Edition du 28-10-2021

Accueil » Industrie » Médecine » Produits

Polyarthrite rhumatoïde: données positives pour RoACTEMRA de Roche

Publié le mercredi 6 juin 2012

Le groupe pharmaceutique Roche a communiqué aujourd’hui les données de l’étude ADACTA, qui montrent que des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde (PR) ayant reçu RoACTEMRA (tocilizumab) à titre d’agent thérapeutique unique (sans autres DMARD) ont présenté une régression significativement plus importante de l’activité pathologique (diminution du score DAS28 1) après 24 semaines que des patients sous monothérapie par l’adalimumab. Des résultats qui seront présentés vendredi au congrès annuel de l’EULAR à Berlin.

Les patients polyarthritiques sont souvent traités par plusieurs médicaments, combinant des biothérapies à base de protéines au méthotrexate (MTX). Toutefois, environ un patient sur trois bénéficiant d’un traitement biologique tel que RoACTEMRA ou l’adalimumab le reçoit en monothérapie, principalement en raison d’une intolérance au MTX (1,2,3,4).

 Hal Barron, M.D., responsable de Global Product Development et Chief Medical Officer chez Roche: “Il existe plusieurs traitements contre la PR, de sorte qu’il est important que les patients et les professionnels de santé disposent de l’information dont ils ont besoin pour choisir l’option thérapeutique la mieux adaptée au cas présent. Cette étude a montré que, chez les patients requérant une monothérapie par un agent biologique, RoACTEMRA s’est révélé plus efficace que l’adalimumab, autrement dit que les patients ont été plus enclins à présenter une rémission DAS28, une régression plus marquée de la douleur et du gonflement articulaire ainsi qu’une amélioration de la qualité de vie.”

Chez les patients souffrant de PR active sévère et présentant une intolérance ou une réponse inadéquate au méthotrexate, les résultats de l’étude ADACTA ont montré, après 24 semaines de traitement:

• une amélioration moyenne de l’activité pathologique (diminution du score DAS28) de 3,3 avec RoACTEMRA, contre 1,8 avec l’adalimumab;
• un taux de rémission de 40% avec RoACTEMRA, contre 11% avec l’adalimumab ((DAS28 <2,6);
• des réponses ACR20, 50 et 702 de respectivement 65%, 47% et 33% avec RoACTEMRA, contre respectivement 49%, 28% et 18% avec l’adalimumab.

Pour tous ces critères, les différences étaient statistiquement significatives. Les événements indésirables enregistrés dans les deux groupes thérapeutiques ont été comparables et le profil d’innocuité de RoACTEMRA dans l’étude ADACTA correspondait à ceux enregistrés lors de précédentes études sur la PR avec RoACTEMRA.

Roche au congrès EULAR

En complément de l’étude ADACTA, Roche présentera au congrès EULAR des données recueillies sur le long terme à propos de RoACTEMRA administré en monothérapie selon divers protocoles. Il s’agira notamment des résultats à 52 semaines de l’étude ACT-RAY, qui font suite à ceux à 24 semaines présentés au congrès EULAR 2011 et montrant que l’administration de RoACTEMRA seul à des patients polyarthritiques avait une efficacité clinique comparable à celle de RoACTEMRA plus MTX.
Il sera également question de l’étude ACT-SURE, réalisée dans des conditions très proches de la vie réelle, sur l’administration de RoACTEMRA en monothérapie à des patients ayant présenté une réponse inadéquate à un traitement anti- TNF (TNF-IR), et des données à deux ans de l’étude TENDER évaluant l’utilisation de RoACTEMRA chez des enfants souffrant d’arthrite juvénile idiopathique systémique (AJIS). Enfin, une présentation sera également consacrée à l’étude BUILDER sur RoACTEMRA dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante (AS).

Références
1 Yazici Y, et al. Bulletin of the NYU Hospital for Joint Diseases 2008;66(2):77-85
2 Soliman M, et al. Ann Rheum Dis 2011;70:583–589
3 Listing J, et al. Arthritis Research & Therapy 2006, 8:R66
4 Askling J, et al. Ann Rheum Dis 2007;66:1339–1344

Source : Roche








MyPharma Editions

Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Publié le 28 octobre 2021
Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Takeda a annoncé son intention d’exercer son option d’achat de GammaDelta Therapeutics, une société axée sur l’exploitation des propriétés exceptionnelles que présentent les cellules T gamma delta (γδ) pour l’immunothérapie. Grâce à cette acquisition, Takeda disposera des plateformes de thérapie cellulaire T gamma-delta (γδ) à variable allogénique delta 1 (Vδ1) de GammaDelta qui incluent des plateformes dérivées du sang et des tissus en plus de programmes de thérapie cellulaire à un stade précoce.

Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 28 octobre 2021
Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la nomination de Bryan Jennings au poste de Directeur Financier de NOXXON à compter du 1er novembre 2021.

Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Publié le 28 octobre 2021
Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, a annoncé que 115 patients ont été recrutés afin d’être traités dans le cadre d’AUDIBLE-S, l’étude de la société portant sur SENS-401, petite molécule first-in-class, chez des patients souffrant de perte auditive neurosensorielle soudaine […]

Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Publié le 27 octobre 2021
Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Atamyo Therapeutics, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies géniques de nouvelle génération ciblant des maladies neuromusculaires, vient d’annoncer le dépôt d’une demande d’autorisation d’essai clinique (CTA) en Europe pour ATA-100, sa thérapie génique pour le traitement de la dystrophie musculaire des ceintures de type 2I/R9 (LGMD2I/R9) liée à la protéine FKRP (Fukutin-Related Protein).

Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Publié le 27 octobre 2021
Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Neuf biotechs innovantes sont lauréates de Gene.IO, nouveau programme d’accélération de Genopole : un an d’accompagnement focalisé sur l’obtention d’un premier financement ou accord commercial, étape décisive pour une startup en phase d’amorçage.

Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Publié le 27 octobre 2021
Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Stallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé la conclusion d’un partenariat exclusif avec Aptar Pharma, un leader mondial dans les systèmes d’administration de médicaments, les services et les solutions des sciences des matériaux actifs. L’accord porte sur le développement d’un dispositif d’administration connecté pionnier et de son application mobile destinés aux patients de Stallergenes Greer suivant un traitement d’immunothérapie allergénique (ITA) sublinguale.

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents