Edition du 06-10-2022

Sanofi négocie avec Evotec un projet d’évolution pour le site de Toulouse

Publié le mercredi 3 décembre 2014

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé mardi un projet d’évolution pour son site de recherche et de développement de Toulouse avec Evotec, une société allemande de recherche et de développement de principes actifs. Un partenariat stratégique qui viserait à « pérenniser un haut niveau d’activités scientifiques et technologiques, à maintenir l’emploi et à attirer de nouveaux talents et projets sur le site ».

Ces négociations exclusives entre Sanofi et Evotec pourraient ainsi aboutir à un accord qui serait conclu au 1er semestre 2015 et qui prévoirait « la cession à Evotec des activités des plateformes Recherche et Technologique du site, la continuité de ces activités qui correspondent aux domaines d’expertise d’Evotec, et le transfert dans ce cadre de l’ensemble des collaborateurs actuellement affectés à ces activités ».

« Les équipes dédiées aux activités de Recherche, qui travaillent notamment sur des projets portant sur le microenvironnement tumoral, rejoindraient ainsi les équipes de recherche d’Evotec (branche EVT Innovate). Les équipes consacrées aux activités de Services Technologiques (de l’identification et la validation de nouvelles cibles thérapeutiques à la découverte et la validation de nouveaux candidats médicaments) intégreraient quant à elles l’autre activité majeure d’Evotec (branche EVT Execute) », précise le groupe français dans un communiqué.

« En faisant de Toulouse une base européenne de son développement international, Evotec affirme ainsi son ambition de devenir un leader mondial des solutions et services scientifiques et technologiques dédiés à l’amélioration de la productivité en matière d’innovation dans le secteur pharmaceutique et des biotechnologies », indiquent les deux sociétés. Le projet de reprise par Evotec de ces activités prévoirait un engagement de maintien de l’emploi sur le site à l’horizon 2019.

Un programme pluriannuel de recherche

De son côté, Sanofi engagerait 250 millions d’euros sur une période de cinq ans, dédié à la mise en place d’un programme pluriannuel conjoint de recherche et au développement de l’activité des plateformes Recherche et Technologique du site de Toulouse, notamment dans les domaines de l’oncologie. De plus, un fond de soutien dédié au développement de collaborations scientifiques avec les acteurs académiques en France, serait mis en place afin de favoriser l’émergence et la conduite de projets de recherche.

Sanofi mettrait également à disposition la Chimiothèque établie sur son site de Toulouse, l’une des plus récentes et importantes d’Europe, qui hébergerait une mise en commun de plus de 1,7 million de composés. Enfin, pour soutenir la vocation scientifique et technologique du site, Sanofi s’engagera dans le cadre de ce projet à confier à Evotec des missions de recherche au cours des 5 prochaines années. Pour sa part, Evotec fera bénéficier le site de ses expertises, partenariats et contrats de recherche avec d’autres laboratoires pharmaceutiques.

Confirmation de la volonté de Sanofi de créer un Bioparc

Par ailleurs, Sanofi a confirmé sa volonté de faire du site de Toulouse et de sa plateforme Supports un Bioparc. Il représentera une capacité d’accueil de 54 000 m2 de bureaux, laboratoires, centre de conférence et surfaces techniques notamment et offrira une palette complète de services et d’infrastructures scientifiques propices à l’innovation. « Cette offre, dont bénéficiera pleinement Evotec, sera proposée à toute start-up, entreprise de biotechnologies ou acteur académique désireux de s’établir au coeur de l’Oncopole. Outre les activités actuelles de Sanofi, il héberge d’ores et déjà cinq entreprises résidentes dont une biotech, des sociétés de conseil et un éditeur de logiciels scientifiques », précise le groupe.

Enfin, le groupe pharmaceutique français a indiqué qu’il engageait dès mardi avec ses partenaires sociaux la procédure d’information et de consultation portant sur le projet de cession des plateformes scientifiques du site de Toulouse à Evotec.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Merck élargit son offre de sous-traitance pharmaceutique à la production commerciale de biothérapies sur son site de Martillac

Publié le 5 octobre 2022
Merck élargit son offre de sous-traitance pharmaceutique à la production commerciale de biothérapies sur son site de Martillac

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, a annoncé l’ouverture d’une nouvelle installation de bioproduction commerciale sur son site Life Science à Martillac (Nouvelle-Aquitaine). Ouvert sous la nouvelle marque Millipore® CTDMO Services (pour Contract Testing, Development, and Manufacturing Organization Services), le nouveau bâtiment de 2 700 m² fournira des principes actifs à l’échelle mondiale pour la phase commerciale, à partir d’un site intégré conforme aux bonnes pratiques de fabrication (BPF)

MaaT Pharma : nomination de Nathalie Corvaïa au poste de Directrice Scientifique

Publié le 5 octobre 2022
MaaT Pharma : nomination de Nathalie Corvaïa au poste de Directrice Scientifique

MaaT Pharma, société française de biotechnologie au stade clinique, pionnière du développement de Microbiome Ecosystem TherapiesTM (MET)1 dédiées à l’amélioration de la survie des patients atteints de cancers, a annoncé la nomination du Dr. Nathalie Corvaïa au poste de Directrice Scientifique.

Abionyx : recrutement du dernier patient dans l’étude clinique de phase 2a avec CER-001

Publié le 5 octobre 2022
Abionyx : recrutement du dernier patient dans l'étude clinique de phase 2a avec CER-001

Abionyx Pharma, société biotech de nouvelle génération dédiée à la découverte et au développement de thérapies innovantes, a annoncé que le dernier patient a été recruté dans l’étude clinique de phase 2a évaluant CER-001, la Bio-HDL, comme traitement potentiel pour les patients atteints de septicémie à haut risque de développer une lésion rénale aiguë.

Ipsen : nouvelle indication de Dysport® dans le traitement de l’incontinence urinaire

Publié le 4 octobre 2022
Ipsen : nouvelle indication de Dysport® dans le traitement de l'incontinence urinaire

Ipsen a annoncé que Dysport® (toxine botulinique de type A) a été approuvé le 22 juin 2022 en France pour la prise en charge de l’incontinence urinaire (IU) chez les adultes souffrant d’une hyperactivité neurologique du détrusor (HND) due à une blessure médullaire (BM) (traumatique ou non) ou à une sclérose en plaques (SEP), qui effectuent régulièrement un sondage intermittent propre (SIP).

Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Publié le 4 octobre 2022
Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Owkin, biotech spécialisée dans l’IA appliquée à la recherche médicale, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alban de La Sablière au poste de Chief Business Officer. Ancien responsable international des partenariats chez Sanofi, il aura pour objectif d’accompagner l’entreprise dans son développement et sa croissance.

DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

Publié le 4 octobre 2022
DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

DBV Technologies, une société biopharmaceutique de phase clinique, a annoncé aujourd’hui que M. Timothy E. Morris, administrateur indépendant membre du Comité d’Audit et du Conseil d’Administration (le « Conseil ») de DBV, a été nommé Président du Comité d’Audit en remplacement de Mme Viviane Monges qui quitte le Conseil à compter du 3 octobre 2022.

Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Publié le 4 octobre 2022
Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Alexion, AstraZeneca Rare Disease, annonce l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne pour Ultomiris (ravulizumab)* en tant que nouvelle option thérapeutique dans le traitement de patients adultes atteints de myasthénie acquise généralisée (MAg) à anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents