Edition du 15-11-2019

Sanofi négocie avec Evotec un projet d’évolution pour le site de Toulouse

Publié le mercredi 3 décembre 2014

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé mardi un projet d’évolution pour son site de recherche et de développement de Toulouse avec Evotec, une société allemande de recherche et de développement de principes actifs. Un partenariat stratégique qui viserait à « pérenniser un haut niveau d’activités scientifiques et technologiques, à maintenir l’emploi et à attirer de nouveaux talents et projets sur le site ».

Ces négociations exclusives entre Sanofi et Evotec pourraient ainsi aboutir à un accord qui serait conclu au 1er semestre 2015 et qui prévoirait « la cession à Evotec des activités des plateformes Recherche et Technologique du site, la continuité de ces activités qui correspondent aux domaines d’expertise d’Evotec, et le transfert dans ce cadre de l’ensemble des collaborateurs actuellement affectés à ces activités ».

« Les équipes dédiées aux activités de Recherche, qui travaillent notamment sur des projets portant sur le microenvironnement tumoral, rejoindraient ainsi les équipes de recherche d’Evotec (branche EVT Innovate). Les équipes consacrées aux activités de Services Technologiques (de l’identification et la validation de nouvelles cibles thérapeutiques à la découverte et la validation de nouveaux candidats médicaments) intégreraient quant à elles l’autre activité majeure d’Evotec (branche EVT Execute) », précise le groupe français dans un communiqué.

« En faisant de Toulouse une base européenne de son développement international, Evotec affirme ainsi son ambition de devenir un leader mondial des solutions et services scientifiques et technologiques dédiés à l’amélioration de la productivité en matière d’innovation dans le secteur pharmaceutique et des biotechnologies », indiquent les deux sociétés. Le projet de reprise par Evotec de ces activités prévoirait un engagement de maintien de l’emploi sur le site à l’horizon 2019.

Un programme pluriannuel de recherche

De son côté, Sanofi engagerait 250 millions d’euros sur une période de cinq ans, dédié à la mise en place d’un programme pluriannuel conjoint de recherche et au développement de l’activité des plateformes Recherche et Technologique du site de Toulouse, notamment dans les domaines de l’oncologie. De plus, un fond de soutien dédié au développement de collaborations scientifiques avec les acteurs académiques en France, serait mis en place afin de favoriser l’émergence et la conduite de projets de recherche.

Sanofi mettrait également à disposition la Chimiothèque établie sur son site de Toulouse, l’une des plus récentes et importantes d’Europe, qui hébergerait une mise en commun de plus de 1,7 million de composés. Enfin, pour soutenir la vocation scientifique et technologique du site, Sanofi s’engagera dans le cadre de ce projet à confier à Evotec des missions de recherche au cours des 5 prochaines années. Pour sa part, Evotec fera bénéficier le site de ses expertises, partenariats et contrats de recherche avec d’autres laboratoires pharmaceutiques.

Confirmation de la volonté de Sanofi de créer un Bioparc

Par ailleurs, Sanofi a confirmé sa volonté de faire du site de Toulouse et de sa plateforme Supports un Bioparc. Il représentera une capacité d’accueil de 54 000 m2 de bureaux, laboratoires, centre de conférence et surfaces techniques notamment et offrira une palette complète de services et d’infrastructures scientifiques propices à l’innovation. « Cette offre, dont bénéficiera pleinement Evotec, sera proposée à toute start-up, entreprise de biotechnologies ou acteur académique désireux de s’établir au coeur de l’Oncopole. Outre les activités actuelles de Sanofi, il héberge d’ores et déjà cinq entreprises résidentes dont une biotech, des sociétés de conseil et un éditeur de logiciels scientifiques », précise le groupe.

Enfin, le groupe pharmaceutique français a indiqué qu’il engageait dès mardi avec ses partenaires sociaux la procédure d’information et de consultation portant sur le projet de cession des plateformes scientifiques du site de Toulouse à Evotec.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Publié le 15 novembre 2019
La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins de santé du Conseil de l’Europe inaugure son site secondaire

Le Conseil de l’Europe inaugure et ouvre, le 15 novembre, le nouveau site secondaire de la Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM) à Ars-Laquenexy, près de Metz (Est de la France). Il permettra de stocker en toute sécurité les stocks de réserve d’étalons de référence de la Pharmacopée Européenne et de continuer à en assurer la distribution dans le monde entier en cas d’incident majeur affectant le bâtiment principal à Strasbourg.

Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Publié le 15 novembre 2019
Cellectis publie dans Nature Communications un article sur la création de cellules CAR-T intelligentes

Cellectis a annoncé la publication d’un article dans Nature Communications décrivant une preuve de concept de reprogrammation cellulaire afin de créer des cellules T très intelligentes capables de reconnaître les tumeurs cancéreuses et de déclencher une micro-sécrétion de protéines thérapeutiques sur ces tumeurs, ce qui redéfinit le microenvironnement de la tumeur et améliore la capacité des cellules T à combattre le cancer.

Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Publié le 15 novembre 2019
Biocorp : signature d’un contrat avec Vitribio Pharma pour la production du 1er traitement contre l’allergie liée à la pollution

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat exclusif avec Vitribio Pharma, société de recherche et développement pharmaceutique.

Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Publié le 14 novembre 2019
Leem : Olivier Bogillot (Sanofi) et Edward Hollywood (Boehringer Ingelheim) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 8 octobre dernier, à la cooptation de deux nouveaux administrateurs : Oliver Bogillot, Directeur de cabinet du Directeur Général de Sanofi, et de Edward Hollywood, Directeur Général de Boehringer Ingelheim.

Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Publié le 14 novembre 2019
Genfit : résultats d’une étude avec NIS4, outil de diagnostic expérimental non invasif de la NASH

Genfit a annoncé des résultats issus d’une étude démontrant que NIS4, outil diagnostic non-invasif sanguin développé pour le diagnostic de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH), a présenté une performance supérieure aux autres outils non-invasifs dans le diagnostic de la NASH chez des patients atteints de diabète de type 2. Ces résultats ont été présentés au Liver Meeting® 2019 de l’AASLD à Boston (Poster #1757).

La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

Publié le 14 novembre 2019
La pépite française de la HealthTech, ExactCure, lève 1 million d’euros auprès de OneRagtime

ExactCure – la solution de santé personnalisée aidant à lutter contre les médications inappropriées – annonce aujourd’hui sa levée de fonds d’un million d’euros auprès de OneRagtime. Avec pour objectif de révolutionner la manière dont les patients prennent leurs médicaments, ExactCure va profiter de cette levée pour agrandir son département R&D et continuer de recruter de nouveaux talents.

Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Publié le 14 novembre 2019
Onxeo : publication des résultats d’une étude préclinique comparant l’efficacité et la toxicité d’olaparib et d’AsiDNA™ dans le journal Frontiers in Oncology

Onxeo a annoncé la publication, dans le journal scientifique Frontiers in Oncology, des résultats d’études précliniques comparant l’efficacité et la toxicité de deux inhibiteurs de la réparation de l’ADN : olaparib, un inhibiteur de PARP, et AsiDNA™, l’inhibiteur first-in-class de la réparation de l’ADN de la Société. Ces modèles in vivo démontrent que les deux traitements sont efficaces mais que seul AsiDNA™ retarde la résistance au carboplatine sans en augmenter la toxicité.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents