineuse, visait à évaluer le profil de toxicité ainsi que la pharmacocinétique et la pharmacodynamique via des biomarqueurs d’activité intratumorale. DRIIV-1 a été conduite dans 4 centres en France et en Belgique sur 22 patients adultes atteints de cancers métastatiques et en échec ou en progression après un ou plusieurs traitements standards.

Cinq niveaux de dose (de 200 à 1 300mg) ont été testés sur les six prévus. Il a été jugé inutile de tester la sixième dose (1 800mg). En effet, la fenêtre thérapeutique entre la dose optimale de 600mg et la plus haute dose testée de 1 300mg est considérée comme suffisante.

Dans l’ensemble, les experts du DSMB (Data Safety Monitoring Board) ont jugé que le profil de tolérance d’AsiDNA™ était très favorable, avec 90% des événements indésirables liés au produit de grade 1 ou 2, non-spécifiques. La dose maximale tolérée (MTD) n’a pas été atteinte.

Plus important encore, AsiDNA™ a démontré une activité systémique au travers d’une forte activation de ses cibles, comme en témoigne l’augmentation significative de deux biomarqueurs intra-tumoraux de DNA-PK[1] et la diminution d’un biomarqueur de prolifération tumorale. À la dose de 600 mg, parmi les 3 patients inclus dans la cohorte, 2 patients présentant un cancer colorectal métastatique multi-traité en rechute ont été contrôlés sans progression à l’imagerie médicale en fin de 2ème cycle de traitement par AsiDNA™, avec un maintien du traitement pendant 3 mois.

Cette dose a été jugée optimale pour le développement d’AsiDNA ™ en association avec une chimiothérapie (carboplatine et carboplatine plus paclitaxel) qui a commencé au début du mois de mai 2019 avec le premier patient traité dans l’essai de phase 1b, DRIIV-1b.

Judith Greciet, PDG d’Onxeo, conclut : « La réussite de DRIIV-1 est une étape majeure pour Onxeo car cette étude valide à la fois l’activité systémique d’AsiDNA™ et un profil de tolérance bien adapté aux traitements en association. Nous prévoyons de maintenir une forte dynamique de développement clinique et avons déjà débuté l’évaluation d’AsiDNA™ en association avec la chimiothérapie dans l’étude DRIIV-1b. Nos équipes travaillent activement sur d’autres voies de développement clinique en association, notamment avec les inhibiteurs de PARP. Nous tenons à remercier chaleureusement les investigateurs et leurs équipes pour leurs précieuses contributions à cet essai et aux prochaines études. »

Source : Onxeo








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents