Edition du 24-11-2020

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour l’avalglucosidase alpha, un nouveau traitement potentiel de la maladie de Pompe

Publié le mercredi 18 novembre 2020

Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour l’avalglucosidase alpha, un nouveau traitement potentiel de la maladie de Pompe  Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé un examen prioritaire à la demande de licence de produit biologique (BLA, Biologics License Application) relative à l’avalglucosidase alpha pour le traitement enzymatique substitutif au long cours des patients atteints de la maladie de Pompe (déficit en alpha-glucosidase acide). La FDA devrait rendre sa décision le 18 mai 2021.

L’avalglucosidase alpha est un traitement enzymatique substitutif expérimental conçu pour améliorer le transport de l’enzyme alpha-glucosidase acide (GAA) vers les cellules musculaires qui, s’il est approuvé, pourrait devenir un nouveau traitement de référence pour les patients atteints de la maladie de Pompe.

En octobre, l’Agence européenne des médicaments a accepté d’examiner la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de l’avalglucosidase alpha, pour le traitement enzymatique substitutif au long cours des patients atteints de la maladie de Pompe. L’Agence des médicaments et produits de santé (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency) du Royaume-Uni a par ailleurs accordé la désignation de « Médicament innovant prometteur » (Promising Innovative Medicine) à l’avalglucosidase alpha.

« La maladie de Pompe se caractérise par une détérioration irréductible et invalidante des muscles, entraînant une diminution de la fonction respiratoire et de la mobilité », a précisé Karin Knobe, Responsable, Développement – Maladies rares et Maladies hématologiques rares de Sanofi. « L’avalglucosidase alpha est spécifiquement conçue pour transporter plus d’enzymes GAA dans le lysosome des cellules musculaires. Les résultats cliniques positifs des essais menés chez des patients porteurs de la forme infantile et de la forme tardive de la maladie sont à nos yeux extrêmement encourageants. »

La maladie de Pompe est maladie musculaire dégénérative rare qui peut compromettre la capacité à se mouvoir et à respirer. Elle touche environ 3 500 personnes aux États-Unis selon les estimations et peut se manifester à tout âge, pendant l’enfance comme à l’âge adultei.

La demande de licence repose sur les données positives de deux essais cliniques :

. L’essai pivot de phase III COMET, en double aveugle, contrôlé par comparateur, qui a évalué les profils de sécurité et d’efficacité de l’avalglucosidase alpha comparativement à l’alglucosidase alpha (le traitement de référence) chez des patients présentant une forme tardive de la maladie de Pompe. Les résultats de cet essai ont été présentés dans le cadre d’une session scientifique virtuelle organisée par Sanofi en juin 2020, ainsi qu’en octobre 2020 aux congrès de la World Muscle Society et de l’American Association of Neuromuscular and Electrodiagnostic Medicine.

. L’essai de phase II mini-COMET, qui a évalué la sécurité et l’efficacité exploratoire de l’avalglucosidase alpha chez des patients porteurs de la forme infantile de la maladie de Pompe traités antérieurement par alglucosidase alpha. Les résultats de cet essai ont été présentés au WORLDSymposium en février 2020.

Transporter l’enzyme GAA pour éliminer le glycogène

La maladie de Pompe est une maladie génétique causée par l’absence ou le fonctionnement anormal de l’enzyme lysosomale alpha-glucosidase acide (GAA), ce qui entraîne l’accumulation de sucres complexes (glycogène) dans les cellules musculaires de l’organisme. L’accumulation de glycogène provoque des dommages irréversibles aux muscles, en particulier aux muscles respiratoires, comme le diaphragme qui soutient les poumons, et à d’autres muscles du squelette intervenant dans la mobilité.

Pour réduire l’accumulation de glycogène caractéristique de la maladie de Pompe, il faut transporter l’enzyme GAA manquante dans le lysosome des cellules musculaires. Les recherches menées par Sanofi se sont concentrées sur l’amélioration du transport de la GAA dans le lysosome des cellules musculaires en ciblant le récepteur du mannose–6–phosphate (M6P), qui joue un rôle clé dans le transport de la GAA.

L’avalglucosidase alpha contient environ 15 fois plus de M6P que l’alglucosidase alpha et a pour but d’améliorer la capture de l’enzyme par les cellules et l’élimination du glycogène dans les tissus ciblesii. La pertinence clinique de cette différence n’a pas encore été confirmée.

L’avalglucosidase alpha fait actuellement l’objet d’études cliniques et aucun organisme de réglementation n’a encore évalué ses profils de sécurité et d’efficacité.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Sanofi : la Commission européenne approuve MenQuadfi®, son vaccin méningococcique indiqué à partir de l’âge de 12 mois

Publié le 23 novembre 2020
Sanofi : la Commission européenne approuve MenQuadfi®, son vaccin méningococcique indiqué à partir de l’âge de 12 mois

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé MenQuadfi® pour l’immunisation active, à partir de 12 mois, contre les infections invasives à méningocoques causées par les sérogroupes A, C, W et Y de Neisseria meningitidis (9).

BrainEver : désignation de médicament orphelin de la FDA pour BREN-02 dans le traitement de la SLA

Publié le 23 novembre 2020
BrainEver : désignation de médicament orphelin de la FDA pour BREN-02 dans le traitement de la SLA

BrainEver, société biotechnologique dédiée à la recherche et au développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives, annonce aujourd’hui que la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis a accordé la désignation de médicament orphelin à son produit BREN-02, l’homéoprotéine humaine recombinante Engrailed-1 (rhEN1), dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Cocktail thérapeutique contre la grippe et la COVID-19 : les données de XBiotech montrent une activité anti-virale efficace des anticorps True Human

Publié le 23 novembre 2020
Cocktail thérapeutique contre la grippe et la COVID-19 : les données de XBiotech montrent une activité anti-virale efficace des anticorps True Human

XBiotech vient d’annoncer que son traitement candidat pour la co-infection par la grippe et la Covid-19 montre un fort potentiel anti-viral. La société continue d’analyser les composants de son traitement baptisé FLUVID™ tout en développant les capacités de fabrication d’un produit candidat. Il a été constaté que les anticorps True Human ciblant le virus à l’origine de la COVID-19 neutralisaient efficacement un virus test à des concentrations environ quatre fois meilleures que celles des anticorps que la FDA envisage actuellement d’autoriser en urgence.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents