Edition du 24-09-2020

Sanofi et Regeneron annoncent des résultats positifs de phase 2 pour l’anticorps anti-PCSK9 à effet hypolipémiant

Publié le mardi 29 mai 2012

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé ce week-end les résultats positifs complémentaires d’un essai de phase 2 de SAR236553 / REGN727 (Étude 1003, NTC01266876) chez des patients atteints d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote. SAR236553 / REGN727 est un anticorps monoclonal expérimental entièrement humanisé, de haute affinité, administré par voie sous-cutanée, dirigé contre la pro-protéine PCSK9 (pro-protéine convertase subtilisine/kexine type 9).
Les résultats de cette étude ont été publiés en ligne dans The Lancet le 26 mai et présentés dans le cadre d’une séance de dernière heure lors du 80ème Congrès de la Société européenne d’athérosclérose (EAS) à Milan en Italie. (1) Les premiers résultats positifs de cette étude ont été annoncés en novembre 2011. (2)

Cet essai randomisé a inclus 77 patients atteints d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote dont le taux de cholestérol LDL (LDL-C) n’était pas contrôlé sous statines, en association avec de l’ézétimibe ou non. Quatre schémas posologiques ont été évalués. Le taux moyen de LDL-C des patients traités par SAR236553 / REGN727 pendant 12 semaines a diminué de 28,9 % à 67,9 % par rapport aux valeurs de départ, contre 10,7 % pour les patients traités par placebo (p<0,05). Par ailleurs, 93,8% des patients traités par le schéma posologique le plus intensif ayant permis d’observer la réduction la plus importante du taux de LDL-C (150 milligrammes [mg] toutes les deux semaines) avaient un taux de LDL-C inférieur à 100 mg/dl (2,59 mmol/l), contre 13,3% des patients sous placebo ; 81,3% d’entre eux présentaient un taux de LDL-C inférieur à 70 mg/dl (1,81 mmol/l), contre zéro pour le placebo.

Aucun événement indésirable grave n’a été rapporté dans les groupes de traitement actif. Un seul événement indésirable grave a été rapporté dans le groupe placebo. Aucun cas d’élévation des valeurs hépatiques supérieure à 3 fois la limite supérieure de la normale et aucun cas d’élévation de la créatinine kinase n’a été observé. Les effets indésirables les plus fréquents associés au traitement ont été les réactions au point d’injection.

« L’hypercholestérolémie familiale hétérozygote est une cause fréquente, grave et souvent sous-diagnostiquée de cardiopathie précoce. Les besoins des patients atteints de cette forme d’hypercholestérolémie sont encore largement non satisfaits et un important pourcentage d’entre eux ne parvient pas à atteindre les taux cibles de cholestérol LDL malgré un traitement hypolipémiant intensif », a indiqué le docteur Evan A. Stein, Ph.D., Directeur du Metabolic and Atherosclerosis Research Center de Cincinnati, dans l’Ohio, et investigateur principal de l’étude. « Ces données laissent penser que SAR236553 / REGN727 pourrait devenir une nouvelle option thérapeutique, en plus des traitements de fond, pour parvenir à abaisser le taux de cholestérol LDL et atteindre les taux cibles pour ces patients difficiles à traiter. »

Sur la base des discussions avec les autorités réglementaires américaines et européennes, Sanofi et Regeneron ont également annoncé aujourd’hui leur intention de lancer en juin un programme clinique international de phase 3 sur SAR236553 / REGN727. Ce programme de phase 3 sera le premier consacré à un agent expérimental ciblant PCSK9.

« Ces données, de même que les résultats que nous avons présentés récemment sur l’hypercholestérolémie primaire, confirment ce que nous pensions : l’inhibition de la voie PCSK9 grâce à notre anticorps pourrait bel et bien représenter un nouveau mécanisme permettant de réduire le taux de cholestérol LDL de plusieurs catégories de patients », a indiqué George D. Yancopoulos, M.D., Ph.D., Directeur scientifique de Regeneron et Président de Regeneron Research Laboratories.

Le Dr Elias Zerhouni, Président Monde, Recherche & Développement de Sanofi a pour sa part ajouté que « notre programme international de phase 3 inclura des patients aux besoins médicaux non satisfaits importants, comme des patients atteints d’hypercholestérolémie familiale ou présentant un risque cardiovasculaire élevé et qui ne parviennent pas à atteindre les taux cibles de LDL-C avec les traitements de référence actuels. Ce programme témoigne de notre enthousiasme et de notre volonté de développer plus avant cette option thérapeutique pour ces patients. »

Références

1 Stein EA, et al. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial of the safety and efficacy of a monoclonal antibody to PCSK9, REGN727/SAR236553, in heterozygous familial hypercholesterolemia patients on a stable statin dose with or without ezetimibe therapy. (NCT:01266876). Presented at the 80th EAS Congress, Milan, Italy; May 26, 2012. Abstract #1398.

2 Steinberg D & Witztum JL. Inhibition of PCSK9: A powerful weapon for achieving ideal LDL cholesterol levels. PNAS 2009;106:9546-7.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents