Edition du 22-10-2020

Sanofi Pasteur et MedImmune vont collaborer sur un anticorps monoclonal pour la prévention des maladies associées au VRS

Publié le vendredi 3 mars 2017

Sanofi Pasteur et MedImmune vont collaborer sur un anticorps monoclonal pour la prévention des maladies associées au VRSSanofi et sa division vaccins Sanofi Pasteur ont annoncé avoir conclu un accord avec MedImmune, la division mondiale de recherche et développement sur les agents biologiques d’AstraZeneca, en vue du développement et de la commercialisation d’un anticorps monoclonal – baptisé MEDI8897 – pour la prévention des maladies associées au virus respiratoire syncytial (VRS) chez les nouveau-nés et les nourrissons.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, le VRS est la cause la plus fréquente d’infection des voies respiratoires basses chez l’enfant de moins d’un an aux États-Unis et dans le monde.

MEDI8897 est un anticorps monoclonal très puissant qui neutralise le VRS en liant la protéine de fusion F du VRS exprimée sur les virions et les cellules infectées ; il est conçu pour avoir une demi-vie prolongée de sorte qu’une seule dose devrait suffire pour toute la durée de la saison virale. Il est développé pour l’immunisation passive du nourrisson. MEDI8897 fait actuellement l’objet d’une expérimentation dans le cadre d’une étude de phase IIb chez des nourrissons prématurés et un essai de phase III est prévu chez des nourrissons à terme en bonne santé. MEDI8897 a obtenu le droit à un examen prioritaire (fast-track) de la FDA des États-Unis en 2015.

« Le VRS est considéré comme la plus importante indication manquante dans le calendrier vaccinal des nouveau-nés », a déclaré David Loew, Vice-Président Exécutif de Sanofi et Responsable de Sanofi Pasteur. « Etant un leader mondial du secteur des vaccins pédiatriques, cet accord avec MedImmune cadre parfaitement avec les ambitions de Sanofi Pasteur. Le VRS cause d’importantes épidémies saisonnières dans le monde et leur gravité affecte en tout premier lieu les nourrissons », a-t-il ajouté. « Nous sommes impatients de travailler avec MedImmune pour offrir une solution contre cette maladie des voies respiratoires basses qui affecte les nourrissons à un âge où ils sont les plus vulnérables. »

En vertu de cet accord, Sanofi Pasteur effectuera un paiement initial de 120 millions d’euros et pourra verser jusqu’à 495 millions d’euros en fonction de la réalisation de certains objectifs de développement et de ventes. Les deux entreprises partageront tous les coûts et bénéfices à parts égales. MedImmune continuera de diriger toutes les activités de développement jusqu’à la première approbation du produit et AstraZeneca conservera les activités de fabrication de MEDI8897. Sanofi Pasteur dirigera pour sa part les activités de commercialisation de MEDI8897.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents