Edition du 18-05-2022

Sanofi Pasteur et MedImmune vont collaborer sur un anticorps monoclonal pour la prévention des maladies associées au VRS

Publié le vendredi 3 mars 2017

Sanofi Pasteur et MedImmune vont collaborer sur un anticorps monoclonal pour la prévention des maladies associées au VRSSanofi et sa division vaccins Sanofi Pasteur ont annoncé avoir conclu un accord avec MedImmune, la division mondiale de recherche et développement sur les agents biologiques d’AstraZeneca, en vue du développement et de la commercialisation d’un anticorps monoclonal – baptisé MEDI8897 – pour la prévention des maladies associées au virus respiratoire syncytial (VRS) chez les nouveau-nés et les nourrissons.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, le VRS est la cause la plus fréquente d’infection des voies respiratoires basses chez l’enfant de moins d’un an aux États-Unis et dans le monde.

MEDI8897 est un anticorps monoclonal très puissant qui neutralise le VRS en liant la protéine de fusion F du VRS exprimée sur les virions et les cellules infectées ; il est conçu pour avoir une demi-vie prolongée de sorte qu’une seule dose devrait suffire pour toute la durée de la saison virale. Il est développé pour l’immunisation passive du nourrisson. MEDI8897 fait actuellement l’objet d’une expérimentation dans le cadre d’une étude de phase IIb chez des nourrissons prématurés et un essai de phase III est prévu chez des nourrissons à terme en bonne santé. MEDI8897 a obtenu le droit à un examen prioritaire (fast-track) de la FDA des États-Unis en 2015.

« Le VRS est considéré comme la plus importante indication manquante dans le calendrier vaccinal des nouveau-nés », a déclaré David Loew, Vice-Président Exécutif de Sanofi et Responsable de Sanofi Pasteur. « Etant un leader mondial du secteur des vaccins pédiatriques, cet accord avec MedImmune cadre parfaitement avec les ambitions de Sanofi Pasteur. Le VRS cause d’importantes épidémies saisonnières dans le monde et leur gravité affecte en tout premier lieu les nourrissons », a-t-il ajouté. « Nous sommes impatients de travailler avec MedImmune pour offrir une solution contre cette maladie des voies respiratoires basses qui affecte les nourrissons à un âge où ils sont les plus vulnérables. »

En vertu de cet accord, Sanofi Pasteur effectuera un paiement initial de 120 millions d’euros et pourra verser jusqu’à 495 millions d’euros en fonction de la réalisation de certains objectifs de développement et de ventes. Les deux entreprises partageront tous les coûts et bénéfices à parts égales. MedImmune continuera de diriger toutes les activités de développement jusqu’à la première approbation du produit et AstraZeneca conservera les activités de fabrication de MEDI8897. Sanofi Pasteur dirigera pour sa part les activités de commercialisation de MEDI8897.

Source :  Sanofi








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents