Edition du 10-05-2021

Renforcer le dépistage ciblé de l’infection à gonocoque

Publié le jeudi 17 mars 2011

Depuis les années 2000, les réseaux de surveillance constatent une recrudescence des cas de gonococcie en France dans la population jeune en particulier alors que certaines études notent une reprise des comportements sexuels à risque. Face à ce constat, la Direction Générale de la Santé a saisi la Haute Autorité de Santé* pour évaluer l’intérêt d’organiser un dépistage de cette infection sexuellement transmissible (IST).

 L’infection à gonocoque qui touche chez l’adulte les organes génito-urinaires, l’anus ou la gorge est souvent très douloureuse chez les hommes (brûlures à la miction…) et asymptomatique chez les femmes. Chez celles-ci, un diagnostic tardif peut entraîner des complications sévères. Dans les deux sexes, elle peut favoriser la transmission du VIH.

L’infection est identifiable grâce à plusieurs méthodes : culture, microscopie, biologie moléculaire ou tests rapides immunologiques. Pour le diagnostic chez les sujets symptomatiques, la culture est l’examen de référence. Chez les sujets asymptomatiques, la HAS recommande l’utilisation des tests par biologie moléculaire. Cette méthode, plus adaptée au dépistage, présente de nombreux avantages par rapport à la culture :

– les tests sont plus performants chez les femmes,
– ils sont adaptés à tous les types de prélèvement,
– les tests combinés permettent le dépistage simultané des gonocoques et des chlamydias,
– les délais d’obtention des résultats sont plus courts.

Un traitement simple et efficace
Il existe aujourd’hui un traitement simple et efficace en une seule prise d’antibiotique qui fait l’objet d’un consensus médical. Dans un contexte d’augmentation de la résistance des souches de Neisseria gonorrhoeae aux antibiotiques, il apparait d’autant plus important de suivre les recommandations de l’Afssaps sur le traitement de l’infection. En 2008, l’agence a mis à jour ses recommandations et conseillé l’utilisation de la ceftriaxone associée à un traitement anti-chlamydia.

Un dépistage ciblé à mettre en place ?
Plusieurs raisons conduisent la HAS à s’interroger sur l’intérêt d’un dépistage ciblé par groupe de population une recrudescence des cas de gonococcies dans certains groupes de populations,

– une augmentation des comportements sexuels à risque,
– une population féminine de plus en plus touchée par cette IST.

Cependant, les données disponibles ne permettant pas d’identifier précisément la population cible à dépister, la Haute Autorité de Santé envisage deux pistes complémentaires :

– un dépistage ciblé dans les sous-groupes de population présentant des facteurs de risque comme les personnes dépistées ou diagnostiquées pour une autre IST, les personnes porteuses du VIH, ou encore les hommes et les femmes ayant des comportements sexuels à risque,

– un dépistage de l’ensemble des personnes s’adressant à des structures de dépistage (CDAG-CIDDIST, les centres de planification et d’éducation familiale…).

Enfin, ce rapport a permis de mettre en évidence deux axes d’amélioration des connaissances : le renforcement de la surveillance épidémiologique des gonococcies et la mise en œuvre d’études épidémiologiques. Celles-ci permettront de préciser les caractéristiques des personnes à qui proposer un dépistage et, ainsi, de confirmer la pertinence des pistes identifiées par la Haute Autorité de Santé.

Retrouvez les documents sur le site de la HAS en cliquant ici








MyPharma Editions

COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l’UE en matière de traitements

Publié le 10 mai 2021
COVID-19 : la Commission propose une stratégie de l'UE en matière de traitements

La Commission européenne vient de proposer, en complément de la stratégie de l’UE pour les vaccins, une stratégie en matière de traitements contre la COVID-19. Objectif : encourager la mise au point et la disponibilité de traitements plus que nécessaires pour lutter contre cette maladie, y compris dans le traitement de la «COVID longue». La stratégie proposée couvre l’ensemble du cycle de vie des médicaments: de la recherche, du développement et de la fabrication à la passation de marchés et au déploiement.

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents